mediacongo.net - Publireportage - Pourquoi les banques doivent-elles continuer à utiliser les données biométriques? 
Retour PUBLIREPORTAGE : Chroniques & Analyses

Pourquoi les banques doivent-elles continuer à utiliser les données biométriques?

Pourquoi les banques doivent-elles continuer à utiliser les données biométriques?
Chroniques & Analyses

La banque centrale du Nigeria a récemment donné le feu vert aux banques pour commencer l'enregistrement du "Biometrics Verification number " (BVN) dans le but de connaître leurs clients. Le BVN est nécessaire pour la simple raison que les banques doivent connaître leurs clients pour mieux les servir mais aussi pour prévenir la fraude.

Ces derniers temps, la Commission nationale de gestion d'identification (MINC) en anglais, a doublé d’efforts pour s'acquitter de son obligation légale d'enregistrer tous les Nigérians. 
Dans la même optique, la Banque centrale du Nigeria (CBN) a récemment donné le feu vert aux banques pour commencer l'enregistrement de numero  de vérification biométrique (BVN) et cela dans le but de mieux connaître leurs clients. 

Sans aucune raison valable, beaucoup se sont interrogés sur le pourquoi de la directive de la banque centrale Nigériane aux banques à propos du BVN. Ils sont d'avis que le BVN est inutile puisque le numéro d'identification national (NIN) que NIMC émettra a des fonctions similaires, mais ce n'est pas tout à fait vrai.

La vérité est que la NIN ne peut servir de numéro de compte pour les clients des banques. Il devrait suffire pour l'identification au bureau des passeports, l'obtention d'un permis de conduire, l'enregistrement pour l'assurance maladie et les besoins divers d'identification relatives à des établissements publics.

Il n'est pas surprenant que la décision prise par MINC d'ajouter des fonctions de paiement à  la carte d'identité électronique (e-ID) ait déjà été condamné comme un geste mal avisé car il est capable d'exposer des informations vitales sur les citoyens auprès des partenaires étrangers de NIMC.

Je crois que le NIMC devrait plutôt aborder les questions cruciales soulevées par l'ancien président Olusegun Obasanjo qui a dit que des informations sur le groupe sanguin et le génotype doivent être inclus dans l'e-ID. 

Le BVN est nécessaire pour la simple raison que les banques doivent connaître leurs clients pour prévenir la fraude et leur permettre de mieux servir leurs clients.

Le NIN est conçu à des fins plus larges qui devraient normalement être moins impliqué dans les transactions bancaires. 

En outre, l'enregistrement NIMC dure depuis si longtemps et a été confronté à plusieurs  problèmes que si les banques acceptent d'attendre la fin de l'enregistrement, ils peuvent le regretter tout comme personne ne peut dire avec certitude quand elle prendra fin.


right
ARTICLE SUIVANT : Le développement des miniers en Zambie, une analyse offerte par la Standard Bank Group
left
ARTICLE Précédent : Pretoria : Une concurrence croissante dans le secteur bancaire