mediacongo.net - Actualités - Le rapport accablant de HRW sur les exactions contre les catholiques 
Retour Politique

Le rapport accablant de HRW sur les exactions contre les catholiques

Le rapport accablant de HRW sur les exactions contre les catholiques 2018-01-22
Religion / Société
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/01-janvier/22-31/marche_du_21_18_0002.jpg Kinshasa-

Les forces de sécurité ont battu un triste record en tirant dans l’enceinte d’églises pour interrompre les services religieux et empêcher des processions pacifiques. (© AFP/John-Wessels)

Les forces de sécurité en République démocratique du Congo ont fait un usage excessif de la force, notamment en tirant des gaz lacrymogènes et à balles réelles sur des manifestants pacifiques dans des églises catholiques de Kinshasa et d’autres villes du pays le 31 décembre 2017, a déclaré Human Rights Watch le dimanche 21 janvier 2018.

Face aux policiers et aux militaires lourdement armés, certains manifestants, vêtus de blanc, ont chanté des hymnes ou se sont agenouillés au sol. Au moins huit personnes ont été tuées et des dizaines d’autres ont été blessées, dont au moins 27 par balles. Le nombre de morts et de blessés pourrait cependant être beaucoup plus élevé.

Les tirs, passages à tabac et arrestations arbitraires de fidèles pacifiques par les forces de sécurité congolaises sont une violation des droits de ces personnes à la liberté de culte, d’expression et de réunion pacifique, a souligné Human Rights Watch. Ceux qui ont fait un usage illégal de la force meurtrière devraient être poursuivis. D’autres marches étant prévues, les autorités devraient lever l’interdiction de manifester et permettre aux personnes qui le souhaitent de pratiquer leur religion sans interférence.

« Les forces de sécurité congolaises ont battu un triste record en tirant dans l’enceinte d’églises pour interrompre les services religieux et empêcher des processions pacifiques », a déclaré Ida Sawyer, Directrice pour l’Afrique centrale à Human Rights Watch. « Le gouvernement devrait cesser d’interdire les manifestations et laisser les fidèles pratiquer leur religion sans être inquiétés. »

Depuis ces fusillades, des responsables laïcs de l’Église catholique en RD Congo ont appelé à des marches pacifiques après la messe dominicale du 21 janvier 2018, afin d’exhorter les dirigeants congolais à respecter l’accord politique négocié avec la médiation de l’Église catholique et signé fin 2016. L’accord prévoyait la tenue d’élections présidentielles fin 2017, ainsi que des mesures visant à atténuer les tensions politiques. Ces engagements ont cependant été largement ignorés, et le président Joseph Kabila s’est maintenu au pouvoir par la violence et la répression.

Depuis le 31 décembre 2017, Human Rights Watch a interrogé 86 personnes en RD Congo, parmi lesquelles des victimes et des membres de leur famille, des témoins, des prêtres et d’autres responsables cléricaux, des employés des hôpitaux et des morgues, des activistes locaux, des agents des forces de sécurité et des dirigeants politiques.

Début décembre, le Comité laïc de coordination (CLC), un groupe d’intellectuels catholiques soutenu par des prêtres catholiques et des évêques de la RD Congo, a lancé un appel à manifester le 31 décembre. Ils appelaient tous les Congolais à protester contre l’échec de la mise en œuvre de l’accord dit de la Saint-Sylvestre et à « libérer l’avenir du Congo ». Les prêtres des paroisses congolaises avaient prévu d’organiser des processions pacifiques à partir de leurs églises, juste après la messe dominicale. Tous les grands dirigeants de l’opposition politique, les organisations de la société civile et les mouvements de citoyens soutenaient l’appel à manifester, nombre d’entre eux demandant aussi de manière explicite la démission immédiate de Kabila ainsi qu’une « transition citoyenne » pour restaurer l’ordre constitutionnel et organiser des élections crédibles.

