mediacongo.net - Actualités - Forêts : Kinshasa et Brazzaville favorables à la protection des tourbières de la cuvette centrale 
Retour Science & env.

Forêts : Kinshasa et Brazzaville favorables à la protection des tourbières de la cuvette centrale

Forêts : Kinshasa et Brazzaville favorables à la protection des tourbières de la cuvette centrale 2018-02-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/02-fevrier/12-18/amy_ambatobe_arlette_soudan_nonault_18_0001.jpg -

Arlette Soudan Nonault et Amy Ambatobe

Les tourbières découvertes il y a quelques mois par des scientifiques dans la cuvette centrale dont la RDC et le Congo Brazza font partie d'un patrimoine commun qu’il faut bien protéger et dont il faut tirer profit. Raison pour laquelle les délégués de deux pays ont organisé une séance de travail à Kinshasa. Question de rationnaliser davantage les richesses forestières que contiennent les forêts de deux pays.

Dans cette optique, le ministre de l’Environnement et développement durable de la RDC, Amy Ambatobe et son homologue de la République du Congo, Arlette Soudan Nonault, ont échangé le samedi 10 février à Kinshasa sur la nécessité de mettre en place une coordination pour la protection et la valorisation des tourbières, récemment découvertes par les scientifiques en RDC et au Congo Brazzaville.

La séance de travail qui a réuni les experts de deux pays a permis à ce derniers de planifier les actions conjointes à mener dans le cadre de la promotion de ces tourbières afin de les valoriser au profit des populations et de la planète, mais surtout, d’attirer des financements conséquents pour la protection de ces gigantesques réserves de carbone, les premières au monde.

Dans un communiqué conjoint qui a marqué la fin de travaux de Kinshasa, les représentants de deux pays ont réitéré leur engagement à travailler en synergie pour la protection de ces tourbières qui, selon les experts, jouent un rôle important dans la séquestration de carbone. Par la même occasion, les deux parties ont promis de continuer à sensibiliser les populations congolaises à l’importance des tourbières ainsi qu’à leur protection.

Pour ce faire, il a été convenu l’organisation à Brazzaville, au mois de mars prochain, de la 3ème réunion des partenaires de l’initiative mondiale sur les tourbières (IMT). A ce sujet, l’option de la mise en place d’un comité conjoint pour l’organisation de ladite rencontre a été levée.
Hormis la RDC, la réunion de Brazzaville devra regrouper les autres pays des régions tropicales couvertes par les tourbières, à savoir l’Indonésie et le Pérou.

La rencontre de Brazzaville devra également favoriser le renforcement des capacités de parties prenantes pour la conservation, la restauration et la gestion à long terme des tourbières.

A Brazzaville, il sera également question de trouver un consensus sur la vision à l’horizon 2050, les objectifs stratégiques 2020-2030 ainsi que les étapes clés pour une action conjointe de 2018-2020 par les partenaires de l’IMT.

Rappelons que les tourbières récemment découvertes dans la cuvette centrale (RDC-Congo Brazzaville), couvre environs 145.000 kilomètres carré. Ces espaces marécageux ont piégé près de 30 milliards de tonnes de dioxyde de carbone.


MCN Team / mediacongo.net
577 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
TROP C'EST TROP - 11.02.2018 14:26

jckmzlo, leader dans la médiocrité.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 11.02.2018 11:45

Mon Président le vieux Sisa Bidimbu, Tutondele tata sala salu kiaku batu bakumwene. Le président Prophétique le 4 prédit par TATA SIMONI KIMBANGU yala kayala

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Une Firme suisse compte s’impliquer dans la construction des parcs publics en RDC