mediacongo.net - Actualités - Le Real frôle la catastrophe et Le Bayern, lui, ne tremble pas

Retour Sport

Le Real frôle la catastrophe et Le Bayern, lui, ne tremble pas

Le Real frôle la catastrophe et Le Bayern, lui, ne tremble pas 2018-04-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/04_avril/09-15/ronaldo_cristiano_18_003.jpg -

Le Real Madrid et la Juventus se dirigeaient tout droit vers une prolongation mercredi soir, en quarts de finale retour de Ligue des champions, puisque les Italiens menaient 3-0. Et Cristiano Ronaldo a transformé un penalty à la 97e minute, permettant aux Madrilènes de perdre 3-1... et donc de se qualifier.

On pensait avoir vécu le plus fort mardi soir, avec cette magnifique « Romantada » de l’AS Rome face au Barça. Jamais le Real Madrid ne pouvait trembler après avoir gagné 3-0 sur le terrain de la Juventus, la semaine dernière. Mais ces quarts de finale retour ont décidément été très pénibles pour les deux monstres de Liga. La Juve menait 3-0 à Bernabeu, tout le monde attendait la prolongation… Et puis M. Oliver a décidé de siffler un penalty à la 93e minute, pour une faute bien peu évidente de Benatia sur Lucas Vazquez, qui n’a simplement pas attaqué son ballon. Le Real se qualifie en s’inclinant 3-1 à la 97e, le moment où Cristiano Ronaldo a transformé le penalty.

La Juventus était en passe de faire encore plus fort que le Barça la saison passée face au PSG. A l’échelle européenne, c’est incontestable. Quoi qu’il en soit, merci aux Turinois pour cette soirée de pure folie, lancée par ce premier but extrêmement rapide de Manduzkic. Et les détracteurs du Real vont pouvoir se relancer de plus belle. Les Merengue, privés de Sergio Ramos suspendu – et ça s’est vu – se sont débrouillés pour passer par un minuscule trou de souris. Comme quoi, le fameux ciseau de Cristiano Ronaldo n’était pas seulement pour l’esthétique.

Zidane: "Un truc de fou"

Après l’ouverture du score de Mandzukic à la deuxième minute de jeu, Gianluigi Buffon a démarré son festival face à Gareth Bale, titularisé à la place de Benzema (10e). Puis Isco a vu son but refusé pour un hors-jeu très limite (13e) et Buffon, qui finira héros malheureux, sort son plus bel arrêt de la soirée face à ce même Isco (34e). Le doublé de Mandzukic à la 37e minute (0-2), un copié-collé de la tête au deuxième poteau, porte ensuite les Bianconeri vers la réalisation de ce qui semblait encore impensable à 20h45. La tête de Varane sur la barre, dans le temps additionnel de la première période (45e+2), est un autre signe. Et Blaise Matuidi, profitant d’une erreur de main de Keylor Navas, inscrit ce troisième but à l’arraché (0-3, 61e).

Buffon sort un nouvel arrêt devant Isco (78e), Cristiano Ronaldo manque la balle de qualification en tirant au-dessus de la tête (86e)… Mais le Portugais transforme donc ce penalty, sur une action marquée également par l’expulsion d’un Buffon hors de lui. Wojciech Sczeszny, son remplaçant, n’a donc pas réussi de miracle. "On s’en sort bien, admet un Zinedine Zidane toujours aussi détendu, sur beIN SPORTS. Sur les 180 minutes, on mérite. Ce ne sont pas des matches amicaux, ce n’est pas le championnat… C’est le top du top. C’était un truc de fou. Mais avec de bonnes intentions et quand on continue, à la fin ça paie." Trop facile.

Le Bayern, lui, ne tremble pas

Vainqueur à l'aller en Espagne (1-2), le Bayern Munich n'a pas été inquiété par le FC Séville (0-0) en quarts de finale retour de Ligue des champions, et retrouve sa place dans le dernier carré, dont il avait été privé l'an passé.

Manchester City a quitté la scène, le Barça est tombé de très haut, le Real Madrid est passé par un trou de souris. Et le Bayern Munich dans tout ça ? Tout va bien, merci pour lui. Les champions d'Allemagne, sortis deuxièmes de leur poule derrière le Paris Saint-Germain, se sont qualifiés sans se faire peur aux dépens du FC Séville, qui avait signé l'exploit des huitièmes de finale en allant éliminer Manchester United à Old Trafford. Battus 2-1 à l'aller dans leur stade, les Andalous n'ont pas pu entrevoir la qualification, cette fois-ci, lors d'un match retour ouvert et plaisant, malgré le score nul et vierge (0-0).

