mediacongo.net - Actualités - « Nous irons jusqu’au bout » : Le CLC demande au « peuple de Dieu » de rester mobilisé « pour répondre à son prochain appel » 
Retour Société

« Nous irons jusqu’au bout » : Le CLC demande au « peuple de Dieu » de rester mobilisé « pour répondre à son prochain appel »

« Nous irons jusqu’au bout » : Le CLC demande au « peuple de Dieu » de rester mobilisé « pour répondre à son prochain appel » 2018-01-24
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/comite_laic_coordination_membres_18_002.jpg -

Le Comité laïc de coordination va poursuivre la mobilisation. 24 heure après les manifestations du 21 janvier, le CLC a diffusé un communiqué très offensif, lundi soir, dans lequel l’association affirme ne pas être prête à donner un répit au pouvoir.

« Nous n’avons pas peur et nous ne ferons plus jamais marche arrière », déclare le CLC après avoir remercié des centaines de milliers de congolais qui ont participé ainsi que les prêtres et les religieux qui ont « courageusement » accompagné les marcheurs.

« Il vit en eux l’âme du Congo, ils incarnent ce qu’il y a de plus noble dans l’homme face à la barbarie », écrivent le professeur Isidore Ndaywell et son équipe.

Et d’ajouter, « à ceux qui croyaient que le peuple congolais n’est pas prêt à soutenir l’effort d’un grand combat, qu’il est condamné a1 baisser le front, à subir la défaite et a1 capituler face à la dictature, à céder devant la peur et l’incertitude, à redouter les mauvais traitements et les humiliations, la mobilisation de ce 21 janvier 2018 a été la réponse a1 leurs doutes et leurs interrogations. ».

Ainsi poussé par ce qu’il considère comme un « succès », le CLC appelle le « peuple de Dieu » à rester mobiliser pour répondre à son prochain appel. Et lance un défi au Gouvernent. « Nous n’avons pas peur et nous ne ferons jamais marche arrière […]. Nous irons jusqu’au bout. Nous l’avons déjà dit, il n’y aura plus de répit pour la dictature qui a plongé le peuple dans une crise aussi ruineuse qu’inutile ».

« Une dizaine de morts »

Dans son communiqué, l’association soutenue par l’Église catholique rappelle ses revendications, qui n’ont pas changé. Il s’agit de « l’application stricte et intégrale de l’accord de la Saint Sylvestre, c’est à dire, la libération sans conditions des prisonniers politiques, la fin de l’exil des opposants menacés à leur retour, la libéralisation des espaces médiatiques et la réouverture des médias injustement fermés, la fin du déboulement des partis politiques […], la restructuration de la CENI, la confirmation par le chef de l’État qu’il ne briguera pas un troisième mandat comme l’exige la constitution », ont égrainé les membres du CLC.

Des revendications, se réjouissent-ils, de nombreux Congolais ont exprimé avec bibles, chapelets et rameaux à la main.

Forte mobilisation, mais aussi forte répression des forces de l’ordre qualifiée d’« aveugle », de « méchante », et de « barbare » par le CLC qui dresse un bilan d’une dizaine de morts et de centaines de blessés (la police en a compté deux morts et l’ONU, six victimes).

« L’histoire retiendra que chacun de ces hommes, ces femmes et ces enfants aux mains nues, ne portant pour seule arme qu’un chapelet, une bible, une croix, un rameau, ont été fauché par des balles assassines d’autres fils du Congo qui ont choisi le camp de la terreur et de la trahison du peuple pour servir la cause d’un régime refusant d’honorer ses engagements », met en garde l’organisation.


Cas-info / MCN, via mediacongo.net
1902 suivent la conversation
7 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Mpanga - 24.01.2018 09:40

vous n'avez pas mandat de l’Éternel Dieu pour nous envoyer à la boucherie.

Non 7
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Dobototoko - 24.01.2018 09:38

Les enfants qui sont morts ne sont pas des enfants de membres de CLC, ce sont des enfants des autres. Le Prof Ndawel avec son équipe se réjouissent de la mort de ces innocents pour plébisciter le succès de leur marche qu'ils n'ont eux même pas participé. Onnse pose la question pourquoi ces gens ne sont pas arrêtés? Le Procureur Général de la République attend qui pour arrêter Ndawel et sa bande. Il n'y a qu'en RDC où on voit les citoyens défiés l'État.

Non 10
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais débouts - 24.01.2018 09:08

Les heros de la RDC, courage! On est ensemble et on attend un autre mot d'ordre, pourquoi pas le 28 11 février ou 28?

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 24.01.2018 08:48

Nous sommes toujours déterminer et nous irons jusqu'au bout pour que les occupants et traitres soient anéantis, la lutte continue et la victoire est certaine, avec Dieu nous vaincrons, tenons bon , le peuple vaincra la force du malle (MP KABILIE)

Non 0
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Onusienne - 24.01.2018 08:39

"Nous voulons que règne la force de la loi et non la loi de la force" La victoire a un prix!!!

Non 0
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kawasaki - 24.01.2018 07:44

Jusqu'à ce que JKK, Olive LEMBE, MINAKU, BOSHABA, KINKIEY, KOKO NYANGI, ATUNDU, MASHALA, SHADARI, SHE OKINTUNDU,MOVA SAKANI et les autres, étant médiocres dégagent.

Non 0
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MWIN MANGAND - 24.01.2018 07:40

Bravo!!!nous y étions, nous y serons toujours. nous sommes prêt à verser notre sang pour délivrer le Congo que nos pères nous ont laissé...nous ne ferons jamais marche-arrière.

Non 0
Oui 23
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Crise politique en RDC : des appels à la paix se multiplient !

Politique ..,

Marche de ce dimanche : le CLC insiste sur le caractère pacifique

Société ..,

Marche du CLC : l'église confirme le rendez-vous de dimanche prochain

Société ..,

Répression de la marche du CLC: La famille de Dechade Kapangala porte plainte pour « assassinat »

Société ..,