mediacongo.net - Actualités - France : un « faux père » et « un faux oncle » condamnés pour le viol d'une fillette d'origine congolaise

Retour Diaspora

France : un « faux père » et « un faux oncle » condamnés pour le viol d'une fillette d'origine congolaise

France : un « faux père » et « un faux oncle » condamnés pour le viol d'une fillette d'origine congolaise 2018-03-23
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/03-mars/19-25/france_palais_justice_18_0001.jpg Paris, F-

Deux hommes ont été condamnés mercredi à 15 ans et 5 ans de réclusion par la cour d’assises d’Eure-et-Loir pour le viol d’une fillette dont ils avaient falsifié l’identité, se faisant passer pour son père et son oncle.

Née en République démocratique du Congo (RDC), âgée aujourd’hui de 18 ans, elle est arrivée en France quand elle en avait quatre, en compagnie d’un oncle muni simplement d’un visa touristique. Ils sont hébergés par une connaissance de l’oncle résidant dans l’agglomération de Chartres, selon l’avocate de la victime, Me Valérie Dagniau. L’oncle parti, la fillette demeure chez le logeur qui va lui faire croire qu’il est son père et sa compagne sa mère.

Une combine pour régulariser sa situation

Il lui établit de faux papiers d’identité, modifiant le nom, le prénom, la date de naissance et la faisant naître en Angola, espérant ainsi régulariser sa situation au nom d’une circulaire permettant d’attribuer des papiers à des parents d’enfants mineurs. A partir de neuf ans, il lui impose des attouchements puis des relations sexuelles, la menaçant de l’envoyer en Afrique si elle parlait.

En vacances à Paris chez un homme qu’elle croyait être son oncle, celui-ci la viole à deux reprises en trois mois. Revenue chez son « père », il lui rase la tête après le refus d’une relation sexuelle et lui montre de violentes images pédo-pornographiques pour lui signifier qu’il y avait « pire » que ce qu’elle vivait, relate encore l’avocate.

Plainte en 2016

Apprenant que son « père » allait déménager dans une maison, elle craint des violences encore plus graves. Elle provoque une discussion qu’elle enregistre à son insu et, munie de ce document sonore, la jeune fille va déposer plainte en 2016, aidée par un pasteur.

Au cours de l’enquête, des tests ADN sont pratiqués et démontrent que son « père » ne l’était pas. Elle apprend l’identité de ses parents biologiques : un père assassiné en RDC et une mère partie vivre en Angola.

Le faux père, déjà en détention, a été condamné à 15 ans de réclusion pour « viol, violences sans ITT, corruption de mineure » et « détention d’images pédo-pornographiques ». Le faux oncle qui comparaissait libre a écopé de cinq ans de réclusion et a été incarcéré.


AFP / 20minutes.fr / MCN
2169 suivent la conversation
3 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
ILELA ANTI DEZO - 23.03.2018 12:42

Pour les congolais: Nazo kende na poto, je vais en Europe, sais tu qu'est-ce que l’Europe, chez qui vas-tu, comment seras-tu, et surtout que feras tu en Europe, Européens laisser l'Afrique vivre, et nos gouvernants aidez nous à ne pas fuir nos beaux pays. Quelqu'un vient et dit qu'il va amener ton enfant en Europe tu sursaute de joie, sais-tu ce que lui-même fais en Europe? Soyez prudent, trop de naïveté tue

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DBC - 23.03.2018 12:22

vraiment c'est malheureux pour les hommes Dieu tout puissant où est tu

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 23.03.2018 10:42

Faux pères, fausses mères, fausse nationalité, faux etc, c'est comme une épidémie y compris au pays.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Moïse Katumbi communie avec la population zambienne
left
ARTICLE Précédent : Basket-ball : l’ex-internationale Philo Bompoko inhumée en France
AUTOUR DU SUJET

Appropriation culturelle: jusqu'où peuvent aller les créateurs ?

Style et Beauté ..,

Affaire des écoutes téléphoniques : Nicolas Sarkozy renvoyé en correctionnelle

Monde ..,

Mis en examen dans l'affaire libyenne, Nicolas Sarkozy contre-attaque sur TF1

Monde .., Paris,France

Mise en examen : N. Sarkozy dit vivre "l'enfer de la calomnie" depuis 2011

Monde .., Paris,France