mediacongo.net - Actualités - Le Pouvoir et l’Eglise catholique appelés à privilégier la concertation 
Retour Politique

Le Pouvoir et l’Eglise catholique appelés à privilégier la concertation

Le Pouvoir et l’Eglise catholique appelés à privilégier la concertation 2018-01-09
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/monsengwo_kabila_17_005.jpg -

La RD Congo étant encore un Etat fragile parce qu’à peine post-conflit, une logique de confrontation pourrait faire le lit des partisans du schéma de sa balkanisation.

Le bras-de fer entre le Pouvoir l’Eglise catholique de Kinshasa, demeure l’un de principaux sujets qui défraient la chronique en ce début d’année 2018. Depuis, l’opinion, assiste à une sorte de bataille aux cornes entre les deux camps. Dans les rues de Kinshasa, chacun y va de son propre commentaire, selon que l’on soit partisan d’un côté ou de l’autre. Cependant, la question qui se pose est celle-ci : jusqu’où irait donc cette confrontation ? Subséquemment, quelle serait la part de la nation congolaise au cas où cet épreuve de force dégénérerait ? A priori, pas grand-chose, si ce n’est le chaos.

Peu importe la pertinence des arguments qu’auront avancés l’un et l’autre camp pour sa défense, nul sage ne conseillerait l’affront. Sauf si l’objectif est de mettre le feu sur la case. Parce que 2018 est réputée une année électorale en RD Congo, plus d’un analyse conseille les princes de l’Eglise catholique de Kinshasa et les tenants du pouvoir, de privilégier la voie de la concertation.

En d’autres termes, les deux parties doivent se mettre autour d’une même table, en vue d’un dialogue franc et sincère. Cela pour plusieurs raisons. Premièrement, la RD Congo qui a connu plusieurs séquences de guerres, est encore à ce jour un Etat fragile. L’existence de plusieurs groupes armés actifs dans les provinces de l’Est du très vaste territoire du pays, en est une illustration parfaite.

UN BON PRETEXTE AUX PARTISANS DE LA BALKANISATION DU PAYS

La confrontation, tout comme la guerre, on peut à la limite savoir comment elle commence. Mais personne ne peut prétendre savoir comment elle se termine. La RD Congo étant la cible des multinationales adossées à certains pays qui ne jurent que par sa balkanisation, la cacophonie actuelle entre l’Eglise catholique de Kinshasa et le Régime risque de servir de prétexte aux seigneurs du fractionnement du territoire national, pour matérialiser leur dessein. Parce qu’il s’agit d’un projet connu de tous les acteurs locaux, y compris le clergé du pays, les efforts collectifs devraient plutôt porter sur la cohésion nationale, seule antidote au schéma de l’émiettement de la RD Congo concocté de l’extérieur.

A l’hypothèse que l’on soit arrivé que la RD Congo cesse d’exister dans son format actuel. Pas de Kabila comme Président de la République, tel que le souhaitent des acteurs politiques de l’Opposition soutenus par le clergé Kinois. Alors, le commun de mortel des Congolais se trouve en droit de connaitre celui-là même qui va diriger le pays avant les élections ? En d’autres termes, qui dirigera donc ce pays aux dimensions continentales et avec quels instruments de l’impérium. A-t-on jamais pensé une fois à la maîtrise et au maillage sécuritaire du pays en cas de coup de force ou de « soulèvement populaire réussi » ?

TIRER LA LEÇON DE LA LIBYE

Le « dégagisme » que certains préconisent pour la RD Congo, n’est pas sui generis. Plus près de nous, certains pays l’ont expérimenté. Le cas de la Libye est le plus emblématique. Le rêve des Opposants libyens à transformer le pays en un paradis sur terre, sans Mouammar El Kadhafi, s’est révélé un leurre. Bien pire, la Libye comme Etat a cessé d’exister. Ou preque. En lieu et place d’un Eden que leur faisaient miroiter leurs maîtres conspirateurs, les mêmes opposants se retrouvent à ce jour dans une situation de chaos permanant.
Après la mort le 20 octobre 2011 à Syrte, de celui que les Libyens avaient eux-mêmes surnommé " Le Guide de la Révolution de la Jamahiriya arabe libyenne ", le pays était devenu une véritable poudrière. Pas seulement.

