mediacongo.net - Actualités - Notation: Standard and Poors confirme la dette de la RD Congo à « CCC+/C » traduisant un risque élevé 
Retour Economie

Notation: Standard and Poors confirme la dette de la RD Congo à « CCC+/C » traduisant un risque élevé

Notation: Standard and Poors confirme la dette de la RD Congo à « CCC+/C » traduisant un risque élevé 2018-02-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/02-fevrier/13-19/Kinshasa_vue_aerienne_blvd_30_juin_BCDC.jpg -

L’agence de notation américaine, Standard and Poors (S&P), vient de confirmer sa note « CCC+/C » traduisant un risque élevé, qu’elle a attribué à la République démocratique du Congo.

La note qui porte sur la dette à long et court terme, en devise et en monnaie locale, a été assortie de perspectives stables. Selon l’agence, elle traduit les réalités du pays qui est confronté à une impasse politique, qui « menace les institutions et une économie déjà fragiles ». L’absence de dette commerciale arrivant à échéance dans le courant de l’année, ne doit pas cacher le fait que « la capacité du pays à rembourser ses engagements financiers actuels et futurs, est […] précaire ».

Par contre, la RD Congo bénéficiera de la conjoncture mondiale caractérisée par une envolée des prix du cuivre et du cobalt, un minéral dont le pays est le premier producteur mondial. Cette hausse des cours du cobalt, elle-même portée par la demande croissante des producteurs de batterie, pourrait contribuer à une révision à la hausse de la notation du pays par S&P, si elle dépassait les prévisions de l’agence.

La révision à la hausse de cette note, pourrait également survenir du fait de la résolution de la crise politique qui prévaut dans le pays. Néanmoins, souligne S&P, « Nous pourrions en revanche abaisser les notes de la RD Congo s’il s’avère que le gouvernement détient la dette commerciale arrivant à échéance au cours de l’année et si nous anticipons un défaut. »

La RD Congo devrait organiser cette année, des élections qui marqueraient la fin du règne de Joseph Kabila sur le pays, mais des incertitudes planent sur le calendrier et le risque de voir le président se maintenir au pouvoir, bien que la constitution ne le lui permette plus, est réel.

Aaron Akinocho
Agence Ecofin / MCN, via mediacongo.net
1390 suivent la conversation
3 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
DBC 2017 - 10.02.2018 14:29

bien beau pour l'information, la recommandation ? Que les médiocres degagent

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 10.02.2018 12:14

Les mediocres ne sortiront pas la RDC de l'abime.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso - 10.02.2018 11:58

L'impasse politique aggrave le risque économique surtout lorsque l'on constate que le bougre,mine de rien,par forfaiture est dans la deuxième année d'un troisième mandat...en cours !!!

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement