mediacongo.net - Actualités - Crise humanitaire en RDC : bientot une conférence de bailleurs de fonds ? 
Retour Société

Crise humanitaire en RDC : bientot une conférence de bailleurs de fonds ?

Crise humanitaire en RDC : bientot une conférence de bailleurs de fonds ? 2018-02-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/02-fevrier/05-11/kasai-crise-enfants.jpg -

La RD Congo fait face à la recrudescence de l’urgence humanitaire où plus de 13,1 millions de personne ont besoin de l’aide humanitaire selon les chiffres clés rendus publics par le Bureau de Coordination des Affaires Humanitaires des Nations Unies (OCHA).

Face à cette situation alarmante, les Nations-Unies, à travers OCHA, envisagent d’organiser à la fin du mois de Mars 2018 une conférence de bailleurs en vue de faire le point sur la situation humanitaire en RDC. Surtout parvenir à améliorer le mécanisme de coordination existant en vue d’être proche des nécessiteux. C’est ainsi qu’un appel pressent est lancé en direction des autorités à mettre fin à la tracasserie administrative qui, traine parfois l’aide humanitaire.

Cette situation se caractérise par le nombre élevé de personnes déplacées évalué à 4,49 millions dont 2,16 millions en 2017. Selon OCHA, 7,7 millions des personnes souffrent d’insécurité alimentaire, 1,9 millions d’enfants souffrent de la malnutrition aigue et sévère, plus de 909 écoles et structures de santé ont été attaquées en 2017.Depuis 2017, la RDC compte près de 42377 cas de Rougeole dont 521 décès, 55000 cas de Cholera dont 1190 décès.

Le Congo-Kinshasa accueille sur son sol depuis 2017 plus de 537087 refugiés. Pour faire face à cette situation, l’ONU a besoin de 1,68 milliards de dollars américains en vue de venir en aide aux personnes vulnérables. La RDC compte 186 organisations humanitaires sur terrain ayant mis sur pied 416 projets. Espérons que cette conférence de bailleurs pourrait permettre à ces derniers de bien vivre les réalités de visu et mettre la main à la poche.

HCR préoccupé par les violences intercommunautaires en Ituri

Le Haut commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) s’est déclaré vivement préoccupée par l’escalade de la violence dans la province de l’Ituri, qui a entraîné de nouveaux déplacements de populations. Selon le HCR, au moins 30 personnes auraient été tuées à la suite de ces violences entre les groupes ethniques Hema et Lendu. Lors de ces heurts, de nombreux villages ont été incendiés dans le territoire de Djugudju en Ituri, selon des informations fournies par les observateurs du HCR dans les zones touchées.

« Les combats entre les communautés Hema et Lendu avaient déjà dévasté la région de 1999 au début des années 2000, entraînant ainsi des déplacements internes à grande échelle et des mouvements de réfugiés vers l’Ouganda », a rappelé un porte-parole du HCR, Babar Baloch, lors d’un point de presse à Genève.

En attendant, les bureaux du HCR des deux côtés de la frontière entre l’Ouganda et la RDC sont une fois de plus en état d’alerte. Selon Babar Baloch, des rapports préliminaires font déjà état de milliers de déplacés internes. En Ouganda aussi, les arrivées de réfugiés ont également augmenté de manière significative lundi. 1.386 Congolais ont traversé le Lac Albert pour se réfugier dans le village de Sebagoro, à plus de 270 kilomètres au Nord-ouest de la capitale ougandaise, Kampala.

L’agence onusienne redoute d’ailleurs que les combats ne se propagent dans les zones voisines, notamment en raison de la circulation des armes légères dans la région. Dans le même temps, comme l’accès reste limité dans certaines communautés, les populations déplacées ne bénéficient d’aucune aide, malgré des besoins urgents en nourriture et autres articles de première nécessité. « Des efforts plus importants pour assurer la sécurité et l’accès humanitaire dans la région sont nécessaires », a dit Babar Baloch.

Selon l’ONU, la situation en RDC est l’une des crises les plus complexes au monde, et elle s’est détériorée du fait de l’escalade de plusieurs conflits locaux. En ce début d’année 2018, environ 5 millions de Congolais de RDC sont déracinés – dont 4,35 millions de déplacés internes et 674.879 réfugiés arrivés dans d’autres pays africains, notamment au Burundi.


La Tempête / MCN, via mediacongo.net
338 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Mukulu - 10.02.2018 18:16

C'est une honte pour l'ONU et pour les médiocres au pouvoir. Parler de conflit entre Hema et Lendu c'est une fuite en avant. Le mode opératoire des égorgeurs de Tara est le même qu'à Beni et dans le Rutsuru. Toutes ces crises sont bien entretenues par les médiocres et l'ONU

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Crise humanitaire : une conférence des donateurs pour la RDC prévue pour le 13 avril à Genève

Société ..,

Le Niger appelle à mobiliser 338 millions de dollars pour les populations vulnérables

Afrique ..,

Crise humanitaire en RDC : Samy Badibanga appelle à « l’organisation urgente d’une...

Société ..,

Crise du Kasaï : le défi du retour des déplacés

Provinces ..,