Une autre leçon est à tirer de la situation qui avait prévalu la même année 2011 en Egypte. Les Africains gardent encore frais en mémoire, la fameuse et historique " révolution du 25 janvier 2011 " en Egypte. Pendant près de deux semaines, environ 5 millions d’Egyptiens avaient occupé l’espace public, détruisant les bâtiments de l’Etat et les symboles du pouvoir pour réclamer le départ du Président d’alors, Hosni Moubarak. A l’issue des séries de grèves et d’affrontements avec les Forces de l’ordre, Hosni Moubarak avait fini par concéder sa démission trois semaines plus tard. Soit, le 11 février 2011.

Alors que les Egyptiens s’attendaient une embellie après le départ de Hosni Moubarak du sommet de l’Etat, la situation a semblé aller de mal en pis. Le 3 juillet 2013, des forces armées égyptiennes avaient monté et réussi un coup d’Etat contre le Président Mohamed Morsi, élu un an plus tôt à l’issue de la Transition instituée après la révolution égyptienne de 2011. Voilà, deux cas d’école qui devraient interpeller les différents protagonistes de la " crise " politique en RD Congo. En cette année électorale, le bon sens interdit toute posture de nature à compromettre le processus déjà engagé.

Le 23 décembre 2018, date prévue pour la tenue du scrutin présidentiel, n’étant pas une éternité, l’Eglise catholique de Kinshasa et le pouvoir ont le devoir sacré de fumer le calumet de la paix.


Forum des As/MCN
7012 suivent la conversation
51 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Musa - 10.01.2018 10:13

Cardinal Mosengo le peuple Congolais te demande Pas de NEGOTIATION et pas de CONCERTATION, Joseph Kabila nous as tue'. IL faut que les mediocres degagent. Kabila est un genocidere, criminal, assassin, tueur. Son MANDAT expire' depuis le 19 Decembre 2016. Joseph Kabila le Rwandais n'est plus PRESIDENT et il ne peut plus proteger le peuple. Joseph Kabila doit PARTIR.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa - 10.01.2018 09:16

Quel Concertation? Pas de DIALOGUE. Joseph Kabila son MANDAT a pris FIN le 19 Decembre 2016 et il a crache' sur l'accord du Saint Silvestre qui lui avait donne' une extension d'une annee'pour organiser les election et l'accord l'interdit de ne pas se presenter. Le 31 Decembre 2017 Joseph Kabila nous a tue', Il a envoye' la police et l'armee' aux Eglises de Dieu pour tuer le people. Un president qui ne sait pas comment proteger le peuple. Kabila est un CRIMINEL, tueur, genocidere. Nous sommes detrermine'de lui chasser au pouvoir car il est hors MANDAT. IL faut que les medicres degagent.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Alibaba - 10.01.2018 07:20

Votre analyse de la situation RD Congolaise n'est pas consistante.En parlant de la balkanisation, nul n'ignore que la médiocrité au pouvoir est partie prenante; il suffit de suivre de prêt ce qui se passe à l'Est.Vous ignorez que les espaces de la province orientale sont entrain de se remplir par les populations étrangères? Vous ignorez qu'il existe l'arbre qui cache la forêt dans le phénomène ADF au Nord Kivu? Les recents rapports de Nations Unies, Human right watch ne vous disent rien? Les congolais sont entrain d'être endormi par les acteurs de la balkanisation au pouvoir actuellement et qui sont justement reuni ausein de la médiocrité décriée, sans aucun amour de la...

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
koubaa4 - 09.01.2018 22:28

CE COMMENTAIRE A ETE SUPPRIME (PUB)

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 09.01.2018 21:58

Avec le diable il ne faut jamais négocier dixit Jacob MUKUMBI de Lubumbashi. Avec la médiocrité il ne faut jamais négocier

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 09.01.2018 21:31

Il n'ya pas de bras de fer entre l'eglise Catholique et Kabila. L'eglise catholique a 40 % des fidèles au Congo, Kabila dirige 80 millions des congolais.Donc le rapport de force est en faveur de Kabila, et chacun a son travail. Kabila n'a pas de pouvoir à partager avec Monsegwno et viceversa. Mgr. Malula avait introduit la religion dans la politique sans succès. Au Congo Brazza le premier président était un abbé ( Filber Youlou), malgré cela jamais leur confèrence épiscopale , organise des marches à la place de l'opposition. L'Etat est pour tous, l'eglise catholique est pour les catholiques. Si les opposants veulent ceder leur place à l'eglise catholique cela est leur affaire....

Non 9
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TANGO, LA VOIX DU ZAIRE - 09.01.2018 18:43

MONSENGO NE PEUT PAS NEGOCIER POUR MAINTENIR LE MUSICIEN OU UN KULUNA AU POUVOIR. MEME LA BARBE DE WAZEKWA EST PROPRE. REGARDEZ UN PEU MES CHERS COMPATRIOTES.

Non 5
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso - 09.01.2018 18:15

Pas besoin de balkanisation ,avec le régime Kabila la destruction de la RDC est en marche et cela ce n'est pas un mythe c'est devant nos yeux...Et puis parler de mécanisme pour remplacer Kabila est un peu enfantin, cela revient à cracher sur votre "libérateur" Mzée.Par quels mécanismes( Tryphon Kin- Kiey M.dernier porte-parole du gouvernement Likulia sous Mobutu éclaire-nous,moi!!) ,Muzé a-t-il remplacé des institutions Zairoises démocratiquement établies selon les lois en vigueur ???

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Motoazamotote - 09.01.2018 17:55

Moto azali moto te c'est vrai. Les gens de la MP savent très bien que le non respect des textes est à la base de tout ce désordre qu'ils sonr en train d'organiser. On a cru qu'ils allaient tirer la léçon de la guerre mais loin de là. Pourquoi refiser d'organiser les elections pendant que votre mandate est terminé? C'est ça le prblème. Si on avait organisé les elections à la date constitutionnelle de fin décembre 2016, tout ceci n'allait pas arriver. ALLONS SEULEMENT AUX ELECTIONS. Ne peuvent postuler que ceux qui n'ont pas encore fait 2 mandats. ceci dit Joseph KABILA ne pourra plus se représenter. Que son parti PPRD puisse presenter un autre challenger. faut pas nous faire...

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 09.01.2018 17:49

La création de la RÉPUBLIQUE DE KOYALAZIE (Kongo Ya Lazima ou le Kongo utile) est en cours d'exécution avec la bénédiction de l'administration TRUMP qui vient de réussir à imposer aux Palestiniens Jérusalem la capitale d'État d'Israël. La KOYALAZIE comprendra l'ancien Katanga, l'ancien Kivu et l'ancienne province orientale. Les anciennes provinces du Bandundu, du grand Kasai et de l'Équateur et le Kongo central resteront dans la RDC. D'ici deux ans, la RDC n'existera plus dans sa forme actuelle. Wait and see.

Non 5
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 09.01.2018 17:41

L'arrogance, la haine et le régionalisme des Zaïrois de l'Ouest contre les Baswahili de l'Est sont très profonds. C'est cela qui va diviser dans deux ans avenir la RDC. Tout le monde se souvient du slogan de JP Bemba lors des élections de 2006, Biso nde Bana mboka bongo baza bapaya. Monsengwo et Malula n'ont jamais accepté les résultats des élections dont un Swahiliphone est gagnant. Ceux veulent partager la RDC en deux Républiques sont en train de se baser sur cette fissure pour concrétiser leur plan. Il y a quelqu'un qui a parlé ici de la RÉPUBLIQUE DE KOYALAZIE.

Non 10
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kikaya - 09.01.2018 17:09

les congolais comparent kanambe à kadhafi.mais c'est grave,

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Merdi - 09.01.2018 16:38

la concertation pour aboutir a quoi? parceque nous avons a faire aux gents qui ne respectent pas leur parole des mediocrés ou en sommes avec l'accord de saint sylvestre? et pourquoi des concertation a concertation des dialogues en dialogues? svp nous demandons juste le respect de la constitution car vous avez travailler deux mandats avec un taux de chômage de95% premier pays,au monde ou on paye pas des allocations familliale,le soins medicaux,le transport ou bien le logement .