Le 31 décembre, mais aussi les jours qui ont précédé les manifestations, les forces de sécurité ont procédé à l’arrestation d’un grand nombre de personnes, dont au moins six prêtres catholiques ainsi que des activistes pro-démocratie, des membres des partis d’opposition et d’autres manifestants pacifiques. Dans une tentative évidente d’empêcher l’information sur les manifestations de se propager, le gouvernement a ordonné aux compagnies de télécommunication de bloquer la diffusion des SMS et l’accès à Internet en RD Congo le 30 décembre. Le service n’a été rétabli que trois jours plus tard.

Selon l’Église, le 31 décembre au matin les forces de sécurité ont encerclé au moins 134 paroisses catholiques à Kinshasa et érigé des barrages routiers à travers toute la ville. Nombre d’habitants de Kinshasa ont été obligés de montrer leurs cartes d’électeurs, qui servent de carte d’identité en RD Congo, pour passer les barrages routiers et se rendre à l’église. Certaines personnes, notamment celles qui portaient ou tenaient de manière visible des objets à connotation religieuse ,– comme des croix, des bibles, des chapelets et des rameaux – ont été empêchées de passer ces barrages. Les forces de sécurité ont annoncé à certains d’entre eux qu’il n’y aurait pas de messe ce jour-là et qu’ils devaient rentrer chez eux.

Malgré ces méthodes d’intimidation musclées, les églises étaient ce jour-là bondées selon les prêtres et les fidèles. Ces fidèles ont tenté, avec d’autres, de manifester dans les villes de Beni, Bukavu, Butembo, Goma, Idjwi, Kindu, Kamina, Kananga, Kisangani, Lubumbashi, Matadi et Mbandaka, et dans la capitale. Partout dans le pays, les forces de sécurité ont rapidement et souvent violemment dispersé les manifestants.

À Kinshasa, les forces de sécurité ont tiré des gaz lacrymogènes dans des églises d’au moins trois paroisses. Dans plusieurs autres paroisses, elles ont tiré des gaz lacrymogènes, à balles en caoutchouc et, dans certains cas, à balles réelles juste à l’extérieur des bâtiments de l’église, sur les terrains dépendant de ces paroisses.

« Au début de l’homélie, j’ai entendu un grand bruit à l’extérieur au moment où la police s’est mise à tirer des gaz lacrymogènes », a déclaré un prêtre de Kinshasa. « J’ai poursuivi mon service malgré tout. Il y a eu une deuxième détonation, puis une autre encore, et cette fois la police a tiré des gaz lacrymogènes à l’intérieur de l’église. C’était impossible de continuer et j’ai dû arrêter la messe pour permettre aux fidèles d’aller dehors pour respirer. »

Le 5 janvier, le porte-parole de la police de Kinshasa a déclaré que cinq personnes avaient été tuées le 31 décembre : un policier, deux bandits connus sous le nom de « kulunas », un soi-disant « terroriste » et un membre de la milice Kamuina Nsapu, qui seraient tous morts dans des circonstances sans rapport avec les manifestations.

En plus des huit décès qui ont pu être confirmés, Human Rights Watch a reçu des informations crédibles d’agents des forces de sécurité, de responsables des morgues et d’autres personnes faisant état d’au moins 20 autres personnes tuées à Kinshasa dont les corps ont été emmenés par les forces de sécurité vers des lieux qui n’ont pu être identifiés. Certains auraient été jetés dans le fleuve Congo. Human Rights Watch poursuit ses enquêtes sur tous les décès qui lui ont été signalés.

Les autorités congolaises devraient autoriser toutes les manifestations pacifiques conformément aux normes internationales relatives aux droits humains et veiller à ce que les forces de sécurité n’utilisent pas la force de manière excessive ou quand cela est inutile. Les individus qui font un usage illégal de la force ou se rendent coupables d’arrestations arbitraires et d’autres violations graves des droits de l’homme devraient faire l’objet de mesures disciplinaires adaptées, ou être poursuivis. Les autorités devraient aussi cesser de bloquer les communications, notamment en obligeant les entreprises de télécommunications à limiter l’accès à leurs services.

La mission de maintien de la paix de l’ONU en RD Congo, la MONUSCO, devrait appliquer son mandat en protégeant plus activement la population, notamment en se déployant avant les manifestations autour des zones où les personnes vont probablement se rassembler , pour empêcher les abus.

