mediacongo.net - Actualités - Marche du 31 décembre 2017 : la Police devant ses responsabilités 
Retour Société

Marche du 31 décembre 2017 : la Police devant ses responsabilités

Marche du 31 décembre 2017 : la Police devant ses responsabilités 2017-12-30
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/12-decembre/25-31/police-pnc-operation.jpg -

la police Nationale Congolaise (PNC) devant ses responsabilités

Dans une conférence de presse tenue hier jeudi 28 Décembre  à Kinshasa , la Voix des Sans Voix pour les Droits de l’Homme (VSV) met la police Nationale Congolaise (PNC) devant ses responsabilités.  Elle invite ce corps de l’état à sécuriser et encadrer d’une manière efficiente les manifestants lors de la marche initiée par le comité Laïc de coordination le dimanche 31 de ce mois en vue d’exiger la mise en œuvre intégrale de l’Accord du centre interdiocésain.

En effet, le Comité Laïc de Coordination de l’Église Catholique a prévu l’organisation, dimanche 31 décembre 2017, d’une  marche pacifique  en vue d’exiger l’application intégrale de l’Accord de la Saint Sylvestre dans toutes ses dispositions pertinentes notamment la  libération des prisonniers politiques, la fin de l’exil des opposants menacés d’arrestation à leur retour au pays, la libéralisation de l’espace médiatique, la fin du dédoublement des partis politiques.

Considérant le caractère pacifique de cette marche et les revendications légitimes avancées par les organisateurs pour l’intérêt supérieur de la RDC visant ipso facto à contribuer à la consolidation de la démocratie ainsi qu’à la décrispation tant attendue du climat politique pour des élections réellement apaisées, la VSV réitère  son soutien à cette manifestation pacifique.

« La VSV, qui a toujours prôné la non violence pour le respect de la dignité humaine, salue l’invitation faite aux manifestants par le Comité Laïc de Coordination de l’Église Catholique de ne recourir à aucune forme de violence en évitant de brûler des pneus et des injures, dresser des barricades, en ayant l’élégance dans les propos et en ne se livrant à aucun acte de vandalisme », a fait remarquer Laurette Misenga, directeur exécutif adjointe de la VSV.
Fixant les règles et autres orientations à observer pour cette manifestation pacifique, la VSV estime qu’aucune raison ne saurait justifier l’interdiction et moins encore une quelconque répression des manifestants.

Bonne foi de Kinshasa

L’ONGDH invite les autorités congolaises en général et particulièrement le gouverneur de la ville-province de Kinshasa à privilégier les relations de collaboration entre elles et les acteurs de la Société Civile, en prenant toutes les dispositions utiles, dimanche 31 décembre 2017, pour la mobilisation de la PNC, qui d’ailleurs appartient à la population congolaise en vue d’un encadrement efficient visant à la  sécurisation effective des manifestants. Sans plan B en cas de l’interdiction de cette marche, l’organisation compte sur la bonne foi de Kinshasa en mobilisant la police pour sécuriser et encadrer cette manifestation pacifique.

La CPI alertée

La VSV demande déjà à la Cour Pénale Internationale(CPI) de suivre de près le déroulement de cette marche et à s’auto saisir en cas des violations massives et graves des droits humains constituant des crimes relevant de sa compétence.

En outre, l’organisation rappelle aux autorités congolaises que la population congolaise vivant dans une précarité et dans une pauvreté extrême sans pouvoir d’achat suite à la mauvaise gouvernance et à l’absence d’une politique de répartition équitable du revenu national ne saurait être en mesure de faire face aux deuils et autres incidents du fait de l’instrumentalisation de la Police pour réprimer ou tirer à bout portant sur des manifestants non violents  en cette fin d’année 2017.

Elle invite la population congolaise et à tous les défenseurs des droits humains à prendre part active à la marche du 31 décembre 2017 sous l’encadrement de la PNC.

Tout en comptant, cette fois-ci, sur la collaboration agissante  des autorités congolaises en vue du déroulement pacifique de la marche du 31 décembre 2017, la VSV informe  cependant la population congolaise et tous les défenseurs des droits de l’homme à demeurer vigilants et à documenter toutes les violations des droits de l’homme pour que les auteurs individuellement ou collectivement répondent tôt ou tard de leurs actes devant les juridictions nationales ou internationales.

GKM
La Tempete des tropiques
110 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Assemblée plénière extraordinaire de la CENCO: « Nous n’abandonnerons jamais notre...

Religion .., Kinshasa

Messe en mémoire des victimes du 21 janvier 2018 : l’émotion ce vendredi à la cathédrale...

Politique .., Kinshasa, RDC

Messe vendredi à la mémoire des "martyrs" des marches réprimées en RDC

Religion ..,

Marche du 21 janvier: des familles assurent avoir dû payer pour la libération de leurs proches

Société ..,