mediacongo.net - Actualités - Le monde à la recherche de nouvelles énergies pour préserver les emplois

Retour Science & env.

Le monde à la recherche de nouvelles énergies pour préserver les emplois

Le monde à la recherche de nouvelles énergies pour préserver les emplois 2018-01-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/01-janvier/1-5/agir_climat_planete_18_0001.jpg -

Le monde cherche de nouvelles énergies pour préserver les emplois et les économies susceptibles de faire d’elles un acquis pour les pays forestiers comme la RDC, le Brésil et  l’Indonésie.

Le Pr Albert Kabasele Yenga Yenga l’a déclaré dans son document intitulé « Transition énergétique et technologique vertes  dans le cadre de la COP 23 : Quels avantage pour la RDC ». 

Les énergies propres renouvelables, a-t-il dit, constituent une opportunité pour les pays sous développés notamment la RDC résolus à rattraper le retard par rapport au monde.

Pour le Pr Kabasele, à l’heure actuelle, le barrage hydroélectrique  d’Inga présente une potentialité dans la mesure où la RDC de demain se développera à partir de cette potentialité si seulement elle vend son énergie.

La RDC, a- t- il estimé, a tout intérêt à miser sur le Fonds d’adaptation bien que celui- ci n’ait pas évolué, notant qu’on est autour de 10 milliards de dollars américains. Néanmoins, a- t- il dit, on a senti à la 23ème Conférences des Parties sur le climat à Bonn, un mouvement autour des bailleurs de fonds qui ont mobilisé 300 millions de dollars seulement.

Selon ce scientifique, les Fonds  d’adaptation doivent être accordés aux pays moins avancés mais malheureusement on a vu des pays développés comme la Turquie s’inscrire pour en  bénéficier et cette question a été renvoyée à la prochaine COP 24  qui se tiendra l’an prochain en Pologne.

Il a, par ailleurs fait savoir que des questions liées aux mesures de ripostes  dans le cadre de la mise en œuvre de l’Accord de Paris et au financement vert notamment le Fonds d’adaptation qui a des entités accréditées comme la Banque africaine de développement (BAD)  le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD).

Quant à la RDC, elle a  une cagnotte de 2,7 milliards prévue globalement pour les pays moins avancés.

Sur  onze projets bancables présentés au niveau d’Afrique,  a laissé entendre le Physicien Kabasele, la RDC en a présenté quatre. Ces projets doivent passer par des banques accréditées et c’est là la  guerre de nerf car ces banques sont toutes les banques étrangères  parmi lesquelles une banque sénégalaise.


ACP / MCN
117 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Une Firme suisse compte s’impliquer dans la construction des parcs publics en RDC
AUTOUR DU SUJET

Avec Hire, Google se lance discrètement dans les offres d’emploi

Sur le net ..,

CAA et Congo Airways dans l’œil du cyclone avec la suppression drastique d’emplois

Economie .., Kinshasa

Emploi : 12% des jeunes entre 15-24 ans sont des chômeurs

Société ..,

La Foire de l’emploi s’ouvre à Lubumbashi

Provinces .., Lubumbashi