Les partenaires internationaux de la RD Congo devraient montrer aux responsables gouvernementaux et aux forces de sécurité qu’ils paieront le prix des méthodes violentes et répressives qu’ils utilisent pour maintenir l’emprise de Kabila sur le pouvoir, et que les principaux responsables de ces abus et ceux qui apportent un soutien financier ou politique à ces méthodes s’exposent notamment à des sanctions ciblées. Les bailleurs de fonds devraient cesser tout soutien direct au gouvernement et aux forces de sécurité congolaises jusqu’à l’adoption de mesures concrètes d’ouverture de l’espace politique, et demander des comptes aux responsables de violations graves des droits de l’homme. Le financement devrait être redirigé vers l’aide humanitaire, la société civile congolaise et les groupes de défense des droits humains. Les dirigeants régionaux devraient faire pression pour obtenir la démission de Kabila et travailler avec d’autres partenaires pour répondre aux préoccupations relatives à sa sécurité physique après son départ du pouvoir.

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté de religion ou de conviction devrait effectuer une visite en RD Congo pour enquêter et rendre compte publiquement de la violence contre les prêtres et les fidèles dans les paroisses catholiques autour du 31 décembre.

« Kabila et sa clique semblent prêts à utiliser tous les moyens à leur disposition pour écraser, faire taire et éliminer toute opposition à leurs efforts de maintien au pouvoir »a déclaré Ida Sawyer. « Avant la prochaine série de violences meurtrières et de répression, les partenaires internationaux de la RD Congo feraient bien de montrer à Kabila que de nouveaux abus ne pourront être tolérés. ».


African Manager / MCN
6588 suivent la conversation
41 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
RDC ESPOIR - 24.01.2018 15:11

Yo! soki Lumumba Mulele - 24.01.2018 08:35! Ca prouve que oza vrai zoba comme Jvkmzlo! Ba vrais collabos! Bazoba vous verrez! Tu connais la force de l'église Catholique? l'avenir nous donnera raison! Insensé que tu es!

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lumumba Mulele - 24.01.2018 08:35

l'église catholique est arrivée au congo en même temps que les les esclavagistes portugais, au 15 eme siècle. l'église a toujour été auprès de pouvoir colonial et esclavagiste quand il tuait les congolais. l'église catholique était la quand le roi Leopold des belges tuait 15 millions de congolais pour produire le caoutchouc. il n'y a pas de démocratie au sein de l'église: le pape n'est pas élu pour 2 mandats non renouvelables, et le pape est toujours un blanc, élu a vie. pourquoi le monseigneur ne se bat pas contre ça? il ne veut pas l'alternance au vatican pour pouvoir devenir aussi pape? l'église se fout des congolais. elle préfère les garder ignorant et...

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LES KABILISTES PRETS A TOUT VENDRE POUR JKK - 23.01.2018 21:46

Vous n'avez pas honte Mr Jckmzlo de dire que le Cardinal a de la haine envers la famille Kabila.Quand ils étaient dans la forêt,Le cardinal était dèjà un grand homme respecté au congo,en Afrique et dans le monde.C'est votre JKK qui a de la haine des congolais et qui les fait tué (plusieurs rapports le prouvent).Quand le M23 est arrivé à Goma,la hierarchie a demandé à tous les militaires de l'armée de se retirer de la ville et de laisser les rebelles entrer.AVEZ-VOUS VU ÇA DANS QUEL PAYS?SOSOLA PE FONGOLA MISO.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LES KABILISTES PRETS A TOUT VENDRE POUR JKK - 23.01.2018 18:07

Mr Jckmzlo,vous utilisez les noms de KIMBANGU,LUMUMBA dans toutes vos sauces mais vous oubliez que ce sont ces impérialistes qui ont placé votre JKK au pouvoir en 2001 en changeant les critères pour être président de la république (reduire l'âge, le diplôme, l'expérience: Reference faite aux PROPOS DU DEPUTÉ EUROPPÉEN).Ce regime n'est ni nationaliste,ni patriote mais plutôt prédateur,criminel,traitre...ET LEURS ACTES LES PROUVENT.NAIFS:ATTENTION AUX MENSONGES SYSTEMIQUES.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KONGO - 23.01.2018 13:03

