mediacongo.net - Actualités - Zulu Black à Kinshasa pour scotcher l’album « Salongo » 
Retour Musique

Zulu Black à Kinshasa pour scotcher l’album « Salongo »

Zulu Black à Kinshasa pour scotcher l’album « Salongo » 2013-12-27
Musique

Le reggae man congolais Zulu Black Message se trouve depuis deux semaines à Kinshasa. Dans la capitale congolaise, le patron du groupe « Bantou Message » est venu annoncer la sortie imminente de son nouveau disque intitulé « Salongo ». Cet opus qui renfermera 13 chansons est une compilation par lequel cet artiste engagé voudrait interpeller tout le monde au travail.

Comme ce fut le cas avec ses autres œuvres comme « Le téléphone sonne » qui est fort prisé par les enfants et qui est devenu un hymne pour la jeunesse congolaise, mais aussi pour « Justice », son autre tube qui a emballé tout le monde jusqu’à devenir un support qui défend les opprimés.

En ce qui concerne l’album « Salongo », à en croire Zulu Black lui-même, il sera lancé sur le marché dans le premier semestre de l’an 2014. Le rencontrant dernièrement à son domicile de la commune de Bandalungwa, le fondateur du mouvement Reggae dance haal congolais nous a dit qu’il se propose d’organiser à Kinshasa, dans les tout prochains jours, un grand festival de reggae et rap qui réunira toutes les sommités de ces deux tendances. Là, le compositeur de « Mwana mwasi » ne va pas sur deux chemins lorsqu’il démontre que le monde va en faire une large diffusion.

Nous en reparlerons.


351 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Réveillon du nouvel an : Kevin Lyttle en showcase au ILeveL du Grand Hôtel Kinshasa
left
ARTICLE Précédent : En repli stratégique dans un studio sophistiqué, Djino Equalizer Kaporedji finalise son premier opus