mediacongo.net - Actualités - La RDC enregistre une baisse de taux de mortalité maternelle et néonatale

Retour Santé

La RDC enregistre une baisse de taux de mortalité maternelle et néonatale

La RDC enregistre une baisse de taux de mortalité maternelle et néonatale 2018-05-07
Femme
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/05-mai/07-13/taux_de_moratalite_maternelle.jpg -

La RDC enregistre une baisse de taux de mortalité maternelle et néonatale

"Les sages-femmes donnent un exemple en offrant des soins de qualité", tel a été le thème de la Journée internationale des sages-femmes, célébrée le 05 mai. A cette occasion, le représentant de l’UNFPA en RDC a déclaré sa solidarité à toutes les sages-, femmes du monde et salue leur engagement à sauver des vies et leurs contributions dans la réduction de la mortalité maternelle et néonatale.

En RDC, a déclaré le Dr Sennen Houston, la tendance est à la baisse où le nombre de décès maternels est passé de 1289 (état des lieux de la santé 1989) à 846 décès maternels par naissances vivantes (EDS 2013-2014). Ce progrès, a-t-il noté, reste insuffisant. « Car les femmes continuent de mourir en donnant la vie », a-t-il fait remarquer.

« En RDC, l’UNFPA est engagé dans un partenariat durable et fructueux avec les sages-femmes et le Gouvernement pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et néonatale », a-t-il fait savoir. Aussi, Sennen Houston, ajoute-t-il que son organisation appui le ministère de l’ESU en renforçant les capacités des établissements pour assurer une formation de qualité pouvant aboutir à la production des sages-femmes bien formés et en nombre suffisant, pour garantir l’assistance nécessaire à chaque femme au cours de l’accouchement.

« En partenariat avec le ministère de la santé en RDC, l’UNFPA appuie le renforcement des capacités des sages-femmes et du personnel qui assistent les accouchements, fournis les produits contraceptifs et fait des plaidoyers pour l’utilisation rationnelle des accoucheuses et sages-femmes et une bonne régulation de la profession », a-t-il expliqué. Par ailleurs, le Dr S. Houston a réitéré la détermination de l’UNFPA à poursuivre son soutien aux héroïnes que sont les sages-femmes, qui de jour comme de nuit, sauvent les vies des femmes, sœurs et filles.

Pour sa part, le ministre de la Santé publique a indiqué que le Gouvernement de la République ne fournira aucun effort pour renforcer les offres dans la profession des sages-femmes afin de lui permettre de jouer pleinement le rôle crucial que lui revient dans la réduction de la mortalité maternelle et néonatale. En tant que décideurs, " nous avons l’obligation de favoriser toutes les conditions propice à la survie par la formation des sages-femmes compétentes. Je vous demande donc sages-femmes, d’exercer votre profession avec amour, abnégation et respect de la déontologie et de l’éthique, dynamisme et respect de la dignité des mères ", a conclu Oly Ilunga.

De son côté, le président des sages-femmes de la RDC a fait savoir que plusieurs activités ont été menées pour la mise à niveau des sages-femmes. Ainsi, quelques recommandations ont été formulées à l’endroit du Gouvernement et de ses partenaires. Il s’agit, notamment, du ministère de la Santé qui doit formaliser la reconnaissance de la dénomination sage-femme en lieu et place de l’accoucheuse, de déployer les sages-femmes dans les services de santé maternelle et infantile. En plus du volet formaliste, le ministère s’est engagé à poursuivre son appui au processus de réglementation de la profession, de la sage-femme en RDC en faisant de cette démarche l’une de ses priorités.

Au ministère de l’ESU, il a été recommandé l’accélération de l’accélérer l’autorisation des écoles censées assurer la formation de la sage-femme et uniformiser les modules de formation dans toutes les écoles de la sage-femme. Enfin, aux partenaires techniques et financiers de continuer l’appui à la formation initiale.

Pour lier l’utile à l’agréable, les pratiques recommandées à une sage-femme dans une maternité ont été démontrées à travers une pièce de théâtre jouée par les sages-femmes. Cette cérémonie a été organisée avec l’appui de l’UNFPA et du CUSO international.

Mathy Musau
Forum des As
119 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Répression de la marche du CLC : encore une maternité exposée au gaz lacrymogène avec un...

Société .., Kinshasa, RDC

Le phénomène fille-mère prend de l’ampleur à Kinshasa

Femme .., Kinshasa

Maternité: les grossesses précoces, une cause de mortalité maternelle en RDC

Santé ..,

Des assaillants présumés Mai Mai attaquent un village à Mwenga, dans le Sud-Kivu

Provinces .., Mwenga