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
limco - 09.01.2018 16:29

Voilà une fois de plus une analyse simpliste. La RDC n'est pas la Libye et encore moins Mr J Kabila ne peut être comparé ni à Kadhafi ni à HOSNI MUBARAK qui furent pour leur peuple et pays de dirigeant visionnaire et bien plus dont leur mandat politique en tant que présidents était en cours. Combien des pourparlers ou négociations politiques faudra-t-il tenir pour rappeler le respect de la constitution quant les premiers n'ont pas été respectés ni appliqués de bonne foi par la mouvance présidentielle? La RDC c'est plus ou moins 75 millions des congolaises et des congolais. Donc, nous ne pouvons pas nous résigner pour qu'un individu ou un groupe d'individus puisse bafouer...

Non 2
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 09.01.2018 16:23

Application des mesures de decrispation politique de l'accord c'est connu pas de poursuites injustifiées contre Moïse KATUMBI Sidika Dokolo pas de prison pour Jean Claude Muyambo Frank Diongo Diomi Dongala... Pas de dédoublement des partis politiques d'opposition. Forum des AS combien de tables de négociation et KANAMBE Hypolitte et ses acolytes ne respecteront jamais leur engagements. Les élections avec des signes de tricherie: machine à tricher made in KANAMBE Hypolitte la loi tronquée

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ESPRIT DE PAIX - 09.01.2018 16:02

ça vous coute quoi de signer une ordonnance pour dire "je quitte le pouvoir""?

Non 2
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
prince du sud-kivu - 09.01.2018 15:42

BONNE ANALYSE MAI SACHE QUE LA RDC AUSSI PEUT DONNER UNE IMAGE POSITIVE QUE CE DEUX NATION POUR QUOI TU AS OUBLIER DE DIRE QUE APRES MZEE KABILA LA SITUATION ECONOMIQUE DU CONGO A CHANGER , avec l'alternance ce beau pays peut decoler ....

Non 4
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
katanga ni ketu - 09.01.2018 15:40

omega - 09.01.2018 14:45 Oméga toi tu es un véritable MÉDIOCRE. Tu comprends à peine ce que tu publies...

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JOSEPH KABILA KABANGE - 09.01.2018 15:37

Merci de parler de Monsengwo et l’archidiocèse de Kinshasa que parler de l’Église Catholique. Même à l’époque de Jésus, il avait dit "laissez à césar ce qui est à césar et à Dieu ce qui est à Dieu". Jésus dit si on te gifle à gauche donne aussi l'autre aussi l'autre cote. La bible nous dit de prier pour nos ennemis et de livrer une guerre ouverte avec nos ennemis. Monsengwe, je peux connaitre la bible que tu exploite? A part tes lettres que tu envois régulièrement à l’Église pour qu'on le lise à la place de l'évangile de Dieu, nous en avons mare de tes lettres, nous ne sommes pas chrétiens pour écouter tes lettres de haine et de jalousie chaque fois à la...

Non 9
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kawasaki - 09.01.2018 15:36

JKK est le grand problème dans ce pays. Les élections pour JKK est un jeu aux hasard. La date ne lui dit rien du tout, avions tous vu avec les deux dialogues auxquels il a roulé les opposants et les prêtres. S'il ne respecte pas les engagements signés par lui même en disant: "les évêques ont travaillé à 98% et reste, lui-même devrait achever" sans suite, histoire non bouclée par JKK. Pourquoi alors ne doit-il pas changer d'avis le 1 décembre 2018 avec l'hypothèse que l'argent devient introuvable à organiser les élections.

Non 3
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge k - 09.01.2018 15:18

Forum des AS ne nous soumet pas a la tentation en nous largant de titres tendencieux de ce genre; Le dialogue est vide de sens dans le context actuel

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kabupwe - 09.01.2018 15:14

le dialogue s'impose toujours

Non 5
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kimamba/Kalenge - 09.01.2018 15:14

Un locataire dit un jour au propriètaire pour quitter ta maison il me faut un couteau dans le dos.Que cela peut faire au propriètaire? Tout congolais est propriètaire, soit -il prêtre ,enseignant ou ministre...

Non 3
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Alternance_voce - 09.01.2018 15:12

Ce régime de Kabibi, les médiocres ne mérite pas de concertation une fois de plus!

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Serge k - 09.01.2018 15:09

Il n'y a que les mediocres qui se sentent lésés et/ou insultés par Monsengwo. Si vraiment tu n'est pas mediocre , comment peux-tu t'acharner contre le cardinal?

