mediacongo.net - Publireportage - Mois de décembre, mois de partage : Vodacom redonne le sourire aux personnes vulnérables 
Infos congo - Actualités Congo - sbt

10 secondes restantes    Passer la publicité

Retour PUBLIREPORTAGE : Echos des entreprises

Mois de décembre, mois de partage : Vodacom redonne le sourire aux personnes vulnérables

Mois de décembre, mois de partage : Vodacom redonne le sourire aux personnes vulnérables
Société / Echos des entreprises

Un mois de partage, une tradition, Vodacom l’a respectée. La Fondation Vodacom n’a pas dérogé à cette règle en entamant en début du mois de décembre des visites de réconfort et de partage des vivres aux personnes démunies prises en charge par des hospices situés dans des coins dits « coupe-gorge » de la capitale  congolaise, à travers une série d’activités nommée « Un moment de partage avec Vodacom ».

Comme il est de coutume à l’approche des fêtes de fin d’année de soutenir, eu égard à sa responsabilité sociale, les nécessiteux, jeunes et vieux, Vodacom Congo et la Fondation Vodacom ont procédé à la distribution des vivres composés de sacs de riz, de semoule, des aliments surgelés, bidons d’huile et autres biens de première nécessité et, des friandises pour les enfants afin de leur permettre de bien passer les moments de fête comme leur semblable à travers la République démocratique du Congo, oubliant à cet effet la condition qui est la leur.

Pour ce faire, la société de télécoms Vodacom et la Fondation portant le même nom, ont débuté, respectivement, leur périple les 6 et 8 décembre derniers.

La société Vodacom face à sa responsabilité sociale

La société Vodacom Congo a, à travers son programme nommé « To kabola » (Partageons, ndlr), le 6 décembre dernier, fait le tour de quelques centres établis dans la partie ouest de Kinshasa. Objectif : partager avec les personnes vulnérables des moments de joie en famille avec humanité et dignité afin de leur redonner la joie et le sourire qu’ils avaient perdus.  

Lancé à Kinshasa par son DG Murielle Lorilloux, « cette activité caritative et humanitaire est une culture pour Vodacom Congo », a-t-elle rappelé. Compris ainsi, elle se doit d’être respectée autant à Kinshasa qu’en provinces où les directeurs provinciaux procédaient au même moment à cet élan de solidarité.

Les sites visités ce jour sont : AED de Kintambo dans le quartier Jamaïque, Home de vieillards de Kintambo, Cris de l’Orphelin du Congo (COC) de Bandal et Foyer Père Gérard de Kasa-Vubu.

Pour Vodacom Congo, il s’agit d’un moment important de se retourner vers la communauté et de lui tendre la main. 

Fondation Vodacom auprès des orphelins et vieillards

A l’Orphelinat Cerhed dans la commune de Masina, la délégation de la Fondation Vodacom a été chaleureusement accueillie par la responsable du Centre, Sœur Victorine. Entourée des enfants et jeunes, elle a trouvé les mots justes pour saluer le travail qu’accomplit la Fondation Vodacom. « De tout cœur nous remercions la Fondation Vodacom qui pose des actions palpables à l’égard des personnes vulnérables. Les fonds de la Fondation contribuent réellement à l’amélioration des conditions de vie des enfants que le Centre héberge. Notre prière est que la société Vodacom aille de l’avant et soit plus prospère grâce au soutien qu’elle apporte aux personnes défavorisées ».

Pour la Fondation Vodacom, l’activité entreprise ce jour est une tradition, rappelle le manager de la Fondation, Bienvenue Mie Ngoy. « Etant donné que le mois de décembre est le mois de partage, nous visitons chaque année la couche de la population la plus démunie afin de lui apporter des présents qui peuvent l'aider à passer les fêtes de fin d’année dans la gaieté comme tout le monde. A travers ce geste, nous souhaitons apporter la joie à cette communauté et transmettre l’espoir aux enfants qui vivent dans ce centre », a-t-il souligné.

Et de rappeler la prise en charge de la scolarité de quelques jeunes du Centre. « La formation de la jeunesse est essentielle pour l’avenir d’un pays et cela Vodacom Congo l’a bien compris. Nous tenons à exprimer notre reconnaissance envers la Fondation pour son soutien dans notre parcours scolaire. Grâce à votre aide, demain, nous serons à même de participer au développement de notre pays. Avec notre formation, nous sommes devenus des personnes utiles pour la société. Sans votre collaboration nous ne le serions peut être pas. C’est ainsi que nous tenons à vous remercier une fois de plus pour votre appui », s’est exprimée avec joie, une jeune diplômée, scolarisée grâce à la Fondation.

Visite aux non-voyants du centre Midibart

Après les orphelins, la Fondation a, au cours de la même journée, visité les non-voyants de la Mission divine Barthimé, Midibart, dans la commune de Kimbanseke, toujours dans la partie est de Kinshasa.

Le directeur  de cet établissement qui œuvre pour la formation et l’encadrement des aveugles n’a pas manqué d’éloges à l’égard de la Fondation Vodacom pour son geste combien salutaire en cette période. « Grand merci à Vodacom Congo parce qu’elle a toujours répondu positivement à nos requêtes. Ce lot de vivres tombe vraiment à pic car nous en avons grandement besoin en cette période de fêtes », a-t-il indiqué. Une occasion qu’ont saisie les élèves pour demander à la Fondation d’adapter leurs infrastructures scolaires à leur condition.

 

 

 


mediacongo.net
right
ARTICLE SUIVANT : RDC : Forum sur la lutte contre la corruption en marge de sa célébration
left
ARTICLE Précédent : Une étude de Target sur la perception du SIDA en RDC