Mr Jckmzlo, j'ai l'impression que vous vivez dans un autre système solaire. Tous les habitants de la terre et planètes voisines savent l'origine de la souffrance du peuple congolais, sauf vous. Même ceux qui sont dans le sphère du pouvoir de Kinshasa ont la conscience chargée à cause du mal qu'ils font subir au peuple en échange avec quelques billets de banque.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Birere love - 23.01.2018 12:46

A l’instar de l’église catholique qui semble être le piment dans la soupe et les médiocres eux ne doivent pas disparaître?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 23.01.2018 12:43

Infirmier - 23.01.2018 12:15 le PLAN B n'aboutira JAMAIS dans ce pays de TATA SIMONI KIMBANGU. Car la HAINE de MOSENGWO contre la famille KABILA depuis OUTENICA le fameux bateau de négociation JDM et LDK en face de MANDELA en 1997 et celle de HRW à cause de radicalisme de JKK sur la richesse de notre pays. Il sied de signaler en passant qu'un homme de DIEU doit respecter les livres de ROMAINS 13:1-7, HÉBREUX 11:14 sans quoi DEUTÉRONOME 28:15-45 lui sera réservé. N'est-ce pas vrai chers Compatriotes? C'est vrai chef!!!!

Non 8
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Infirmier - 23.01.2018 12:15

Le plan B a commencé mais avec beaucoup de morts.Quelle autre démarche a mener pour éviter ces pertes en vies humaines?

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 23.01.2018 12:06

Une Eglise qui oublie sa Mission principale est vouée à disparaître et comme l'Eglise Catholique est remplie des ILLIMINATIS, elle cherche à tout prix à détruire le peuple de DIEU. Mais je vous assure chers compatriotes que DIEU ESPRIT SAINT qui est le protecteur et des autorités établies et de la RDC ne se laissera JAMAIS alors jamais vaincre. D'où les OPPOSANTS catholiques et Cie récoltent d'échec en échecs. A quand les prochaines marches. Car j'ai besoin d'entendre le bilan de morts inutiles dans les médias étrangers pour nuire à mon pays peine perdue.

Non 3
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 23.01.2018 11:56

Combien de RAPPORTS sans fondement, taillé sur mesure. Une ONG à la merci des USA ne prone que la haine contre les dirigeants de la RDC, c'est connu de tous. Mais hélas les OPPOSANTS congolais pensent que si JKK et Cie sont arrêtés aujourd'hui la transformation de notre pays partira de l'occident? Où en sommes-nous avec le printemps ARABE? LA Libye est-elle reconstruire au jour d'aujourd'hui? Continuons à rêver débout, nous regretterons un jour. Mais avec DIEU ESPRIT SAINT nos dirigeants feront fi devant les impérialistes et leurs collabos.

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BOZINDO - 23.01.2018 06:31

Personne ne peut aider personne sur cette terre. Comprenez qu'il n'y a que des intérêts. Dés que l'opposition acceptera de céder une portion au profit des occidentaux, vous verrez il y aura changement.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge k - 23.01.2018 02:55

On est fatigué de lire les rapports de maltraitances et exaction sommaires de nos populations par ce régime, N'y a t-il pas quelqu'un dans ce monde qui peut nous aider a sortir de ce oppression?

Non 2
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 22.01.2018 23:57

très bien dit blanchard...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
LES KABILISTES PRETS A TOUT VENDRE POUR JKK - 22.01.2018 23:07

Au Togo,le Président faure gnassingbe est à son 2ème mandat et il a le droit de se répresenter mais une partie de la population réfuse et manifeste pour son départ depuis plusieurs mois mais il n'y a aucun mort à déplorer.En RDC,votre président a fait 2 mandats et il n'a pas le droit de se répresenter mais non seulement il est hors mandat,il interdit toute manifestation et tue à travers sa police sa propre population.QUELLE MEDIOCRITÉ? Et SI TRUMP AVAIT RAISON CONCERNANT CERTAINS PAYSDONT LES DIRIGEANTS ONT LA MENTALITÉ D'ANIMAUX.

