mediacongo.net - Actualités - Brexit : Nigel Farage réclame un second référendum

Retour Monde

Brexit : Nigel Farage réclame un second référendum

Brexit : Nigel Farage réclame un second référendum 2018-01-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/01-janvier/8-14/nigel_farage_18_0001.jpg -

Nigel Farage

Fervent défenseur du Brexit, l'eurodéputé souhaite faire taire les opposants à la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne, tel l'ancien Premier ministre Tony Blair.

Nigel Farage croit plus que jamais en la sortie de Londres du Royaume-Uni. Fervent défenseur du Brexit, l'eurodéputé britannique a suivi les tentatives des pro-Union européenne pour faire entendre raison à leurs compatriotes. Et il évoque donc la possibilité d'un second référendum sur la sortie de l'Union afin de faire taire définitivement tous les opposants au retrait. Les pro-Européens tels que l'ancien Premier ministre Tony Blair « ne renonceront jamais, jamais, jamais », a expliqué l'ancien leader du parti europhobe Ukip et de la campagne pour le Brexit sur la chaîne télévisée Channel 5.

« Ils continueront à se plaindre et pleurnicher et gémir tout au long du processus », a-t-il ajouté. « J'en arrive au point de penser que peut-être, vraiment peut-être, nous pourrions avoir un deuxième référendum sur l'appartenance à l'UE. (...) Cela mettrait fin une fois pour toutes au problème pour une génération », a-t-il ajouté. Selon Nigel Farage, le pourcentage de gens qui voteraient en faveur du retrait serait « bien plus élevé » que lors du référendum du 23 juin 2016.

Re-match

« Nous pourrions juste mettre un terme à tout ça et Blair disparaîtrait », a-t-il poursuivi. Le référendum sur l'appartenance du Royaume-Uni à l'UE s'était soldé en juin 2016 par la victoire des partisans du retrait, à 52 % contre 48 %. Tony Blair, le Parti libéral-démocrate et d'autres politiciens pro-UE de l'opposition ont appelé à la tenue d'un deuxième scrutin, arguant du fait que les Britanniques n'avaient pas connaissance, au moment du vote, de toutes les implications d'une sortie du Royaume-Uni de l'UE. Cette éventualité a toutefois été exclue par la Première ministre Theresa May.


AFP / Le Point
163 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Fifa : sanction alourdie pour Platini et Blatter ?
left
ARTICLE Précédent : USA: Starbucks épinglé pour racisme après l'arrestation de deux hommes noirs
AUTOUR DU SUJET

Sans Cambridge Analytica, "le camp pro-Brexit n'aurait pas gagné"

Monde ..,

Les partisans du Brexit accusés d’avoir contourné le plafond de dépenses durant la campagne...

Monde ..,

Brexit : Londres et l’UE « d’accord » pour une période de transition, mais le problème...

Monde .., Bruxelles, Belgique

Barnier exhorte le Royaume-Uni à transiger s'il veut un accord

Monde ..,