mediacongo.net - Actualités - Nouvelles tensions meurtrières au Congo 
Retour Société

Nouvelles tensions meurtrières au Congo

Nouvelles tensions meurtrières au Congo 2018-01-22
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/01-janvier/22-31/marche_catholique_tension_police_pretre_reuters.jpg -

La Monusco avance un bilan provisoire de six morts à Kinshasa dans la répression de ces marches, avec des "allégations d'autres victimes". La mission onusienne a aussi fait état de 57 blessés dans tout le pays parmi les civils et de 111 arrestations.

Tensions ce dimanche en République démocratique du Congo entre heurts et manifestations interdites. A Kinshasa, des marches interdites de catholiques contre le maintien au pouvoir du président Kabila ont dégénéré. Six personnes ont été tuées alors que la police procédait à la dispersion de la foule; un bilan énoncé par l'ONU. Les autorités n'ont reconnu le décès que de deux personnes.

Dans tout le pays, au moins 57 personnes ont été blessées et 111 arrestations lors de ces "marches pacifiques". Des observateurs des Nations unies ont aussi été "menacés et molestés par les forces de sécurité" lors de ces marches. Elles sont organisées à l'appel d'un collectif catholique après les messes du dimanche, selon un bilan provisoire de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco).

Marches une nouvelle fois interdites par les autorités

D'importantes forces de l'ordre ont aussi été déployées dans les principales villes congolaises, comme ici à Kinshasa. (© Reuters)

D'importantes forces de l'ordre ont aussi été déployées dans les principales villes congolaises où internet a été coupé dans la nuit. Les autorités congolaises avaient une nouvelle fois interdit les marches à l'appel du collectif. Il réclame au président Kabila de déclarer publiquement qu'il ne briguera pas un troisième mandat, ce que lui interdit la Constitution. Son deuxième et dernier mandat a pris fin le 20 décembre 2016 et les prochaines élections présidentielles ne sont prévues que le 23 décembre 2018.

Une telle répression avait déjà eu lieu le 31 décembre. Elle avait fait six morts, dont cinq à Kinshasa, selon l'ONU et la nonciature apostolique, aucun d'après les autorités. Depuis, l'Église catholique a durci sa position contre le régime du président Kabila au pouvoir depuis 2001, dénonçant la "barbarie" de la répression et demandant "que les médiocres dégagent".


L'Echo.be
67 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Marche du 25 février : le G7 appelle ses combattants à y répondre massivement

Politique ..,

Crise politique en RDC: des appels à la paix se multiplient !

Politique ..,

Un mouvement "musulman" proche du PPRD appelle à une marche ce dimanche à Kinshasa

Société ..,

Marche de ce dimanche : le CLC insiste sur le caractère pacifique

Société ..,