mediacongo.net - Actualités - UDPS : Félix Tshisekedi candidat à la succession de son père

Retour Politique

UDPS : Félix Tshisekedi candidat à la succession de son père

UDPS : Félix Tshisekedi candidat à la succession de son père 2018-02-09
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/02-fevrier/01-04/tshisekedi_felix_17_0017.jpg -

Félix Tshisekedi

C’est décidé. L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) que pilote le tandem Kabund-Fatshi sera en congrès extraordinaire les 26 et 27 février courant à Kinshasa pour élire un nouveau président en remplacement d’Etienne Tshisekedi décédé le 1er février 2017 à Bruxelles.

Un candidat déjà déclaré, le fils biologique du Lider maximo, Félix-Antoine Tshilombo Tshisekedi, dit FATSHI. L’information a été livrée aux médias par le Secrétaire général de cette formation politique, Jean-Marc Kabund A Kabund, au cours d’une conférence de presse qu’il a tenue hier, jeudi 8 février au siège du parti. Le SG lui-même n’est pas en lice. 

Pour briguer la présidence du parti, les candidats président doivent remplir un certain nombre de conditions, notamment être de nationalité congolaise et avoir 20 ans d’ancienneté au sein parti. Un niveau d’études égal au moins au graduat ou une expérience professionnelle et politique éprouvée à travers un parcours régulier au sein du parti est également requis.

Le budget à mobiliser pour ce congrès électif est arrêté à 176 370 dollars. Aux dires du SG Kabund, quelque 617 délégués, détenant une carte de membre du parti ou une quittance d’achat de la carte, sont attendus à ce forum, en plus de 100 invités externes.

FATSHI ULTRA FAVORI POUR SUCCEDER A SON DEFUNT PERE

Placées sous le thème : « Le nouveau président de l’UDPS pour la continuité du combat du Dr Étienne Tshisekedi et la conquête du pouvoir en RDC », ces assises sont censées amorcer une nouvelle ère dans la vie de l’UDPS qui ne semble pas encore totalement remise du décès de son charismatique leader. 

Or, compte tenu des enjeux électoraux à venir, le parti doit se donner un président qui va pouvoir remobiliser les troupes. Pour les responsables de l’UDPS, les élections restent leur cheval de bataille. Pour sa participation aux prochaines élections, la première force de l’opposition a demandé à ses militants de s’inscrire massivement sur les listes électorales. L’ambition affichée est donc de participer activement à ces consultations. Pour relever le défi électoral, l’UDPS devrait formellement cette fois-ci se doter d’une nouvelle direction. 

Et Félix Tshisekedi parait l’homme de la situation. Car depuis la disparition de son chef historique, Etienne Tshisekedi, c’est en fait le Secrétaire général adjoint du parti, Félix Tshisekedi, qui est à la manœuvre. C’est donc lui qui tient la base du parti. C’est sans doute fort de cette réalité que Félix Tshisekedi a été désigné président du Rassemblement.

Au Congrès électif de février, il sera question de faire correspondre les textes aux réalités. En des termes un peu plus clairs, c’est propulser Félix Tshisekedi officiellement président du parti. Puisque depuis la mort de son père, c’est lui qui incarne le leadership du parti et non le Secrétaire général Jean-Marc Kabund.

Le porte-parole de l’UDPS, Augustin Kabuya, l’avait dit en des termes voilés lors d’une matinée politique en novembre. « Nous irons là-bas [au Congrès, NLDR] pour formaliser ce que la base a réclamé ». Il s’agira d’introniser Félix Tshisekedi comme successeur de son défunt père. Et pour peu qu’on connaisse le fonctionnement de l’UDPS, on ne sait pas qui peut se risquer à aller contre la volonté des combattants. En ne se portant pas candidat, Jean-Marc Kabund l’a sans doute compris. 

Refondation de l’UDPS post-tshisekediste

Reste à savoir si le Congrès sera aussi une occasion pour réunifier toutes les tendances ou ailes de l’UDPS. Certains membres y ont travaillé et appellent de tous leurs vœux cette unité du parti. Notamment Valentin Mubake, les fondateurs Protais Lumbu, Lusanga Ngiele et l’actuel chef du Gouvernement Bruno Tshibala. Ces personnalités affirment incarner chacune un courant de l’UDPS et désirent participer à la refondation de l’UDPS post-tshisekediste. 

Didier Kebongo
Forum des As
2705 suivent la conversation
11 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Jckmzlo - 12.02.2018 15:15

yayayayayayaya Qui à la tête de l'Udps? Le peureux de FATSHITSHI? Ah AHAHAHA, c'est le déclin de ce parti. Toutefois, nous l'avions déjà prédit que l'udps est un parti tribal n’hébergeant à son sein que les "bamwan'etu" à 95%. Avec ce Monsieur à la tête ce parti sera à la merci de KATUMBI qui n'a aucun parti pour le moment et entrain d'errer en Europe en distribuant les billets verts pour acheter les consciences des dirigeants de l'UDPS. Oh fini la fille aînée de l'OPPOSITION.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DRC - 12.02.2018 10:29

L'alternance politique doit venir de nos partis politiques..helas de constater que le phenomene wumela tire ses origines de nos formations politiques. je constacte que la majorite de nos partis politiques ont plus de 10ans d'existence mais dans aucun d'entre eux il y a eux alternance reelle ds le leadership..on voit que la remise et reprise de pere en fils..Faute pe ya biso moko peuple..