Non 1
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kimamba/Kalenge - 22.01.2018 18:44

VOus tous qui critiquez l'église au Congo,je pose cette question mais ne me répondez pas : Les animateurs de l'église catholique sont-ils des extra-terrestes ? Sont-ils épargnés de la misère qui frappe les autres congolais ? Ventre enfamé n'a point d'oreille svp.

Non 1
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 22.01.2018 18:15

A un moment donné Mobutu avait osè plus , l'interdiction de porte des noms chretiens. Vous avez vu les eveques organiser la résitence ou des marches ?Où était votre CLC. Les catholique et pretres étaient descendus dans la rue pour épauler l'udps. Kabila n'a rien touché de l'eglise. C'est l'eglise qui descend dans la politique suite à la faillite de l'udps et l'opposition.

Non 19
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Robespierre - 22.01.2018 16:53

Il n'y aura pas de guerres religieuses en RDC. La République des médiocres a faillé a ses fonctions régaliennes. Grace aux confessions religieuses, certains minima sont assurés à a population. Il faut prendre les armes et mettre hors d'etat de nuir les médiocres. 10 millions de dollars americains, c'est la facture des mercenaires pour attaquer Kanambe..... Pour tout un peuple y compris nos brebis égarés au sein de forces de sécurité de Kanambe.... le sacrifice supreme est exigé pour une poignée d'homme afin que notre pays soit libéré. N'attendez rien des français et des occidentaux

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
arcapuge - 22.01.2018 16:51

Soit disant TSHISEKEDI WA MULUMBA, tu es étranger, tu n'es pas Congolais. Vrai zoba nde eza yo. Qui ne sait pas Kabila dirige mal le pays? Pourquoi vous aimez toujours voir les choses dans le sens contraire?

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Makye - 22.01.2018 16:42

Soit disant Tshisekedi, n'injuriez pas pour rien le Pr.Kikidi. Ce qu'il dit pourra arriver. Vous vous moquez de lui sans voir les conséquences de la direction que notre pays est en train de prendre. Si les catholiques prennent le pouvoir à Kinshasa, c'est sûr que la RDC pourra être sous tutelle des Nations Unies qui est d'ailleurs sur place avec la plus grande mission militaire au monde. Tous ces signes ne vous disent rien?? Quelle force avez-vous alors que vous êtes vous mêmes divisés?? Vous vous mettez seulement à injurier les autres sans analyser les conséquences des manifestations.

Non 3
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kulunga - 22.01.2018 16:28

Qu'est-ce qui reste encore à dire de Kabila pour que la justice internationale puisse agir. La complicité du monde entier au sujet de la RDC n'est plus à démontrer La MONUSCO a déjà épuosé tous les niveaux de maintien de la paix sans un seul résultat Quelle visite allons-nous encore attendre pourque justice soit rendue à un peuple meurtri

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Infirmier - 22.01.2018 16:22

Mon peuple est détruit(périt), parce qu'il lui manque la connaissance. Osée 4:6

Non 4
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kassav - 22.01.2018 15:42

Meme un Congolais qui n'a jamais foulé ses pieds en Europe par de l'Europe. Les politiciens congolais (opposition et Majorité) ont échoués complétement. Tous les opposants congolais sont devenus des catholiques. Ils sont incapable aujourd'hui de réunir a leurs états Major 10000 partisans. Je vous parle comme un prophète,les catholiques vont créer une geurre religieuse en RDC et personne qui sera capable d’éteindre ce feu. Mgr MOSENGO si tu aimes vraiment la RDC, et si tu ne veut pas voir le sang des Congolais couler, arrete c'est soit disant Comite Laic Catholique. Ça devient trop politique, et les fidèles catholique remplacent aujourd'hui les partisans de l'opposition....