Non 2
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Dans le bon - 09.01.2018 15:04

Merci Koffi Olomide! Veut dire que pona nini soki mutu abandi liboma, abandaka nanu kotika mandefu ebele sans modération!! Le pays est dirigé par un fou, jouyeux et psychopathe!!

Non 6
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
omega - 09.01.2018 14:45

oui. fumer le calumet de la paix. savez vous pourquoi Monsegwo se met a injurier ses compatriotes de mediocres. c'est parceque son plan A echoue. Son plan B echoue. Et comme a court d'arguments il passe aux injures faciles. savez vous qu il se faisait corrompre par le marechal? Ici encore il cherche de l'argent sale.aupres de JKK. Et celui ci est tres fin pour le lui donner

Non 24
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 09.01.2018 14:42

Une bande des voyous ont pris le pouvoir par armes et ont renforcé leur capacité en armes avec la complicité y compris des contingents successives de l'Onu (Nikki Haley dixit). Ces voyous sont déterminés à conserver le pouvoir manu militari et clament "où nous continuons au pouvoir ou nous balkanisons le pays". Et bien, chantage! Qu'ils osent le faire et ils en verront les conséquences sur eux même et les leurs.

Non 3
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kulunga - 09.01.2018 14:41

Négociations avec qui et pour quelle fin. Le problème de la RDC est claire. Kabila et son groupe refusent l'alternance au pouvoir pourtant reconnue constitutionnellement et ce au mépris de toutes les institutions nationales et internationales. Négocier pour eux signifie tromper la vigilance de tout le monde et multiplier les stratégies outres que les compromis pour maintenir Kabila indéfiniment au pouvoir. Même si tous les congolais étaient des idiots, on va refaire ce scenario pendant combien de fois et combien d'années. Le cardinal n'est qu'une rare personnalité qui a le courage de le dénoncer là ou tout le monde a peur

Non 3
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHADIMI ADI - 09.01.2018 14:38

Tu dis:"se mettre autour d’une même table, en vue d’un dialogue franc et sincère". Chaque fois qu'il y a dialogue, qui trompe l'autre. Il faut tirer la leçon du passé pour ne plus croire à un dialogue franc avec ceux qui croient qu'il n'y a eux qui raisonnent mieux que les autres.

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK - 09.01.2018 14:33

On n'a plus besoin de concertation, qui ne ferait que repousser les élections qui pointent déjà à l'horizon.Que veulent les catholiques au juste? Personne ne connait leurs motivations, si c'est ne que de replacer les gens au pouvoir et retarder les élections. Qui a finalement peur d'être départager par le peuple? Après vous direz que c'est Kabila qui ne veut pas des élections? Préparez-vous simplement aux élections et cessez de distraire les gens!!!!

Non 15
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kabukulubuanga - 09.01.2018 14:33

Le souvenir des événements douloureux de Février à l'époque du Président MOBUTU avec l'appui des soldats angolais de Savimbi, dont Mr l'Abbé MPundu en tête de cette marche a faillit perdre sa vie, avaient faits des morts même dans l’Église Saint Joseph de Matonge et par la suite Mgr Mosengwo était devenu président de la Conférence National Souveraine, comme quoi dès qu'il y a mort d'homme, ceux qui ont mangé salé ne peuvent manger sans sel. Créer la l’atmosphère de PAIX s.v.p!

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 09.01.2018 14:33

Une bande des voyous ont pris le pouvoir par armes et ont renforcé leur capacité en armes avec la complicité y compris des contingents successives de l'Onu (Nikki Haley dixit). Ces voyous sont déterminés à conserver le pouvoir manu militari et clament "où nous continuons au pouvoir ou nous balkanisons le pays". Et bien, chantage! Qu'ils osent le faire et ils en verront les conséquences sur eux même et les leurs.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 09.01.2018 14:27

Forum des As/MCN, pour toi, nous devons rester bouche bée en regardant et lassant KABILA faire du n'importe quoi ? qu'il tué, viole et massacre le peuple, nous ne devons rien faire par crainte de ce qui est arrivé en Libye ou Égypte, mais pourquoi pas faire aussi allusion à la réussite de Burkinafaso ??????? tu es une médiocrité de média toi, car ton KABILA n'est pas un dieu a qui nous devons allégeance éternel jusqu'à sa mort, le malle restera malle, KABILA agit trop malle plus que même le malle en question, nous finirons par le chassé et après on verra si la RDC sera comme la Libye comme tu l'envisage, idiot.

