mediacongo.net - 

La situation économique internationale affectée par la chute des cours des matières premières ne fait pas trembler le géant minier Kibali Gold Mine qui ne fléchit pas lorsqu’il présage atteindre 600.000 onces d’or pour l’année.

Les difficultés issues de la complexité du traitement de divers types de minerai provenant de sources différentes ayant affecté l’alimentation, la récupération et la teneur pendant la moitié de l’année n’entament en rien la ferme volonté de Kibali de réaliser ses prouesses.

Ses précisions, le président de Kibali, les apporte en marge de la présentation du devenir du grand complexe minier d’extraction d’or. «  Le gigantesque complexe minier d’extraction d’or de Kibali demeurera un travail en cours jusqu’à l’achèvement de sa composante d’extraction souterraine vers la fin 2017. En attendant, la direction réalise des progrès importants en relevant les défis de la transition », a-t-il déclaré.

Président de Kibali et directeur exécutif de Rangold, le Dr Mark Bristow ajoute que les travaux de la mine souterraine avance normalement. « Le développement de la mine souterraine est en bonne voie et le puits est actuellement en cours d’intégration avec les rampes inclinées. La mise en service est programmée pour juillet 2017. En attendant, l’équipe se concentre aussi sur l’ouverture de deux puits satellites de teneur élevée en 2016 et 2017 qui devront améliorer considérablement la flexibilité opérationnelle ».

A côté des progrès réalisés dans la mine, Monsieur Bristow a, pour ce mois de juillet, présenté divers projets de développement communautaire parmi lesquels : la formation des enseignants et renforcement des capacités, le programme d’entrepreneuriat, étangs piscicoles, hôpital de Watsa, phase 2 du projet de porcherie et, dans le secteur sanitaire, la continuité des campagnes de sensibilisation contre le paludisme et sur le VIH/Sida avec conseil de dépistages volontaires et la continuité de l’évaluation de l’accès aux soins dans la région.

Leur ancrage dans le pays se révèle également par la dotation des bourses aux étudiants qui se distinguent. Cette année, deux étudiants en géologie de l’Université de Kinshasa ont bénéficié de bourses d’excellence Kibali. La deuxième conférence de presse trimestrielle a accueilli cette coutume annuelle.

Fonds pour les femmes abusées et les enfants négligés du continent

Dans sa fibre paternelle, le géant minier a organisé un rallye en motos de Mombasa (Kenya) à Muanda (Ouest de la RDC) en 28 jours pour lever des fonds à hauteur de 3 millions USD en soutien aux femmes abusées et aux enfants négligés du continent.

« Safari kwa Afrika bora » qui veut dire Rallye pour l’Afrique a mis  sept motards « 7 Boyzonbikes » sur cette voie, terrain pourtant difficile qui toutefois en valait la peine quant à la « joie éprouvée d’apporter une petite différence dans la vie de ces enfants et à la reconnaissance des hommes et des femmes qui n’ont pas manqué de brader leurs propres vies pour prendre soin des moins fortunés, constitue la plus grande récompense ».