mediacongo.net - Actualités - Syrie: Pékin "opposé à l'usage de la force", réclame le retour "au droit international"

Retour Monde

Syrie: Pékin "opposé à l'usage de la force", réclame le retour "au droit international"

Syrie: Pékin "opposé à l'usage de la force", réclame le retour "au droit international" 2018-04-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/04_avril/09-15/hua_chunying_18_00001.jpg Damas, Syrie-

Hua Chunying, porte-parole chinoise du ministère des Affaires étrangères

La Chine s'est dite ce samedi 14 avril 2018 "opposée à l'usage de la force" après les frappes menées en Syrie par les Etats-Unis, la France et le Royaume-Unis, et a réclamé un retour "dans le cadre du droit international".

"Nous nous opposons constamment à l'usage de la force dans les relations internationales, et soutenons le respect de la souveraineté, de l'indépendance et de l'intégrité territoriale de tous les pays", a déclaré Mme Hua Chunying, porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

"Nous appelons les parties concernées à revenir dans le cadre du droit international et à résoudre la crise par le dialogue et la négociation", a-t-elle ajouté, dans un communiqué sur le site du ministère.

"Toute action militaire unilatérale qui contourne le Conseil de sécurité de l'ONU (...) contrevient aux principes et normes élémentaires du droit international, et ne fait que compliquer la résolution du problème syrien", a encore observé Mme Hua.

"Une solution politique est la seule issue possible", a-t-elle ajouté, rappelant que Pékin demande "une enquête complète, équitable et objective" sur l'attaque chimique en Syrie, et que "nulle partie ne devait préjuger des résultats" de celle-ci.

La Chine s'était déjà dite jeudi opposée à tout "recours impulsif à la force" en Syrie, se disant "inquiète d'une possible escalade des tensions".

Pékin avait par ailleurs indiqué jeudi avoir été en contact au sujet de la Syrie "avec les Etats-Unis, la Russie et d'autres membres du Conseil de sécurité de l'ONU", ainsi qu'avec "les pays de la région".

La Chine, comme membre permanent du Conseil de sécurité de l'ONU, a mis à plusieurs reprises son veto depuis 2011, à chaque fois aux côtés de la Russie, à des résolutions onusiennes sur la Syrie, s'opposant farouchement à toute intervention américaine.

Plaidant pour une "résolution pacifique" de la crise syrienne, Pékin avait accueilli en 2016 le chef de la principale formation de l'opposition syrienne en exil quelques semaines après une délégation de membres du gouvernement syrien.


AFP / MCN
276 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Le sage - 14.04.2018 13:31

Voilà la confirmation de ce que je disais sur une autre page: russes et chinois restent égaux à eux-mêmes. Etant eux-mêmes dictateurs, ils ne peuvent que soutenir tous les régimes dictatoriaux du monde. Mauvaise donne pour la démocratie mondiale.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : USA: Starbucks épinglé pour racisme après l'arrestation de deux hommes noirs
AUTOUR DU SUJET

Syrie: la discrétion de Pyongyang sur les frappes en dit long

Monde .., Damas, Syrie

Syrie : l'agence officielle annonce l'arrivée à Douma des experts de l'OIAC

Monde .., Damas, Syrie

Israël reconnaît avoir mené des frappes contre des cibles iraniennes en Syrie

Monde .., Damas, Syrie

Syrie : après les frappes, quelles suites politiques et stratégiques ?

Monde .., Damas, Syrie