mediacongo.net - Actualités - L’état actuel du volcan Nyiragongo au centre des échanges entre officiels rwandais et congolais à Gisenyi 
Retour Science & env.

L’état actuel du volcan Nyiragongo au centre des échanges entre officiels rwandais et congolais à Gisenyi

L’état actuel du volcan Nyiragongo au centre des échanges entre officiels rwandais et congolais à Gisenyi 2018-02-09
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/volcan_vue_17_003.jpg -

Des officiels rwandais et congolais ont échangé, mercredi 07 février dans la ville de Gisenyi, au Rwanda, autour de l’état actuel du volcan Nyiragongo en vue du partage des informations censées réduire la vulnérabilité des populations de Goma/RDC et de Gisenyi-Rubavu/Rwanda, face aux éventuels cas d’éruptions et autres catastrophes naturelles inhérentes à cette région à forte sismologie.

Cette rencontre présidée par les autorités des deux provinces voisines, Julien Paluku Kahongya du Nord-Kivu et Alphonse Munyantware, a permis aux deux parties de passer en revue les réalités environnementales et socio-économiques dans le cadre du renforcement des échanges transfrontaliers partant de la vie des volcans Nyiragongo et Nyamulagira en plus des points relatifs au petit commerce et aux rapports sécuritaires entre les villes de Goma et Gisenyi/Rubavu.

Les participants à la rencontre ont eu droit à des explications appuyées de la part de M. Kasereka Mahinda Célestin, directeur scientifique de l’Observatoire volcanologique de Goma (OVG) qui est revenu sur la santé du Nyiragongo depuis la dernière éruption à nos jours.

En gros, le volcan Nyiragongo ne présente aucun danger, a-t-il affirmé, tout en émettant le vœu de voir une attention soutenue être accordée à  ce phénomène naturel en dépit d’une surveillance accrue dont il fait l’objet.

Au vu des risques communs en cas d’une éventuelle éruption, les experts de deux provinces voisines ont jugé impérieux la conception d’un plan concerté de gestion des catastrophes en prenant en compte les points liés à la contingence, le plan d’évacuation et la gestion de l’aide humanitaire.

Au terme de leurs échanges, les deux parties ont convenu de conjuguer désormais leurs efforts en partant de la volonté traduite par les deux gouverneurs jusqu’à l’échelon national.

« Les experts doivent accompagner la volonté politique des autorités que nous sommes », a résumé le gouverneur Julien Paluku du Nord-Kivu pour qui les outils à mettre en place devront orienter cet engagement commun qui se fonde sur la dernière rencontre dans la même ville de Gisenyi en décembre 2016 entre les présidents Paul Kagame du Rwanda et Joseph Kabila de la RDC.

A leur tour, les deux gouverneurs auront à apprécier le degré d’intervention de la proposition formulée par les experts selon que la compétence est de niveau national ou provincial soit encore une orientation.

« C’est un grand travail que nous allons faire ensemble pour mettre en place une toile d’araignée qui nous permettra d’aider la population à ne pas avoir peur », a encore assuré le gouverneur du Nord-Kivu pour qui les assises de Gisenyi ne doivent pas du tout créer de la panique dans l’esprit de la population.

Plus de 40.000 personnes traversent par jour la frontière commune RDC-Rwanda

Le partage des informations est plus qu’une nécessité au vu du flux migratoire de plus de 40.000 personnes qui traversent quotidiennement la frontière commune entre le Rwanda et la RDC, a pour sa part relevé le gouverneur de la province de l’Ouest du Rwanda, Alphonse Munyantware qui a souligné l’importance des questions liées au petit commerce florissant entre Goma et Gisenyi.

Outre le Volcan Nyiragongo, « un ami naturel » pour les deux villes, des questions sécuritaires communes ont ainsi figuré en bonne place des échanges, a-t-il noté, en faisant allusion aux présumés auteurs des crimes à démasquer selon qu’ils sont poursuivis et recherchés à Goma ou à Gisenyi-Rubavu.

« On veut même se rencontrer plus souvent », a conclu le gouverneur de la province de l’Ouest du Rwanda pour qui les autorités devront se mettre au même diapason que la population dont les échanges sont très intenses.


En savoir plus sur http://acpcongo.com/acp/letat-actuel-volcan-nyiragongo-centre-echanges-entre-officiels-rwandais-congolais-a-gisenyi/#E1vJU733MzbSJRzb.99


ACP / MCN, via mediacongo.net
131 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Une Firme suisse compte s’impliquer dans la construction des parcs publics en RDC
AUTOUR DU SUJET

Indonésie: Eruption volcanique du mont Sinabung

Science & env. .., Djarkata, Indonésie

Est de la RDC : A Goma, le volcan «ronfle», mais ne fait pas peur

Science & env. ..,

Philippines: Des dizaines de milliers de personnes fuient l'éruption du volcan Mayon

Monde ..,

Mexique : un modèle réduit de l'univers a été découvert au pied d'un volcan

Science & env. .., Nahualac,Mexique