mediacongo.net - Actualités - Elections 2018: H.T. Lokondo craint le retard des élections avec l’enrôlement des Congolais de l’étranger

Retour Diaspora

Elections 2018: H.T. Lokondo craint le retard des élections avec l’enrôlement des Congolais de l’étranger

Elections 2018: H.T. Lokondo craint le retard des élections avec l’enrôlement des Congolais de l’étranger 2018-05-02
Politique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/05-mai/02-06/henri-thomas-lokondo-tribune-assemblee-nationale.jpg -

L'honorable Henri Thomas Lokondo à la tribune de l'Assemblée. (© Assemblée Nationale)

Avec le vote à l’Assemblée nationale de l’annexe à la loi électorale portant répartition de sièges par province et par circonscription, la problématique de la participation des Congolais de l’étranger aux élections du 23 décembre refait surface. Pour le député Henri-Thomas Lokondo, la Céni sera techniquement en difficulté de faire participer tous les Congolais de l’étranger. D’où, la nécessité de modifier la loi électorale.

« Gouverner, c’est prévoir », c’est ce qu’a indiqué, d’entrée de jeu, le député Henri-Thomas Lokondo, intervenant au prétoire à l’Assemblée nationale, lundi 30 avril, par motion d’information après le vote en plénière du texte de loi portant répartition des sièges par circonscription électorale.

Pour l’élu de Mbandaka, avec l’adoption de cette annexe à la loi électorale, la problématique de la participation des Congolais de l’étranger aux élections du 23 décembre prochain se pose. Lokondo a dit ainsi craindre que cet enrôlement puisse retarder les élections parce que, selon lui, « la Céni aura la difficulté technique de faire participer tous les Congolais qui sont à l’étranger, dans tous les continents ». « Si elle ne le fait pas, ce n’est pas constitutionnel, parce qu’il n’y a pas égalité », a soutenu le député Lokondo.

Prévoyant, cet élu du peuple propose la modification de la loi électorale pour supprimer l’option de faire participer les Congolais de l’étranger au regard du coût qu’elle devra engendrer. Ce qui ne serait pas une première, parce que d’autres pays qui avaient levé la même option, se sont vite rétractés à cause du coût, a-t-il expliqué. L’objectif, est de ne pas donner le prétexte de dépassement de la date du 23 décembre 2018 à la Commission électorale nationale indépendante avec cette exigence légale.

En réaction à cet argumentaire qui a mis d’accord les élus du peuple, toutes tendances confondues, le président de l’Assemblée nationale a promis de vite prendre langue avec la Céni et le Premier ministre pour évaluer la possibilité ou pas de prendre en compte la problématique soulevée.

Lors du dépôt de ce texte au Parlement, le président de la Céni, Corneille Nangaa, avait expliqué que le quotient électoral était obtenu en divisant le nombre total d’électeurs (40.287.387) par le nombre des députés à l’Assemblée nationale (500). Par solidarité nationale, « on attribue d’abord d’office un siège à chaque circonscription. Sauf, malheureusement que dans cette solidarité, les ajustements éventuels correspondent bien entendu de l’addition à une circonscription à la soustraction à une autre », avait-il expliqué.

Pour rappel, après 48 heures d’examen approfondi en commission Politique, administrative et juridique (PAJ), le contenu du projet de loi portant répartition des sièges par circonscription électorale a été présenté en plénière par la commission PAJ. Sur les 341 députés nationaux ayant participé au vote, 339 ont approuvé le texte. Un élu a voté contre et un autre s’est abstenu.

Des amendements apportés n’ont pas dénaturé le contenu de cette annexe tel que conçu par la Commission électorale nationale indépendante (Céni) et présenté aux députés par le gouvernement.


Le Potentiel / MCN,via mediacongo.net
3404 suivent la conversation
16 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Mampuya - 03.05.2018 13:43

Mr Kigira, mois je défend le Congo comme pays, cela se voit dans mes interventions. Je ne suis pas là pour insulter les gens. L'opposition vit et cherche la popularité. Les gouvernants de tout pays, sont eux qui mettent leur réputation,intelligence eccc devant le peuple. Ainsi moi je respecte toute personne qui se salit,qui met sa main dans la pate sale du Congo, qui tente de résoudre nos problèmes. Faire l'opposant c'est un très bon métier, sans risque. Les congolais en Europe (un simple exemple)sont eux qui font beaucoup de bruit inutile. Kabila meme est issu de la diaspora. Pour multiples raisons ,les congolais ne presentent pas souvent à l'ambassade pour etre enregistrer.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Théoneste KIGIRA - 03.05.2018 10:00

MAMPUYA, défenseur de la médiocrité, vient de prouver davantage que le pays va mal et il n'est pas géré. Comment un citoyen peut vivre dans un autre pays sans se présenter à son ambassade et celle-ci ne connait même pas ses compatriotes vivant dans le pays où il est le représentant de son pays d'origine? En outre, qui te dit que les congolais de l'étranger ne vivent qu'en Europe? Quel réductionnisme! LOKONDO arrete de parler de la Constitution. Qui d'entre vous est dans les prescrits de la Loi fondamentale???

