mediacongo.net - Actualités - Kikwit : la LIFDED dans la lutte contre le VIH/SIDA et la promotion de la ‘’masculinité positive’’

Retour Santé

Kikwit : la LIFDED dans la lutte contre le VIH/SIDA et la promotion de la ‘’masculinité positive’’

Kikwit : la LIFDED dans la lutte contre le VIH/SIDA et la promotion de la ‘’masculinité positive’’ 2018-04-09
Provinces
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/04_avril/01-08/lifded_vih_sida_18_00001.JPG Kikwit, Kwilu-

Des jeunes dans la grande salle de l'IFAK lors de la sensibilisation à Kikwit

La Ligue des femmes pour le développement et l’éducation à la démocratie (LIFDED), une des structures citoyennes de la République démocratique du Congo (RDC) monte au créneau à Kikwit, province du Kwilu, dans le sud-ouest du pays. Elle oriente, depuis quelques jours, ses activités de nature à lutter contre le VIH/SIDA, à promouvoir les formes positives de la masculinité ainsi que l’accompagnement psycho-social des ‘’Personnes vivant avec le VIH (PVVIH)’’ ainsi que des ‘’Personnes affectées (PA)’’.

Pour y arriver une série d’activités sont déjà sur les rails depuis une semaine grâce à un consultant international, Hendrew Lusey, venu de Kinshasa, la capitale. Il y a eu d’abord une journée de sensibilisation et de conscientisation sur la sexualité responsable, le VIH/SIDA, la masculinité positive à l’intention de 150 jeunes de Kikwit et environs qui se sont réunis dans la grande salle de l’Institut facultaire de Kikwit (IFAK) la semaine passée.

«Vous les jeunes, filles et garçons, de Kikwit et environs vous constituez l’espoir de demain pour notre pays. Vous allez faire la  relève dans plusieurs domaines de la vie nationale. Vous serez vous aussi des consultants, des journalistes, des ministres,  des députés tant nationaux que provinciaux, des sénateurs etc. Veuillez ne plus reculer. Ne vous sous-estimez pas. L’avenir de  tout pays, c’est la jeunesse. Vous devez retenir et vivre toutes les notions de la ‘’masculinité positive’’ que avez apprises. Vous allez aussi restituer cette matière auprès de vos amis et d’autres membres de votre communauté», a déclaré Grâce Lula, initiatrice et coordinatrice nationale de la LIFDED devant les jeunes.

«La masculinité positive est une construction sociale des attentes, des responsabilités dans une société donné», a expliqué le consultant tout en insistant sur de bons comportements à adopter et ceux qu’il faut jeter pour toujours.

Lusey a également ajouté, projection au mur à l’appui,  que dans l’ex-Bandundu le taux de prévalence de VIH est de 0,3%. Mais la ville de Kikwit elle seule a 1,1% comme taux de prévalence. «C’est très dangereux», a-t-il martelé.

La même sensibilisation a été aussi organisée à l’intention des autres catégories des personnes dans la société : des églises, des mutuelles, des structures de la société civile etc.

Il y a eu ausi une formation  de 50 nouveaux jeunes et pairs éducateurs qui devront, à leurs tours, enseigner les mêmes matières aux autres jeunes pour changer de comportement. Les notions inhérentes à la masculinité positive ont été approfondies lors de la formation de trois jours dans la salle des réunions de la paroisse Sante Marie Sankuru dans la commune de Nzinda. Des jeunes ont approfondi toutes ces notions dans des petits groupes en menant par ricochet des réflexions constructives.

«Nous tenons à encourager tous les jeunes qui se sont évertués de suivre attentivement tous les enseignements donnés. Ils sont, à voir leurs réactions, déterminés à allez jusqu’au bout et éliminer le VIH/SIDA d’ici 2030 comme veulent les Nations Unies. Cela est possible avec l’application de la masculinité positive», a déclaré Françoise Ikwapa, coordinatrice provinciale de la LIFDED dans l’ex-Bandundu.  

Une autre formation organisée par la LIFDED est celle qui a concerné l’accompagnement psycho-social des PVVIH. L’occasion a été propice pour que les accompagnateurs et les PVVIH apprennent des attitudes à adopter dans ce travail et des langages à tenir et à bannir. A cela s’est ajoutée une animation à l’intention des personnes affectées (PA). Une centaine de PA  ont été concernées pour cette activité.

La LIFDED  demeure confiante que les activités menées vont engendrer de bons résultats dans l’avenir. 

Les termes de référence de toutes les activités notent qu’il faille «amener les hommes, les femmes et les jeunes (filles et garçons) de la ville de Kikwit et de ses environs à s’impliquer efficacement dans la riposte face à  l’infection à VIH, la lutte contre les inégalités du genre et à contribuer à l’amélioration de la situation sociale des PVVIH d’ici 2020».

Badylon Kawanda Bakiman / Correspondant de Kikwit
mediacongo.net
332 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie
AUTOUR DU SUJET

Kikwit: l’AETA met en place un "Point focal" et redynamise ses activités

Provinces .., Kikwit, Kwilu

Ex-Bandundu : la FOPAKKM a tenu sa deuxième réunion du ‘’Comité de pilotage provincial’’

Provinces ..,

"Kikwit-Award" dans des préparatifs pour sa deuxième édition

Provinces .., Kikwit, Kwilu

Kikwit : une Tribune d’expression populaire pour prévenir des cas des conflits fonciers

Provinces .., Kikwit, Kwilu