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
sagesse - 09.01.2018 14:20

Jckmzlo, je pense que tu ne comprend rien du tout. Tu parle d'une prophetie qui n'existe plus. peut etre vous aurez le temps de rectifier votre prophetie chaotique lors qu'il y aura un 4em président democratiquement élu par la voie des urnes. si tu n'est pas au courant, sache que le congo RD compte jusqu'en ce jour 3 président Elu democratiquement meme s'il y avait des irregularités par-ci par-là. il s'agit bien de Joseph KASAVUBU, Joseph MOBUTU et Joseph Kabila qui constutitionnellement, n'est plus legitime. alors il ne faut plus continuer à mentir Kanambe avec vos mensonges de prophetie.dis à TATA KIMBANGU de conseiller KANAMBE pour qu'il organise les éléctions de sorte...

Non 3
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Chama cha Mapinduzi - 09.01.2018 14:15

Mr. le journaliste tu es lâche et ton article est tendancieux !!! Ta réflexion est inadmissible Monsieur . C'est-à-dire que sans Kabila à la tête de la RDC , notre pays va cesser de fonctionner nation ou bien le peuple Congolais va cessez d'exister en tant que peuple ? Non Monsieur , toutes les révolutions ont toujours eu des conséquences ; c'est pourquoi le Cardinal a interpellé la classe politique actuelle à la raison avant qu'il ne soit tard mais si elle ne veut pas , devons-nous capituler comme c'est le cas présentement ? Non et celà qu'il faut comprendre la position du Cardinal Monsieur . C'est à Kabila et à son AMP de faire maintenant la volonté du peuple , nous...

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Etienne TSHISEKEDI - 09.01.2018 14:00

Pas de dialogue avec un imposteur et un inconscient qui pille, tue et détruit mon pays au vu et au su de tout le monde et il y a des gens qui croient encore dans sa bonne foi? On ne négocie qu'avec quelqu'un de bonne foi et kanambe alias kabila n'en a pas Il doit donc dégager et laisser le processus de normalisation de la vie sociopolitique se poursuivre au pays. Que Dieu bénisse et protège le Congo et son peuple.

Non 2
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mawangu Sitra - 09.01.2018 14:00

Il n'y a jamais eu de concertations entre la lumière et les ténèbres; le mal et le bien; le mensonge et la vérité; la haine et l'amour; le ciel et l'enfer...Lucifer et le Fils de Dieu. La guerre entre Dieu et satan est celle qui se passe dans notre pays.

Non 1
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 09.01.2018 13:49

Cet article n'a pas de sens! Concertations avec les Médiocres???

Non 2
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 09.01.2018 13:41

NON Erick, comment peux tu prendre possession de quelque chose qui est deja disparu ??? La RDC sera toujours La et les mediocres vont disparaitre. LA MACHINE EST EN MARCHE.

Non 2
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Yan - 09.01.2018 13:39

Le people congolais est martyrisé bien avant la position legitime de l'Eglise, le regime a tué combine des congolais sans ETRE inquieté? Il n'est plus question de vouloir le sang des congolais couler sans que personne en porte la responsabilité, Que de meurtres, que de viols, que des abus, que de MEDIOCRTE rester sans solution? L'EGLISE DOIT POURSUIVRE SA MISSION PROPHETIQUE.

Non 2
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 09.01.2018 13:36

SVP qui est ce vieil homme à coté du Tata cardinal?

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Erick - 09.01.2018 13:35

Mon pays se meure à cause de la haine et l'amour de la facilité qui nous caractérisent, raison pour laquelle au Congo on ne trouve pas des famille riche qui se sont qui se sont légué de la richesse entre génération, pour cause ? le manque d'amour. Cela commence dans nos famille et comment voulez - vous qu'on puisse s'aimer en tribu, clan, ethnie, moins encore entre politiciens. Si nous continuons de la sorte, ce pays finira par disparaitre et d'autres en prendrons possession et nous serons traité comme des esclaves. Tout le monde crois détenir la vérité, tout le monde veut être président, tout le monde veut avoir un parti politique, tout le monde veut .... au finish ? rien du...