Non 19
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! - 22.01.2018 15:36

Généraux de l'armée et de la police originaire de la RDC ne laisser pas massacrer vos soeurs et frères par des étrangers à la tête du pays. Demain ça risque d'être votre tour, vous et vos familles biologiques à vous faire massacrer par ces étrangers! Appuyer le peuple congolais pour FAIRE SAUTER CE GOULOT ÉTRANGLEUR dont vous même ne savez pas comment vous débarasser. SOUTENEZ DONC VOS SOEURS ET FRÈRES CONGOLAIS ET CES ÉTRANGERS AVEC LEURS COMPLICES NE FERONT PAS 5 MINUTES EN RDC, ainsi vous même serez libérés!

Non 3
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme! - 22.01.2018 15:28

Kabila si tu étais intelligent tu écouterais le conseil de Gizenga qui te dis de:" FÉLICITER LE PIMENT POUR SA SINCÉRITÉ ET TE MÉFIER DU SUCRE POUR SON HYPOCRISI". Car cette MP te conduit sûrement et certainement vers ton enlisement!!! FAIS UNE DÉCLARATION PUBLIQUE DE LA NON CANDIDATURE EN 2018! Ça serait sage de ta part je pense!

Non 2
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 22.01.2018 15:24

Ta liberté fini là ou commence le droit de l'autre. Meme en Europe on ne manifeste pas quand on veut et comme on veut, parceque il faut garantir le droit et la liberté des autres. Liberté de manifestation de la constitution ne veut pas dire manifester quand et comme vouz voulez. En Europe il y'a la police qui attaque aussi les manifestants. Le Congo ne doit pas devenir un jungle.

Non 12
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais débouts - 22.01.2018 14:55

Congolais n'attendons pas l'exterieur pour trouver les solutions Congolaises. Le DIRCABA de Kabila. M. Kambila a ecrit un twitt disant que Kabila ne va pas autoriser les marches pacifiques parce que cela pouvait devinir le cas de Burkina Fasso...Revillez-vous et actons maintenent ou à jamais! Bande des mediocres

Non 3
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TSHISEKEDI WA MULUMBA - 22.01.2018 14:31

Prof. Dr.Robert KIKIDI - 22.01.2018 14:24. Un prof incompétent, sans intelligence et tu finira ta vie toujours sous tutelle. Tu ne mérite même pas être appelé fils du pays. la RDC ne sera pas sous tutelle en aucun cas.

Non 4
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kimamba/Kalenge - 22.01.2018 14:28

,Je vais marcher chaque fois qu'une marche est pévue.Mourir ne me fait pas peur,d'une façon ou d'une autre je mourai.Mourir pour mon pays est mieux que mourir d'un accident de vehicule comme ce fut le cas hier au rond point Ngaba.Aimons notre pays,defendons-le contre toute forme de dictature en gestation.

Non 2
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TSHISEKEDI WA MULUMBA - 22.01.2018 14:25

Anonyme - 22.01.2018 14:12. Cela arrive quand l’église oublie sa mission. Ne confonde pas la volonté d'un animateur de l’église et l’église. Que Monsengwo sache que s'il continue comme ça, il finira comme celui de Cameroun. A la MP il y a aussi les catholiques laïcs, cette coordination qui organise à était votée quand et par qui et pour quelle mission dans l'église. celle la population naïve qui va marché avec vous mais un intello comme moi avec un profil de président, je ne peux pas, parce que je sais que suis appelé à dirigé la RDC à un moment.

Non 16
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI - 22.01.2018 14:24

MISE DE LA RDC SOUS TUTELLE DES NATIONS UNIES EST UNE URGENCE ET UNE IMPERIEUSE NECESSITE

Non 15
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa - 22.01.2018 14:16

La RD Congo est un pays de MERDE. Les Marches sont Constitionale mais comme ce REGIME Kabilie est MEDIOCRE et ils ont peur de la population dans la RUE. Cela montre que c'est un systeme DICTATORIAL qui est en place. Peuple Congolais soyons tres prudent et il faut qu'on multiplies beaucoups des marches pour chasser Joseph Kabila au pouvoir. Qu'est ce que on va leguer a nos enfants et a nos grands enfants. Joseph Kabila doit partir.

