mediacongo.net - Actualités - 28 novembre 1998-28 novembre 2013 : il y a 15 ans, disparaissait Pépé Kallé 
Retour Musique

28 novembre 1998-28 novembre 2013 : il y a 15 ans, disparaissait Pépé Kallé

28 novembre 1998-28 novembre 2013 : il y a 15 ans, disparaissait Pépé Kallé 2013-11-29
Musique

Pépé Kallé, de son vrai nom Kabasele Yampanya Wa Ba Mulanga Jean-Baptiste, géant de la musique congolaise, s'est éteint le 28 novembre 1998 à son domicile de Kinshasa alors qu'il devait fêter ses 47 ans le 30 novembre de la même année.

Surnommé « l'Eléphant de la musique africaine », mesurant 2,10 mètres, pesant près de 150 kilos, il était l'un des rares artistes à pouvoir remplir régulièrement les stades du continent et à faire danser toute l'Afrique et même les Caraïbes  au rythme du Soukouss, un phénomène de la rumba congolaise.

Né à Kinshasa, alors Léopoldville, le 30 novembre 1951, il commence à chanter dans les chorales gospels. Sa belle voix chaude et angélique se révèle en 1969 au sein de l'orchestre Bamboula et c'est Verckys Kiamuangana, le célèbre saxophoniste du Tout Puissant  OK Jazz de Luambo Makiadi Franco, qui le révèle et met en valeur ses qualités de chanteur en l'intégrant dans son groupe Vévé. En 1972, Pépé Kallé rejoint l'orchestre Bella Bella des frères Soki qu'il quitte rapidement pour créer son propre ensemble l'Empire Bakuba avec les chanteurs Dilu Dilumona  et Papy Tex Matolu.

Ce trio vocal à la justesse phénoménale qu'on appelait le trio Kadima connaît une longévité rare, 20 ans, dans un environnement où la dislocation des orchestres semble être la règle. Les shows de l'Empire Bakuba d'une incroyable énergie, aux guitares tournoyantes caractéristiques de la rumba congolaise, deviennent de plus en plus spectaculaires, extravagants avec des plaisantins  nains, notamment Emoro, Dokolos et Joli Bébé, contrastant avec la stature gigantesque de Pépé Kallé.

Le succès commence en 1973 avec le titre Nazoki un succès continental, suivit de nombreux tubes dont les thèmes sont l'amour et la débrouille africaine quotidienne, comme Article 15 Beta Libanga son plus grand succès, chanson classée première de 1987 à 1990 par des dizaines des milliers des mélomanes. Composée en 1985, le titre rappelle le conseil donné par  feu le maréchal Mobutu à ses administrés de s'en remettre au célèbre « article 15 » : débrouillez-vous.

Les tournées planétaires commencent au début des années 80, menant Pépé Kallé et l'Empire Bakuba du Japon aux Etats-Unis, en passant par les Caraïbes où le chanteur est une star.

Pépé Kallé décède quinze jours après la sortie de l'album Cocktail, dernier opus où l'artiste intègre dans ses compositions des couleurs lusophones et caribéennes et fait la part belle à la rumba autant qu'au Soukouss.


332 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : «Tabu Ley Rochereau» s'en est allé !
left
ARTICLE Précédent : Un week-end inédit au GHK : Wazekwa au front pour défendre « Adamu na Eva »