Avec cinq joueurs offensifs au coup d'envoi, le Bayern n'a jamais cherché à fermer le jeu, ce qui n'est pas dans ses habitudes il est vrai. Emmenés par les éternels Arjen Robben et Franck Ribéry, toujours aussi en jambes, les Bavarois ont cherché à se mettre à l'abri mais sans trouver la faille, malgré 19 tirs (6 cadrés seulement) et 9 corners. Ribéry a eu des opportunités (38e, 42e), James Rodriguez aussi (4e, 63e), tout comme Robert Lewandowski, qui a manqué le cadre de la tête à bout portant (48e).

En face, Séville a tenté sa chance, évidemment. Mais les Andalous n'avaient pas les armes, tactiques ou techniques, pour faire vaciller la grosse machine bavaroise. Il y a eu quelques situations chaudes dans la surface d'Ulreich, pour Sarabia (11e), Correa (17e) ou encore Escudero (26e), et cette tête de Steven N'Zonzi -l'un des trois Français titulaires avec Lenglet et Ben Yedder- sur la barre transversale (58e). Trop peu pour espérer faire trembler le Bayern, l'expulsion de Correa dans le temps additionnel restant anecdotique.

A l'arrivée, les hommes de Jupp Heynckes retrouvent le dernier carré de la C1, qu'ils avaient fréquenté sans interruption entre 2011 et 2016. La force de l'habitude. Il se dégage une évidente sérénité dans cette équipe bavaroise, qui sera bonne à éviter vendredi lors du tirage au sort.


sports/MCN
2469 suivent la conversation
6 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Lenko-Kebi - 12.04.2018 18:47

Non le madrilenes doivent avoir honte. Je ne dis pas qu'ils allaient être éliminés mais le score de 1-3 n'est pas celui qui devait sactionné ce match après le dernier coup de sifflet à ma 94 ème minutes. Il a fallu laiser les 2 clubs aller en prolongation ou aux tirs au but. On a vu un arbiter kamikaze (madrilain) qui non seulement siffle un penalty à la 93 ème minutes mais sort le tout puissant gardien de Juventus par un carton rouge. C'est injuste mais de toutes les façons, la Juventus a prouvé qu'elle était un grand club de l'Europe. Bravo la juve.

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mutu - 12.04.2018 16:22

Nous n'avons pas à nous reprocher,, même dans le championnat pourtant réputé de haut niveau nous avons des arbitres kamikazes. Fallait-il vraiment siffler un penalty en faveur de Real? En tout état de chose le Real doit du fond du cœur dire merci à l'arbitre. Etre mené dans son terrain mythique qui pouvait se permettre de croire à un tel scénario? Merci à la Juventus, les gars ont bataillés durs pour venir à bout de l'ogre de Real qui a eu la vie sauve au douzième joueur.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Stephane - 12.04.2018 14:41

Nos félicitations au Bayern

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Rouakachidibha Jean - Klaver - 12.04.2018 12:02

Cette action ne donnait pas droit à un quelconque penalty. L'arbitre a commis une erreur qui risque de compliquer son avenir professionnel.

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bruce Lee - 12.04.2018 09:51

le penalty était valable. la juventus a subi une pression qui qui a coûté cher aux Italiens. Real a dominé le match du début à la fin. 60% contre 40% mais il n' a pas eu la chance de scorer. Bravo CR7

Non 7
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 12.04.2018 09:29

REAL a joue avec son arbitre. Zidane n'a pas salue cette fausse victoire. Pour moi, ce Zizou est un grand. Un ancien grand joueur, aujourd'hui un grand coach, mais le match de la JUVE aura ete un cas d'etude qu'il n'oubliera jamais, ou mieux, qui l'aidera a se perfectionner de plus bel.

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Foot-transfert : Bruno Bla et Gladys Bokese s’engagent avec Shark XI FC
left
ARTICLE Précédent : Linafoot : Dcmp se débarrasse difficilement du SC Rojolu
AUTOUR DU SUJET

Ligue des champions. Une affiche de gala entre le Bayern et le Real, un duel d'outsiders entre...

Sport ..,

Juve-Real, l'affiche des quarts de finale aller de la ligue des champions

Sport ..,

UEFA Ligue des champions: Juventus-Real Madrid et Liverpool-Manchester City en quarts

Sport ..,

Transfert: Neymar dans le viseur du Real Madrid et du... Barça

Sport ..,