mediacongo.net - Actualités - Un agent du service des renseignements décapité dans le Kasaï en RDC

Retour Provinces

Un agent du service des renseignements décapité dans le Kasaï en RDC

Un agent du service des renseignements décapité dans le Kasaï en RDC 2018-01-11
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/kamuina_nsapu_miliciens_17_004.jpg -

Un membre de la toute puissante Agence nationale de renseignements congolaise (ANR) a été tué et décapité dans la nuit de mardi à mercredi dans la région du Kasaï, dans le centre de la République démocratique du Congo, par des présumés miliciens opposés au pouvoir de Kinshasa, selon des sources locales.

Cette région traverse un regain de tension après une accalmie dans les violences qui ont commencé en septembre 2016 après la mort d'un chef local.

"Aux environs de 21 heures (19H00 GMT), des miliciens armés de machettes et de calibres 12, portant des bandeaux rouges autour de la tête sont entrés dans le village de Kalamba. Ils ont attaqué la maison d'un agent de l'ANR. Ils l'ont tué avant d'incendier sa maison", a rapporté à l'AFP Jacob Pembelongo, administrateur du territoire de Mweka, dans la province du Kasaï.

La victime "a été décapitée et son corps jeté dans le feu", a ajouté le responsable.

L'épouse de la victime a été enlevée par les assaillants pendant quelques heures avant d'être relâchée. Un pasteur a été kidnappé, a poursuivi M. Pembelongo.

L'agent tué est la quatrième victime en un mois de ce type d'attaque ciblant des représentants des services de sécurité, a souligné l'administrateur qui a dénoncé "un plan de déstabilisation" sans vouloir préciser qui exactement serait derrière.

"Nous déplorons cette situation et demandons aux autorités sécuritaires de traquer ces miliciens qui sèment la panique" dans la région, a-t-il ajouté.

Un prêtre catholique a indiqué à l'AFP que des habitants ont "fui le village, ils sont allés soit en brousse ou dans des villages voisins par peur".

Les provinces du Kasaï se sont embrasées en septembre 2016 après la mort d'un chef coutumier, Kamuina Nsapu, dans un assaut des forces de sécurité.

Cette opération a déclenché des affrontements avec la milice Kamuina Nsapu, faisant près de 4.000 morts, selon l'Eglise catholique. L'ONU a recensé 87 fosses communes et 1,4 million de déplacés dans la région.

Deux experts de l'ONU ont été tués en mars alors qu'ils enquêtaient sur des fosses communes.


VOA / MCN, via mediacongo.net
1409 suivent la conversation
7 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Past DSK - 11.01.2018 16:13

Ces Baluba sont vraiment des rebelles. Et comme ça vous pensez qu'on peut vous laisser le temps de diriger ce grand pays? vous finirez par décapiter tout le monde et surtout que vous nous avez promis de marcher sur nous comme des caillassa "KAYANSAA"!!!!

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mawangu Sitra - 11.01.2018 10:54

Jckmzlo est tout simplement un malade mental. Le changement de pouvoir le guérira. C'est une tete et un têtu en dérèglement.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge k - 11.01.2018 08:13

Ils ont instrumentalisé leurs milices pour trouver un moyen de plus pour retarder la fin de l'enrolement au kasaï

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 11.01.2018 08:04

incredule jckmzlo, la peur est une puissance destructive, vous voyez l'opposition partout. Vous aviez commence' cette guerre avec Boshab comme initiateur principal, pourquoi chercher l'opposition ??? LA MACHINE EST EN MARCHE, QUE LES MEDIOCRES DEGAGENT. LA VICTOIRE EST CERTAINE. SANS DOUTE. Demain nous sommes tous A la cathedrale avrc notre seule espoire LE CARDINAL MONSENGWO.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mamadou ndala - 11.01.2018 08:02

ça commence bien,si c'est une realité

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 11.01.2018 07:53

Qui ignore les les auteurs de ces actes sont bel et bien les BANA MURA déguisé en bandeaux rouge pour faire croire aux anciens miliciens KAMWINA N'SAMPU, en plus cela s'est passé à MWELA, le fief de BOSHAB, qui peut douter des aventures commissent par le gouvernement en place ? ce médiocre veulent que Kasai soit comme le SUD KIVU ou règne la terreur causée par la KABILIE, mais le bon Dieu vous voit et tout sera bientôt fini avec la fin de ce régime sanguinaire? TH2ATRE DE MAUVAIS GOUT.

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 11.01.2018 07:31

L'OPPOSITION plurielle ne dit rien jusque là. Où sont passés l'UNDH ou les autres ONG de droit de l'homme œuvrant en RDC pour dénoncer ces actes barbares.

Non 8
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

« Affaire des mercenaires » : justice et services de renseignements se contredisent

Société ..,

Liste de personnes recherchées par l'ANR: Les activistes congolais craignent pour leur vie

Société ..,

Gecoco Mulumba en salle de réanimation à la clinique Ngaliema

Société ..,

L’Acaj condamne la « séquestration » de Gecoco Mulumba à la clinique Ngaliema

Société ..,