mediacongo.net - Actualités - Marche du dimanche 21 janvier : Forte mobilisation autour des laïcs catholiques 
Retour Société

Marche du dimanche 21 janvier : Forte mobilisation autour des laïcs catholiques

Marche du dimanche 21 janvier : Forte mobilisation autour des laïcs catholiques 2018-01-20
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/cenco_conf_17_003.JPG Kinshasa, RDC-

Outre plusieurs organisations de la société civile, de nombreux partis membres de l’Opposition adhèrent aussi à l’initiative du Comité Laïc de Coordination, tandis que Mgr Utembi souligne que cette dernière est une structure reconnue de l’Archidiocèse de Kinshasa  

Plusieurs organisations de la société civile viennent, à travers une déclaration faite le 16 janvier 2018, d’apporter leur  soutien au Comité Laïc de coordination(CLC) et d’adhérer à la marche que cette structure de l’Eglise catholique compte organiser ce dimanche 21 janvier 2018, en vue d’exiger l’application de toutes les dispositions pertinentes de l’Accord politique du centre interdiocésain.

Ces structures appellent la population à participer massivement à cette manifestation  pacifique garantie par la Constitution de la RDC ainsi que d’autres instruments juridiques régionaux et internationaux ratifiés par le Congo-Kinshasa.

Les organisations signataires de la déclaration réaffirment aussi leur attachement à l’Accord Politique Global et Inclusif du 31 décembre 2016, seul cadre devant permettre au pays de renouer au retour à l’ordre constitutionnel issu de l’accord de Sun City rompu délibérément par la classe politique au pouvoir.

Elles plaident aussi pour la restructuration de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), afin de recréer la confiance entre les parties prenantes et l’institution organisatrice des élections. Ces organisations se disent très préoccupées par la persistance du manque de volonté politique dans l’application de l’Accord de la Saint Sylvestre dans le chef de la coalition au pouvoir et de ses alliés.

Avant de faire cette déclaration, les représentants des organisations de la société civile signataires de cet appel ont passé au peigne fin la situation sociopolitique du pays, caractérisée par l’utilisation abusive des forces de sécurité pour réprimer les manifestants pacifiques et la profanation des lieux Saints lors de la marche du 31 décembre 2017 avec mort d’hommes.

Ils ont aussi fustigé l’amenuisement de l’espace d’expression démocratique en RDC  et la persistance des menaces de mort, intimidations et tentative d’arrestation des membres du Comité Laïc de Coordination (CLC) ainsi que leurs familles respectives.

Ces structures de la société civile ne cachent pas leur inquiétude sur le silence de l’actuel chef de l’Etat concernant son avenir politique après l’expiration de son second et dernier mandat  à la tête du pays et  sur l’absence manifeste de la volonté politique de la part de la coalition au pouvoir dans la mise en application de l’Accord de la Sainte Sylvestre.

« La non-application jusqu’à ce jour des mesures de décrispation décidées dans le cadre de l’Accord de la Saint-Sylvestre (la libération des prisonniers politiques, des opposants et militants des droits civiques contraints de vivre en exil, la poursuite de dédoublement des partis politiques dont la dernière tentative est celle de l’UDPS, et la libéralisation des médias publics) constitue un handicap pour l’avenir du pays »,ont-elles regretté.

Unanimité sur la détérioration de la situation socio-économique

Les organisations de la société civile signataires de la déclaration ont également décrié l’entêtement de la coalition au pouvoir et la gestion calamiteuse du pays par défi malgré la détérioration de la situation politique et socio-économique caractérisée notamment par la perte du pouvoir d’achat et la précarité des conditions de vie de la population, la recrudescence des poches d’insécurité, les pillages et détournements des ressources de l’Etat.

Devant ce tableau sombre, les organisations signataires exhortent toute la population congolaise et les personnes de bonne volonté à participer massivement à la marche pacifique prévue ce 21 janvier 2018 par le CLC pour réclamer l’application stricte de l’Accord de la Sainte Sylvestre.  « Ensemble debout et prenons notre destin en mains », ont-elles lancé.

Les organisations signataires sont entre autres, la Nouvelle Société civile du Congo (NSCC) regroupant en son sein plus de 250 associations, la Ligue des Electeurs, ASADHO, VSV, Centre pour la Gouvernance (CEGO), Centre pour la promotion et l’éducation des communautés de base, Centre pour la promotion intégrée de la femme, Cercle de réflexion et d’action d’élite lega (CRAEL),Coalition citoyenne pour la démobilisation et la paix(CCDP) ,Comite de lutte anti tracasserie, Comite local de développement CLD/Mobali,

Communauté pour la promotion des humains, Consortium pour les actions de développement durable et de droits humains en synergie (CADS),coopération de développement de Kananga, Dynamique pour la santé et le développement, Dynamique pour le bien-être social, école de formation internationale en droits humains(EFIDH),Fondation Bilenge ya Mwinda ,Institut Alternatives et Initiatives Citoyennes pour la Gouvernance Démocratique (I-AICGD),Ligue nationale paysanne de droits de l’homme, Observatoire congolais des droits de l’homme(OCDH).

Mgr Utembi rompt le silence

La nouvelle initiative du Comité Laïc de Coordination est également suivie de près par Mgr Marcel Utembi. Dans une correspondance adressée aux différents diocèses, le Président de la CENCO appelle ces derniers à voir comment apporter leur soutien au CLC.

Dans cette correspondance datée du 15 janvier adressée au Cardinal Laurent Monsengwo et aux évêques membres de la CENCO, rappelle que le CLC est « association des chrétiens catholiques reconnue officiellement dans l’Archidiocèse de Kinshasa ». Il les exhorte aussi « à rester dans la ligne des deux derniers communiqués de la CENCO et celui du Nonce Apostolique à ce sujet ».

Et d’ajouter : « tout en assumant pas cette marche comme étant organisée par la CENCO, il faudra reconnaître que c’est une association reconnue dans un diocèse qui est interpellé par les deux messages pastoraux de l’Assemblée plénière ».

Pour Mgr Utembi, « les Laïcs peuvent s’organiser à leur niveau sans impliquer directement les Evêques dans leurs actions ». Et de conclure que « à chaque diocèse de voir comment accompagner les laïcs qui souscrivent librement à cette initiative, pour qu’ils restent dans la dynamique de l’appel de la CENCO ».

Aux dernières nouvelles, on apprend aussi que plusieurs partis membres de l’Opposition adhèrent également à la marche pacifique que compte organiser ce dimanche le CLC. C’est le cas, entre autres, de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), parti cher à Etienne Tshisekedi d’heureuse mémoire, ainsi que les partis alliés de cette fille ainée de l’Opposition.

Par ailleurs, après le sermon historique fait par le révérend François David Ekofo, à l’occasion de la commémoration du 17ème anniversaire de l’assassinat du Président Laurent-Désiré Kabila, on assiste aussi à une certaine mobilisation parmi les fidèles protestants de Kinshasa pour s’intégrer dans la dynamique de l’initiative du CLC.


La Tempete
354 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Alibaba - 20.01.2018 18:25

Debout Congolais; l'Heure à sonnée!

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Troisième marche des laïcs catholiques : une démarche jugée inopportune

Politique ..,

Messe vendredi à la mémoire des "martyrs" des marches réprimées en RDC

Religion ..,

Répression des marches du CLC : de nouvelles sanctions internationales annoncées

Politique ..,

Violence du 21 janvier: pour le pouvoir, la responsabilité est partagée

Société ..,