mediacongo.net - Actualités - Kinshasa : des produits Lactalis/France suspectés encore visibles sur le marché

Retour Santé

Kinshasa : des produits Lactalis/France suspectés encore visibles sur le marché

Kinshasa : des produits Lactalis/France suspectés encore visibles sur le marché 2018-02-05
Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/02-fevrier/01-04/picot_18_0001.jpg -

Alors que le gouvernement a interdit l’importation, la commercialisation et la consommation de bon nombre de produits Lactalis, ceux-ci sont encore perceptibles sur le marché. Certains privés, détenteurs de magasins et boutiques interrogés à ce sujet affirment n’avoir pas suffisamment d’informations à ce sujet.

Entre temps, ce sont des enfants congolais qui risquent gros, simplement par ignorance des détenteurs de commerces et celle de certains parents.

« L’information relative au retrait des produits Lactalis/France tels que Picot sur le marché vient de m’être donnée à peine. Des stocks encore disponibles m’ont coûté de l’argent. Je ne peux le retirer du marché sans contre partie. Pour moi, c’est une marchandise qui, tôt ou tard pourra être écoulée », a indiqué un tenancier d’une boutique à Kasa-Vubu.

Dans un communiqué rendu public le lundi 29 janvier par le ministère du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa Tongba, le gouvernement a indiqué que pour des raisons préventives, tous les produits Lactalis/France soupçonnés doivent être retirés du marché de biens et services, afin de prévenir la vie des enfants congolais. Selon le communiqué, les services habilités doivent tout mettre en œuvre pour retirer du marché congolais et détruire lesdits produits, conformément à la loi. Dans la même optique, tous les services œuvrant aux frontières étaient chargés, chacun en ce qui le concerne, de procéder à l’exécution de cette mesure du gouvernement.

Certains produits Lactalis/France, particulièrement des laits infantiles sont contaminés à la salmonelle, ont révélé certains scientifiques.

Par mesure de prudence, plusieurs Etats dont la République démocratique du Congo, ont décidé d’interdire la commercialisation des produits lactalis/France listés.

Notons, à la suite de ces spécialistes, que l'ampleur de la contamination ajoutée aux retards de retrait peuvent créer la psychose, d'autant plus que Lactalis vend de nombreux produits laitiers. Le groupe détient notamment les marques Lactel, Celia, Bridel, Président ou Société. Tous les produits ne sont cependant pas concernés mais essentiellement ceux à destination des enfants, et dont les noms sont très variés et concernent également d'autres marques.

Selon des spécialistes toujours , il convient donc d'étudier attentivement cette liste car le retrait s'étend non seulement à de nombreux articles différents, mais aussi à des produits fabriqués depuis le 15 février 2017 dans l'usine de Craon (Mayenne) et à la date de péremption allant souvent jusqu'à 2019. Il s'agit notamment des laits infantiles des marques Picot, Milumel et Carrefour.


MCN Team / mediacongo.net
1230 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Tshuapa: une maladie semblable au choléra fait de nombreuses victimes à Ikela
left
ARTICLE Précédent : Crise cardiaque : habiter à un étage élevé diminue le taux de survie