mediacongo.net - Actualités - Rapide et fiable, ce test détecte automatiquement le paludisme dans le sang

Retour Santé

Rapide et fiable, ce test détecte automatiquement le paludisme dans le sang

Rapide et fiable, ce test détecte automatiquement le paludisme dans le sang 2017-07-22
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/07-juil/24-30/moustique_17_0001.jpg -

Récompensée cette année par le Prix européen de l'inventeur, catégorie "Industrie", cette invention a fait rentrer le diagnostic du paludisme dans une nouvelle ère. Sauvant des milliers de vies.

Ce jeudi 15 juin, à Venise, l'Office européen des brevets a remis le Prix européen de l'inventeur 2017 (revivez le LIVE ici). Cinq inventions brevetées en Europe ont été récompensées. Voici la première, dans la catégorie "Industrie".

De la taille d'un lave-linge, la machine imaginée par l'hématologue néerlandais Jan van den Boogaart et le biochimiste autrichien Oliver Hayden ne brasse pas l'eau et le savon : elle centrifuge et passe au crible le sang de malades potentiels du paludisme. 

L'atout de ce test : combiner rapidité et fiabilité. En une heure, 120 échantillons de sang sont analysés sous le contrôle d'un ordinateur, livrant un diagnostic du paludisme fiable à 97 % ! Rien de tel auparavant : pour vérifier si un patient avait la maladie, un médecin pouvait passer une heure à observer un échantillon de son sang au microscope, à la recherche de l'agent infectieux du paludisme, Plasmodium falciparum.

La parade : le test ne cherche pas le plasmodium, mais trouve ses effets

Ce test automatisé repose sur une parade. Plutôt que de détecter dans le sang des patients le plasmodium, un être microscopique très compliqué à déceler, la machine analyse 30 paramètres sanguins (taux d'hémoglobine, de globules rouges...) qui indiquent que la maladie est installée. Statistiquement, ces paramètres sont affectés par la présence du plasmodium. Grâce à un algorithme mis au point par les inventeurs, le résultat est quasi-certain.

Redoutable et ravageuse, la malaria est l'une des 10 maladies les plus meurtrières dans le monde. Fièvres, crampes, douleurs abdominales, sueurs froides... 2 millions de personnes sont touchées tous les ans, dont 430 000 succombent, selon les chiffres de 2015. En Afrique, elle afflige en particulier les enfants : toutes les deux minutes, on compte une victime chez les moins de 5 ans.

Heureusement, le paludisme a beaucoup reculé ces dernières années, principalement grâce la lutte — à grand renfort d'insecticides et moustiquaires — contre ses vecteurs, les moustiques anophèles, qui injectent le plasmodium par leur piqûre.

Meilleur diagnostic, meilleur traitement

Un atout supplémentaire dans cette lutte vient de l'invention de van den Boogart et Hayden, brevetée en 2011 avec l'aide de leur entreprise, Siemens Healthineers. Elle permettrait, selon l'Office européen des brevets, de sauver 100 000 personnes par an et éviter 400 millions d'erreurs de traitement, rien qu'en Afrique ! De même, elle servira aux voyageurs occidentaux : actuellement 59 % des malades qui contractent le paludisme à l'étranger reçoivent d'abord un mauvais diagnostic avant d'être correctement traités contre le paludisme.

Fiorenza Gracci
Science et Vie
522 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Nord-Kivu: le paludisme tue 15 personnes en 3 jours à Luofu

Santé ..,

Kwilu et Kongo central : la CNRSC s’insurge contre les ‘’ventes illicites des commodités...

Santé .., Kikwit, Kwilu

Un prototype d'alcootest pour dépister le paludisme

Santé ..,

Paludisme: découverte d’une nouvelle arme potentielle

Science & env. ..,