mediacongo.net - Actualités - L'UE veut que les responsables de violences en RDC soient "jugés" 
Retour Politique

L'UE veut que les responsables de violences en RDC soient "jugés"

L'UE veut que les responsables de violences en RDC soient "jugés" 2018-01-23
Religion / Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/01-janvier/22-31/marche_du_21_18_0003.jpg Kinshasa-

(c) John WESSELS / AFP

L'UE a condamné mardi les "violences" des forces de l'ordre contre des manifestations pacifiques en République démocratique du Congo (RDC) qui ont fait au moins six morts et réclamé "des enquêtes judiciaires effectives afin que les responsables puissent en répondre devant la justice".
Au moins six personnes ont été tuées dimanche à Kinshasa lors de la dispersion par les forces de sécurité de marches organisées à la sortie des églises après la messe contre le maintien au pouvoir du président Joseph Kabila, à l'appel d'un collectif catholique, selon un bilan provisoire de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco).

Les autorités congolaises, qui avaient interdit ces marches, parlent de deux morts par "balles perdues" mais l'Eglise catholique a également avancé un bilan provisoire de six morts.

"Ces actes répréhensibles vont à l'encontre de l'engagement affiché du gouvernement de créer les conditions propices pour l'organisation des élections et appellent des enquêtes judiciaires effectives afin que les responsables puissent en répondre devant la justice", a estimé une porte-parole de l'UE pour les Affaires étrangères, dans un communiqué.

"Il appartient à l'ensemble des acteurs congolais de tout mettre en œuvre pour parvenir à l'organisation d'élections en 2018, dans un esprit de dialogue", a-t-elle ajouté.

"Le cadre est tracé par la Constitution et l'Accord politique de la Saint Sylvestre", signé le 31 décembre 2016 sous l'égide de l'Eglise, pour sortir du blocage politique en RDC, souligne la porte parole.

"Il incombe aux autorités congolaises de garantir le respect et le plein exercice des droits humains et des libertés fondamentales, y compris le droit de manifester pacifiquement. Il s'agit d'un élément essentiel qui, combiné aux mesures de 'décrispation' prévues dans l'Accord, est indispensable pour l'organisation d'élections crédibles", selon l'UE.

Le deuxième et dernier mandat de M. Kabila s'est achevé le 20 décembre 2016, mais il n'a pas voulu quitter le pouvoir. La commission électorale a programmé des élections présidentielles pour le 23 décembre 2018.

 


VOA / MCN
2095 suivent la conversation
16 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Lumumba Mulele - 25.01.2018 07:12

des soldats français on violé des enfant de 10 ans en Centrafrique. l'UE n' pas demandé qu'ils soient jugé. en france, ces criminels ont bénéficié d'un non lieu.... ils viennent au Congo faire comme si la vie des congolais les préoccupait... erreur. la seule chose qui les intéresse au Congo c'est les minerais cuivre, cobalt, coltan.... le pillage de ces minerais n'a jamais cessé, et 5 millions de congolais sont déjà mort depuis 1990. c'est plus que le nombre de morts de la 2eme guerre mondiale. arrêtons le massacre mes frères.

Non 1
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye - 23.01.2018 21:35

L'UE sait très bien que la constitution de la RDC dit que JK quittera le pouvoir seulement en le cédant à celui qui sera élu démocratiquement. Elle reconnaît le travail abattu par Nanga qui est sur la bonne voie. L'UE sait que Monsengwo et ses amateurs sont des haineux depuis la CNS. Enfin, l'UE reconnaît que le gouvernement Tshibala n'a pas besoin de son argent pour organiser les élections en Rdc. La Rdc est capable de les organiser seule.C'est pour toutes ces raisons qu'elle prend une telle position.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye - 23.01.2018 21:25

L'UE sait très bien que la constitution de la Rdc est au dessus de l'Accord de la Saint-Sylvestre. Elle sait aussi que le calendrier électoral est déjà proclamé et prévoit la convocation des élections générales au 23 décembre 2018. Elle sait que le fichier électoral sera prêt à la fin de ce mois de janvier. Enfin, l'UE sait que tous ceux qui manifestent alors que les autorités les interdisent de marcher SONT DES FAUTEURS DES TROUBLES qui veulent entraver le processus électoral POUR RIEN.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
arcapuge - 23.01.2018 19:03

les hypocrites, c'est vous qui nous avez imposé ce Kanambe. vous avez éliminé Mzée L.D Kabila dans 15 jours après votre demande à Washington, pourquoi vous n'arrivez pas à éliminer ce médiocre, les cruels, Dieu vous payera par les inondations et catastrophes naturelles!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 23.01.2018 18:22

La tempestivité de l'UE est curieuse: En effet quand cela arrive en Europe on attend la versione du gouvernement en place. Puis attendre eventualment une organisation de ceci ou cela qui porte pleinte. Combien de fois l'UE à condamner Isarel pour un Palestinien tuer pour avoir jetter une pierre. De toutes les façons le gvt. congolais ne peut pas garantire une manifestation pacififique en amont non autorisée. Le gvt. n'a pas interdit une via cruxis, mais une manifestation politique non autorisée. La cenco si elle a coscience finirà par comprendre, perdre ses vrais chretiens. Le Dimanche on va à la messe pour écouter l'évangile, non de passeport ou des crates d'identité.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais débouts - 23.01.2018 17:27

Sanctionez au lieu de parler! La liste General Kasongo, Mende, Atundu, Koko Niangi, Tcheri Musenepo CCU, Kambila, André Kimbuta, Therese Olenga, Aubin Minaku, Shadary 2x, Enri Mova, Colonel Pierrot Mwan Mputu

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso - 23.01.2018 17:13

"Il incombe aux autorités congolaises de garantir le respect...!!! et l'UE a réclamé "des enquêtes judiciaires effectives afin que les responsables puissent en répondre devant la justice"..?? Quelle justice!! Lors de la répression de janvier 2015 Aubin Minaku,avait tweeté "Plus jamais nous n'admettrons que la police tire des balles réelles sur des manifestants, étudiants ou autres en RD Congo. Il y a eu dérapage, aucune autorité censée ne peut donner l'ordre pour qu'on tire sur son peuple" Dérapage......