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 02.05.2018 18:09

L'homme qui checrhe toujours le poil du cheveux dans l'oeuf. De toutes les façons la plupart des congolais en Europe vit dans la misère financière, morale, intellectuele, et ne sont pas enrgistré dans nos ambassades. La ceni ne devrait pas avoir des diffcicultés à faire participer ces congolais à ces élections.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel - 02.05.2018 16:36

Jckmzlo - 02.05.2018 11:09. Tu connais le nombre des congolais qui sont en Turquie,en Australie et en Corée ?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso - 02.05.2018 13:37

Je n'ai jamais cru au vote des Congolais de l'étranger. C'est un argument qui permet à Nangaa d'adopter une attitude dilatoire qui laisse planer des doutes sur la date des élections en vue d'un énième glissement.Le Congo, n'étant pas une exception en Afrique,plusieurs pouvoirs trainent sur cette question parce que les citoyens souvent très critiques à l'extérieur du pays qu'ils ont dû quitter ne leur sont pas toujours favorables.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Robert Muzuri R. - 02.05.2018 13:01

Qui a donné mandat à ces députés? voilà comment ils se moquent au peuple par propos injurieux, dégoutant... que veut le peuple congolais aujourd'hui? élection dans le but de trouver d'autres leaders capable de changer le destin de congolais, créer de l'emploi, donner des bourses d'études pour tout congolais désireux et capable, instaurer un état de droit où la justice sera équitable... Ce député parle comme légitime ou illégitime? Son mandat avait expiré et a un mandat des hommes avides de pouvoir et d'argent... Est-ce constitutionnel leur mandat? Les incabables pour la construction mais des capables pour abuser le pouvoir envi de s'y éterniser. Dégoutant des...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 02.05.2018 12:43

NANGA et la médiocrité présidentielle ont 3pretextes pour retarder les élections: 1. L'enrôlement des RDCongolais de l'étranger 2. Le manque de finances 3.Le consensus sur la machine à tricher. La RDC est devenue un NON ETAT à cause de l'imposteur KANAMBE HYPOLITTE et consort quand la Communauté internationale veut aider Non et même l'aide humanitaire ils refusent mais cherchant à gérer ce que les autres ont mobiliser malgré leur refus. PEUPLE RDCONGOLAIS prenez votre destin en mains KATUMBI agissez si non ta popularité va chuter

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vérité - 02.05.2018 12:04

Jckmzlo POURQUOI TU DÉRAISONNES TOUJOURS. LA CRISE ACTUELLE DÉCOULE DE L'ILLÉGITIMITÉ DES INSTITUTIONS DU PAYS. POUR RÉSOUDRE CETTE CRISE, NOUS DEVONS ALLER VITE AUX ÉLECTIONS (VRAIES). DOIT-ON ALORS REPOUSSER CES ÉLECTIONS A CAUSE DE LA DIASPORA? JE PENSE QUE NON!LE PEUPLE A TROP SOUFFERT ET VEUT SE CHOISIR DE NOUVELLES AUTORITÉS CAPABLES DE S'OCCUPER DE SES CONDITIONS DE VIE. DONC L'HON LOKONDO A RAISON.

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Okolela - 02.05.2018 12:03

Honorable LOKONDO, le calendrier electoral a ete publier en fin 2017 avec des details precis dont l'enrolement des congolais de l'etranger, depuis tout ce temps tu ne disais rien aujour'dhui tu montes au creneau pour fustiger ca? Corneil NANGAA ne vs suivra pas. Meme si les elections sont decalles des 2 a 3 mois ou est le probleme. l'essentiel est qu'on ait des elections ds ce pays

Non 5
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel - 02.05.2018 12:02

Jckmzlo - 02.05.2018 11:09. Tu connais le nombre des congolais qui sont en Turquie,en Australie et en Corée ?

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bienvenu - 02.05.2018 11:53

Corrompu, pourquoi vouloir préparer la population à un retard des élections?

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 02.05.2018 11:09

Non honorable!!! Le calendrier doit être respecté par tout le monde.Car cet enrôlement aura lieu du 01/07 au 28/09/2018. En quoi cela retarderait-il les élections?

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation - 02.05.2018 10:19

Le pays n'a pas besoin des amateurisme mais plutôt de professionnels.Pourquoi en RDC, on est toujours dans les à peu près. il faut voir avec e match on gagne souvent par de calculs, la politique, les rebellions. A quand est ce la RDC fonctionnera comme un pays normal !

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 02.05.2018 10:12

Jckmzlo, tu ne manque à dire même si la réalité est palpable à tes yeux. Tes interventions ne construit pas, mais laisse un dégoût et sont amères. Est-ce c'est ça la volonté de ton KIMBANGU???? Si et seulement que c'est ça la volonté et le plan de KIMBANGU, laisse te dire que vous venez d'ouvrir une gouffre qui vous enfoncera bel et bien dans votre propre tombe.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 02.05.2018 09:58

Voila le plan de la Mediocrite' au Pouvoir et la CENI vient d'etre devoile'. Les mediocres tombent toujours dans leur propre piege. « Si elle ne le fait pas, ce n’est pas constitutionnel, parce qu’il n’y a pas égalité », a soutenu le député Lokondo ". Des malhonnetes. Vous meme les depute's vous etes sans mandat, kanambe est sans mandat. Est ce que c'est constitutionel ???? DES MEDIOCRES.

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 02.05.2018 08:53

Non honorable!!! Le calendrier doit être respecté par tout le monde.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse Katumbi communie avec la population zambienne
left
ARTICLE Précédent : Basket-ball : l’ex-internationale Philo Bompoko inhumée en France
AUTOUR DU SUJET

Tenue effective des élections le 23 décembre prochain : Nangaa rassure, Fatshi alerte

Politique ..,

10 petites « bombes » de Corneille Nangaa à Bunia, ce vendredi 18 mai 2018

Politique ..,

Présidentielle 2018: Avec ou sans Joseph Kabila ?

Politique ..,

Tshopo : une série de sensibilisation sur la machine à voter dans les écoles publiques et...

Provinces .., Kisangani, Tshopo