Non 2
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 22.01.2018 14:12

Que Joseph Kabila,la MP,les responsables de l"armée (FARDC) et de la police (PNC) soient maudits pour avoir désacraliser l'Eglise de Dieu. S'ils n'ont pas d’égard envers Dieu le créateurs comment ils en auront pour le population congolaise?.

Non 3
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TSHISEKEDI WA MULUMBA - 22.01.2018 14:03

Botika Joseph son père me tape chaque jours ici pour tout ce que faites à son fils

Non 13
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TJB - 22.01.2018 13:39

Qu'attendre d'autres de HRW,usage disproportionné de la force,violations des droits de l'homme et que sais je encore.Faites vos rapports,Kabila c'est fini,mais nous voulons nous même choisir librement par le vote nos prochains dirigeants tel que le prévoit le calendrier électoral.Kabila ne doit pas partir avant,vous allez nous imposer des gens qu'on aura encore après du mal à faire partir et ce serait un dramatique retour en arrière.Vous allez poursuivre Kabila après,ce n'est pas grave vos prisons à la Haye n'ont été faites que pour les africains.

Non 10
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
DRC - 22.01.2018 13:25

Congolais arretez de rever..on veut manifester a cause de la misere qui sevit ds le pays mais helas les marches ne profitent a la classe politique..la meme misere sera encore demain et les Kabilistes seront les premiers a denoncer l'incompetence des dirigeants de demain et vous allez les applaudir de la mme maniere comme cela se passe aujourd'huhi..L'histoire se repete tjours au congo parceque nous sommes les fanatiques des dirigeants politiques.

Non 3
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 22.01.2018 13:19

Où sont les généraux FARDC et PNC originaire de la RDC vous assistez un massacre de vos frères et soeurs à travers la RDC. Svp réveillez vous KANAMBE Hypolitte est un rwandais

Non 4
Oui 22
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
judas_jordan - 22.01.2018 13:17

Joseph Kabila a atteint le point de non retour, il est dans un schémas de suicide collectif avec sa majorité au pouvoir. je pense que tous les elements sont reunis pour permettre a la CPI de faire son travail. dans le cas contraire, nous serons tentés de croire a une complicité de la communauté internationale, car il doit y avoir une justice pour toute ces personnes assassinées.

Non 2
Oui 23
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
sagesse - 22.01.2018 12:59

Blanchard - 22.01.2018 12:45 profond message. mais est ce il comprend cela? c'est ca le problème.

Non 0
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Nguma - 22.01.2018 12:56

Dans notre pays, tout a été fait, tout a été dit tous les rapports ont été rédigés, toutes les sanctions prises, pour faire voir a cet individu ses crimes, mais l’entêtement continue.Il reste une seule chose simple pour mettre a nue tout ce qui se passe dans notre pays. Il faut que tout le monde se pose la question de savoir qui est véritablement cet homme qui se cache derrière ce faux nom de Joseph Kabila Kabanbe? La réponse a cette question sera la libération effective du pays.

Non 0
Oui 20
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 22.01.2018 12:54

Mende va repondre a coup sur, mais pour ne rien dire comme a l'accoutumee. Mais. d'autre part, il y a cette fameuse MONUSCO. Que font-ils vraiment pour nous ? Attendez, apres que Kabila soit parti, nous reviendrons vers vous et nous dirons "MONUSCO degage". ce n'est plus qu'une affaire des mois.

Non 2
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Blanchard - 22.01.2018 12:45

Si j'etais Kabila, je me mefierai de l'hypocrysie du sucre (pouvoir, membres de la MP, et autres flateurs) et feliciterai la sincerite du piment (peuple, opposition et eglises), car tout ceci retombe sur ma tete

Non 3
Oui 33
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Marche du 25 février : le G7 appelle ses combattants à y répondre massivement

Politique ..,

Crise politique en RDC : des appels à la paix se multiplient !

Politique ..,

Marche du CLC : plusieurs organisations s’invitent à la marche de ce dimanche

Société ..,

Un mouvement "musulman" proche du PPRD appelle à une marche ce dimanche à Kinshasa

Société ..,