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 23.01.2018 16:57

Oooooh, UE, qui va juger qui ? Ils sont en train de tenter de justifier un coup d'Etat, des tentatives de tueries a base des chappelets, subversion, ..., bientot ils vont parler de terrorisme. Nous ne sommes pas dans une societe normale, ne vous attendez donc pas a une justice. Chez nous le pouvoir judiciaire est infeode a la politique. A prix d'argent facile, la MP a reussi a avoir des fanatiques et ceux-ci ont perdu tout sens du bien commun, d'honneur et de patriotisme.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kulunga - 23.01.2018 16:25

Jckmzlo, cesse de maudire tout-ce qui est en toi. Le Dieu que des milliers justes congolais servent est fidèle, il connait le vrai problème de la RDC et surtout tes motivations profondes. Rappelle-toi ce que Balam avait dit à Balak: personne ne peut maudire un peuple que Dieu a béni; donc personne ne peut; non plus sanctifier un peuple ou un homme visiblement maudit par Dieu

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kulunga - 23.01.2018 16:13

L'union européenne comme toute la communauté internationale n'est jamais passé à un autre niveau que de constater le non respect des droits de l'homme par Kabila. C'est comme si n'y a aucune sanction prévue contre un président qui a résolument décidé de tuer quand il veut et le nombre qui lui plait.Bravo kabila d'avoir mis dans ta poche même la justice internationale. Aux congolais d'en tirer la simple leçon...

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Robespierre - 23.01.2018 15:54

@@@@@ Jckmzlo - 23.01.2018 15:45 – Colonel Alexis Mutombo – Colonel Pierre Banywesize Bulanga (Chef securité rapproché Kanambe) – Colonel John Kabila (Aide de Camp Kabila) – General Denis Kalume Numbi – General Mustapha Mukiza – Jules Katumbwe bin Mutindi – Georges Monga – Colonel Augustin Mamba

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Robespierre - 23.01.2018 15:50

@@@@@ Jckmzlo - 23.01.2018 15:45 la suite de la liste – Fulgence Bamaros – Andre Kimbuta – Alphonse Ngoyi Kasanji – Henri Mova – Lambert Mende Omalanga – Alexis Tambwe Mwamba – General Celestin Kanyama – General Jean Caude Kifwa – Felix Kabange – Joseph Kokonyangi – Albert Yuma – Moise Ekanga – Henri Yav – Leonard She Okitundu – Evariste Boshab – Theodore Mugalu – Martin Tshamulesu – Colonel Vincent Tambwe – General Jean Claude Yav Kabej – General Emmanuel Lombe Bangwangu – General Dieudonne Banze Lubunzi – General Celestin Mbala – General John Numbi – General Delphin Kahimbi – General Ilunga Kampete –...

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 23.01.2018 15:45

Robespierre - 23.01.2018 14:47 tu es entrain de rêver debout. Prépare-toi pour les élections. L'église doit prêcher le salut et non la violence dans la rue. ROMAINS 13!1-7 est claire. Si tu ne l'observes pas DEUTÉRONOME 28:15-45 te rattrapera. 6 morts c'est rien il fallait même 6 million pour que JKK ta bête noire soit directement arrêté et déférer devant la justice populaire. Tes frères vont encore mourir s'ils osaient à descendre dans la rue pour une marche non autorisée. A quand la prochaine date? Ah le 16 février prochain.DISTRACTION

Non 10
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 23.01.2018 15:41

Arretez avec vos salles declarations !!!!!nous sommes fatigues de vous.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Infirmier - 23.01.2018 15:39

complice. Qu'est-ce que vous attendez pour passer à aux actes?

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Robespierre - 23.01.2018 14:47

Chers compatriotes, Frères et soeurs, amis de la RDC, Ne cherchez pas loin, voici les hommes du noyau dur de Kanambe. Ils fréquentent nos restaurants, nos supermarchés… leurs enfants vont dans les écoles de la capitale… N’attendez pas le jugement final. Voici les noms des personnes à éliminer physiquement : – Joseph Kabila – Jaynet Kabila – Zoe Kabila – Francis Selemani Kanambe – Josephine Kabila – Didier Nyembwe Kazadi – Kalev Mutond – Général François Olenga – François Beya – Emmanuel Adrupiako – Général Gabriel Amisi – Général Sylvano Kasongo – Lieutenant Colonel Audifax Mulemba Munyisanza – Emma Selemani –...

Non 2
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Marche du 25 février : le G7 appelle ses combattants à y répondre massivement

Politique ..,

Crise politique en RDC : des appels à la paix se multiplient !

Politique ..,

Marche du CLC : plusieurs organisations s’invitent à la marche de ce dimanche

Société ..,

Un mouvement "musulman" proche du PPRD appelle à une marche ce dimanche à Kinshasa

Société ..,