mediacongo.net - Publireportage - Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois

Retour PUBLIREPORTAGE : Société

Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois

Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois 2015-12-26
Provinces / Société

Des élèves de certaines écoles primaires de la cité de Bafwasende, à 62 kilomètres de Kisangani (Tshopo) sont contraints de remettre à leurs enseignants des fagots de bois de chauffage en guise de cadeau des festivités de fin d’année.

Les parents d’élèves interrogés vendredi 25 décembre par Radio Okapi, ont déploré cette pratique qui tend à se pérenniser dans les établissements scolaires de Bafwasende. Tout en chantant, des écoliers, filles et garçons, portaient sur leurs têtes des fagots de bois. La scène se passe à la grande route qui traverse le centre de Bafwasende, deux jours avant la fête de Noël. Le reporter de Radio Okapi les a approchés pour savoir la destination de ces bois. Ils répondent : « Ce sont des bois de chauffage pour la cuisine de nos enseignants. Pendant la période des examens, nous les apportons au directeur et à notre enseignant ».

Cette pratique est suivie à la lettre tant par les parents d’élèves que les écoliers eux-mêmes, au risque d’être mal coté et reprendre l’année. Ce « cadeau » est même repris dans une rubrique de cotation des points des élèves. « Tout est inscrit dans le grand cahier de cotation. Ce sont nos parents qui achètent ces bois, sinon vous allez les couper dans les champs », confie une écolière. Ces allégations ont été confirmées par certains enseignants. Ils affirment qu’ils exigent ces fagots de bois comme « travail manuel ». Cependant, aucune loi ou règlements scolaires n’autorisent cette pratique dans les écoles, a martelé, Jérôme Bamesa, chef intérimaire de la Sous-division de l’EPS-INC à Bafwasende. « Aller chercher des bois pour des intérêts privés n’est pas permis. On évalue l’enfant par rapport aux travaux manuels que les élèves effectuent », insiste-t-il. Entre temps, les parents d’élèves se disent impuissants pour dénoncer ce phénomène de peur d’exposer leurs enfants. Lire aussi sur radiookapi.net: Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois Equateur: des parents accusent les enseignants de faire travailler des élèves au champ à Ikela


RO
right
ARTICLE SUIVANT : Afrique du Sud : prison ferme pour le roi de la tribu de Mandela
left
ARTICLE Précédent : Kananga: lancement de l’opération « traque des fous »