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
CLC pour la Libération - 12.02.2018 10:08

C'est étrange que l'article paru le 10 Février et qui aborde le 3ème appel du CLC à la marche pacifique du 25 Février 2018 ne paraisse nulle part parmi les sujets d'actualité. On est obligé de procéder à une recherche du mot CLC pour y accéder. Mediacongo est jusque-là considéré comme l'un des rares médias où le peuple espère accéder aux infos émanant aussi bien de la Médiocrité Présidentielle et de l'Opposition. C'est étonnant que Médiacongo commence à filtrer des articles alors que l'appel du CLC est censé être l'actualité dominante des jours à venir. Prière de garder votre indépendance et de ne pas céder aux intimidations du pouvoir. C'est l'essence...

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Historien - 11.02.2018 17:33

C'est très curieux... Tous les livres d'histoire mentionnent 60 millions de morts pour la deuxième guerre mondiale. Monsieur Lumumba Mule le les réduit à 4 petits millions. Que de mensonges... Cependant, je vais vous donner raison sur un point: les 6 millions de Congolais... Le monde entier s'en fout.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Etienne TSHISEKEDI - 10.02.2018 12:51

Je crois que les réactions de mes prédécesseurs doivent fortement inspirer mon fils Tshilombo Félix pour qu'il comprenne qu'il n'a aucune chance de diriger l'UDPS comme moi je l'ai fait. S'il s’entête parce qu'il reçoit l'argent du régime de kanambe alias kabila et de katumbi moise, il sait ce qui l'attend. Il y a des cadres de bien meilleures qualités et très compétents pour prendre la relève immédiatement que lui. Dans tous les cas de figure, moi tout comme l'ensemble du vaillant peuple congolais, nous veillons sur le parti, pour sa survie et sa victoire finale sur les forces du mal; l'UDPS est un patrimoine national et appartient à l'ensemble des Congolais. Que Dieu...

Non 3
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lumumba Mulele - 09.02.2018 15:49

Les mêmes gens qui passent leur temp dans les ambassades de Belgique pour comploter contre leur pays sous prétexte qu’ils veulent la démocratie. voilà ce qu’ils entendent par la: dynastie père et fils. Quelle différence avec Kabila? Ils veulent juste le pouvoir pour faire comme celui qui est au pouvoir. Ce jeu malsain de la classe politique congolaise à couté la vie à 5 millions de congolais depuis 1990. La 2 e guerre mondiale a tué juste 4 millions de personnes dans tout le monde entier. IL FAUT ARRETER LE GENOCIDE DES CONGOLAIS. VITE UN CONGO FORT, PUISSANT ET SOUVERAIN. DEHORS LES POLITICIENS VENDUS À L’IMPERIALISME.

Non 6
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK - 09.02.2018 14:39

On le savait. Il n'y a pas de surprise dans tout ça! Allez-y pour une bonne division du parti!

Non 5
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Erick - 09.02.2018 14:23

C'est la fin du règne de l'UDPS comme fille ainée de l'opposition en RDC, car Félix est incompétent, il n'incarnera jamais son père, pour moi c'est un mauvais choix pour ce parti quand on veut vraiment conquérir le pouvoir

Non 8
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Fatshi Kabila - 09.02.2018 14:11

FATSHI EST INCOMPETENT.L'ERREUR EST DE PENSER QUE CELUI CI RE INCARNER SON PERE. IL NE FERA RIEN

Non 11
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa - 09.02.2018 13:57

Félix Tshisekedi, Il faut un nouveau politique donc pas des marches pacifiques encore parceque cet inposteur ecoute que par la voix des armes. Cette foi-ci, le peuple Congolais veut LE SOULEVEMENT POPULAIRE pour chasser ce Rwandais Joseph Kabila au POUVOIR.

Non 7
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TSHISEKEDI WA MULUMBA - 09.02.2018 13:51

Trahison....je suis fâché là ou je suis et je vois maintenant le déclin de mon parti.

Non 13
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Liste de partis politiques : UDPS/Kasa-Vubu ne veut pas entendre parler de Tshisekedi

Politique ..,

Felix Tshisekedi : "Je ne peux pas accepter d'être rétrogradé Premier ministre"

Politique .., Bruxelles, Belgique

Ceni: l’UDPS présente son candidat rapporteur

Politique ..,

Voici les secrétaires généraux adjoints et les secrétaires nationaux nommés par Fatshi

Politique ..,