Non 3
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 09.01.2018 13:33

Monsieur le journaliste n'écrivez pas pour le plaisr d'écrire.Qui va générer, puisque d'un coté il y a AMP avec ses armes, son armée et sa police qui ne comprend rien,sa justice ,ses chars et l'argent du contribuable et, de l'autre coté le paisible citoyen, sans armes,ni moyens de défense. Ils sont sales et médiocres, bagage intellectuel zéro.Qu'ils dégagent.

Non 2
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 09.01.2018 13:32

Forum des As MP(Mediocre Presidentiel).LA MACHINE EST EN MARCHE. On ne dialogue pas avec des mediocres et malhonnetes.

Non 1
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
NKONGO - 09.01.2018 13:30

Du n'importe quoi monsieur le journaliste. Tu ignores que Kanambe est le véritable pion de la balkanisation pour la RDC. Lorsque les autochtones à l'est du pays sont chassés par les groupes armés crées et soutenus par les tenants au pouvoir, ils sont d'office remplacés dans leurs villages par les rwandais. Et, c'est l'occupation progressive du pays afin de Balkaniser les pays. Détrompes-toi, les Évêques voient très loin.

Non 1
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais débouts - 09.01.2018 13:30

Quelle concertation? Qu'on arrete seulement le Cardinal un point et trait...Le temps de dialogue est revolu....Mediocres degagent

Non 2
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Gardien du Monastère - 09.01.2018 13:28

Qui doit concerter qui? Je pense que vous devez comprendre le contexte dans le cadre duquel vous traitez l'information, Messieurs! Rien qu'à regarder la photo de l'article, vous pouvez vous rendre compte que nous avons à faire à deux êtres dont tout oppose. L'un avec look de clochard, sans passé scolaire connu, taxi-man, maquisard, agent de renseignements du Rwanda avant d'être bombardé Général Major après un échec cuisant en formation militaire en Chine. L'autre, Cardinal (Archevêque de Kinshasa) et scientifique de l'Eglise catholique bien connu avec un parcours très honorable tant du point de vue religieux que "politique". Artisan de plusieurs solutions aux problèmes du...

Non 1
Oui 19
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 09.01.2018 13:26

Pourquoi ne pas evoquer les cas de Tunisie et de Burkinafaso ? NON, le cas de la RDC est different de la Lybie et de l'Egypte. Nous voulons aller aux elections, mais il faut que Kabila rassure qu'il ne va pas se representer. Son regne est le plus grand echec de son pays, il doit le comprendre s'il a un peu de patriotisme comme heritage de Laurent Desire Kabila. Messieurs les journalistes, essayez de remonter un peu le debat et ne pas emprunter des mots comme coup d'etat, balkanisation, terrorisme, etc. Les vautours de la MP les utilisent pour tenter de justifier leurs strategies sangunaires. Mais le monde a deja compris cela. Elections en 2018, OUI, mais sans Kabila. Il reste President,...

Non 1
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 09.01.2018 13:25

La RDC mon pays est un pays LAÏC sous la protection du DIEU ESPRIT SAINT, personne alors personne ne réussira son projet de BALKANISATION. Si l'opposant vêtu de ROUGE estimait que JKK ne pas la personne qui avait été PROPHÉTISÉE par TATA SIMONI KIMBANGU comme 4eme Président à la destinée politique de ce pays, en ce moment là, le pays deviendra CATHOLIQUE mais dans le cas contraire TATA SIMONI KIMBANGU le Protecteur de sa prophétie veillera toujours pour son Unité d"en tant.

Non 21
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pax dey - 09.01.2018 13:20

Le dialogue avec le régime de kabila n'a plus de sens, il ne faut pas être naîf pour croire en cette rédaction de forum des as. Franck Djongo est en prison pcqu'il ne croyait pas au dialogue dont les résolutions ne sont pas respectées aujourd'hui. Mokonzi bakosaka ye mbala mibale te! Chantais Tabu Ley en prodiguant conseil à Laurent Désiré K

Non 1
Oui 21
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Sonnette d’alarme d’un analyste : organiser les élections sans le Kasaï conduirait à la...

Politique ..,

Léonard She Okitundu : « Nous allons tout faire pour organiser des élections en 2017 »

Politique ..,