Kinshasa, jeudi 24 juillet 2014
    Accueil | Newsletter | Archives | Contact |  
 ACTUALITÉS
  Politique
  Economie
  Régions
  Femme
  Santé
  Culture
  Science & env.
  Religion
  Musique
  Société
  Insolite
  Sport
  Diaspora
  Revue de presse
  
 OPPORTUNITÉS
  Offres d'emploi
  Appels d'offres
  Petites annonces
  Annuaire Diaspora
  
 PUBLIREPORTAGES
  Echos des Entrep.
  Stratégies
  Initiatives
  Talents
  Ouvrages
  Interviews
  Chroniques & Analyses
  
 HORECA
  Hôtels
  Restaurants - Bar
  Cafés - Salons Thé
  Salles (fêtes,...)
  
 CULTURE
  Histoire
  Géographie
  Paroles des Sages
  
 ETUDES
  Au Congo
  A l'étranger
  
 




 
 
[ Imprimer cet article ] | [ Envoyer à un(e) amie(e) ]
 
 
Toutes les offres immobilières sur IMCONGO.com [ Masquer / Afficher la pub ]
Fibre optique : la SCPT met en garde contre toute magouille


C’est finalement au mois de mars 2013, plus précisément le 23 que la RDC va inaugurer sa fibre optique. La cérémonie va se dérouler à Moanda (Bas-Congo) où se trouve érigé le point d’atterrage et sera présidée par le Chef de l’Etat Joseph Kabila… Le jeu en vaut la chandelle du fait de l'engagement de la RDC dans la voie de l’émergence. Il faut retenir que plusieurs Etats africains sont déjà dotés de cet outil des télécommunications modernes.

Prenant en compte des implications notamment sécuritaires et économiques du fait des recettes que va générer le câble dans son exploitation, celle-ci (l’exploitation) à l’instar d’autres cieux sera assurée par l’Etat congolais par l’entremise de l’entreprise publique qu’est la société congolaise des postes et des télécommunications.

Mais, étant donné que l’exploitation du câble est un pactole qui ne manquera pas de fournir du lait et du miel, beaucoup ont tenté et tentent encore de mordre à l’hameçon en vue de s’accaparer de sa gestion.

La dernière tentative vient d’être dénoncée par le syndicat représentatif des travailleurs de la SCPT. Dans une correspondance adressée au Chef de l’Etat, l’Union nationale des travailleurs du Congo (UNTC) a retenu de l’interview d’un représentant de la Banque mondiale après une visite lui accordée par le Ministre des Postes, Télécommunications, Nouvelles technologies de l’Information et de la Communication, en rapport avec l’installation du câble à fibre optique à partir d’Inga (Bas-Congo) jusqu’à Kasumbalesa (Katanga), une démarche en vue de l’installation d’un réseau parallèle à celui déjà supporté par la République à travers la SCPT dont les travaux d’installation des équipements (fibre optique) Kinshasa-Kasumbalesa pour la 2è phase sont en cours d’exécution.

Pour ce syndicat l’exploitation du câble à fibre optique parallèle à celui de la SCPT n’a qu’un seul but celui de contrôler la souveraineté et la sécurité du pays et par ricochet faire endetter doublement le pays pour rien alors que le plan d’investissement doit être cohérent pour récolter les bénéfices escomptés.

L’UNTC poursuit en faisant remarquer que les infrastructures des télécommunications (câble à fibre optique et point d’atterrage de Moanda) sont stratégiques pour tout le pays au même titre que les aéroports et autres infrastructures puisqu’elles ont différentes implications notamment celles mentionnées ci-dessous. Elles doivent par conséquent être gérées par l’Etat congolais conformément à l’esprit de la loi cadre n°013/2002 du 16 octobre 2002 régissant les télécommunications en RDC. Voilà pourquoi le syndicat dénonce l’installation de fibre optique parallèle à la SCPT. Il souligne qu’au lieu de capitaliser les acquis déjà obtenus par la SCPT par l’application stricte de la loi cadre précitée en obligeant les opérateurs privés des télécommunications de se connecter à la SCPT par un contrôle beaucoup plus rigoureux et permettre ainsi à celle-ci (SCPT) de générer d’énormes recettes par le trésor public, voilà que les ennemis du peuple violent l’ordonnance n°12/010 du 11 juin portant approbation de l’accord de financement du prêt préférentiel China Eximbank Gcl n°43 (2011) total n°393 conclu entre la RDC et The Expert-Support Bank of China ainsi que l’accord du prêt subsidiaire signé entre la RDC et la SCPT pour la réalisation du réseau national Backbone à fibre optique.

Pour l’UNTC, la Banque mondiale aurait dû assister la RDC à travers la SCPT pour l’installation du câble à fibre optique dans des provinces autres que celles déjà connectées ou en cours de connexion afin de boucher la RDC en fibre optique. Voilà l’investissement qui va booster le développement de la RDC.

Le syndicat représentatif des travailleurs de la SCPT sollicite l’intervention du Chef de l’Etat pour faire échec aux plans machiavéliques en annulant purement et simplement les ambitions suicidaires pour le pays, lesquelles ne cessent de hanter certains esprits.



G.O.
Kinshasa/MCN, 28/02/2013 (La Tempête des Tropiques, via mediacongo.net)
 
 
  Lire aussi :
[ Retour ]
 
 
Rechercher  
   
Offres d'emploi
         
    Consultant pour l’évaluation du Projet « Forum de l’Education et de Sensibilisation des Jeunes pour la Gouvernance Démocratique en RDC
     
    Toutes les offres
Grands débats
         
    ÉLECTIONS 2016 : DOIT-ON REVOIR LA CONSTITUTION ?
     
  Tous les débats
     
Appels d'offres
     
  Exploitation de fibres optiques sur les câbles de garde de lignes à haute tension
   
  Tous les appels d'offres
 
Visitez l'Espace Promo
         
    Découvrez les produits, les services,les sociétés,.. dans notre "Espace Promo"
 

:::: mediacongo.net 2014::: - conditions d'utilisation