mediacongo.net - Actualités - Gestion des fonds alloués à la Céni : l’ODEP relève d’importantes zones d’ombre

Retour Economie

Gestion des fonds alloués à la Céni : l’ODEP relève d’importantes zones d’ombre

Gestion des fonds alloués à la Céni : l’ODEP relève d’importantes zones d’ombre 2018-01-13
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/ceni_publication_calendrier_17_003.JPG -

L’observatoire de la dépense publique (ODEP), une organisation qui se veut citoyenne, ne comprend pas la démarche qu’a adoptée la Commission électorale nationale indépendante (CENI), en ce qui concerne la gestion des fonds mis en sa disposition en vue de l’organisation des élections.

Au cours d’une conférence de presse organisée le vendredi 12 janvier à son siège social dans la commune de Limete (Kinshasa), cette organisation de la Société civile s’est indignée notamment du manque de transparence qui caractérise la Céni.
A ce jour, déplore l’ODEP, la CENI n’a élaboré aucun plan de décaissement des fonds mis à sa disposition.

Parmi les recommandations formulées, l’on note que l’ODEP exhorte la CENI à  produire un budget réaliste, assorti d’un plan de décaissement afin de permettre au gouvernement et aux partenaires extérieurs de mobiliser les moyens requis à la réalisation des opérations électorales.

« L’ODEP note que la loi des finances 2018 fixe les prévisions des dépenses pour les opérations électorales à 840. 000. 000.000 FC soit 463 218.264,03 USD au taux moyen de 1813,4 FC pour un dollar américain et 72.536.000.000 FC soit 40.000.000 USD au titre d’appui logistique de la Monusco. Cependant, aucune ligne budgétaire ne renseigne clairement les détails de ces dépenses exceptionnelles. Pour l’ODEP, les données budgétaires doivent être exactes et s’appuyer sur des estimations connues du public. Elles doivent également garantir que le gouvernement dépense les deniers publics sur les priorités pour lesquelles il l’a approuvé, réduisant ainsi la marge de corruption et d’inefficacité », indique un communiqué de presse publié à cette ocasion.

Après le vote du projet de loi de finances 2018, note l’ODEP, c’est le moment choisi par la Céni pour fournir les détails du budget des opérations électorales sur le papier au format A3, dont les grandes lignes ont présenté de manière suivante : « 105 149 exemplaires de machines à voter pour un prix unitaire de 1500 USD. Ce qui porte leur coût total de 157 723 500 USD. Il est prévu 2,6 millions USD pour des pagnes, 400 000 USD pour des T-Shirt ; 350 000 USD pour des jackets, 100 000 USD pour des képis ; 75 000 USD pour des parapluies, 50 000 USd pour des portes clés, 75 000 USD pour des drapeaux. Mais ces prévisions ne sont pas inscrites dans la loi des finances 2018.  A la place des pagnes, casquettes, t-shirts, il aurait été mieux d’affecter ces fonds à la formation et la sensibilisation de la population, surtout que lors de l’opération d’enrôlement des électeurs, la production des supports de communication susmentionnés a été gérée de manière mercantiliste par la CENI », étale l’Odep.


MCN TEAM / mediacongo.net
181 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

Les eurodéputés valident le "parquet européen" anti-fraude

Monde ..,

Elections en RDC : l’ODEP et l’AETA disent « Non à la Machine à voter ! »

Politique ..,

Exécution des crédits provisoires : l’ODEP fustige le déséquilibre

Economie ..,

Le cri d’alarme de l'ODEP : « Les dépenses des institutions empêchent le décaissement des...

Economie .., Kinshasa