mediacongo.net - Actualités - Bilan controversé de la marche des laïcs catholiques 
Retour Société

Bilan controversé de la marche des laïcs catholiques

Bilan controversé de la marche des laïcs catholiques 2018-01-01
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2018_actu/01-janvier/1-5/marche-31-dec-armee-gr-devant-cathedrale-bukavu.jpg -

Des éléments de l'armée et de la garde républicaine positionnés devant la Cathédrale de Bukavu, le 31 decembre 2017. (© DR)

Le bilan provisoire de la marche des laïcs catholiques organisée dimanche 31 décembre, fait état de trois morts, selon la police. De son côté la Mission de l’ONU en RDC (MONUSCO) avance un chiffre de huit personnes mortes. Les organisateurs dénoncent l’usage disproportionné de la force lors de la dispersion de cette manifestation pacifique.

Un policier et « deux jeunes gens morts lors d’une altercation avec la police à Matete », indique le porte-parole de la police nationale congolaise (PNC), le colonel Pierrot Mwanamputu.

De leur côté, les organisateurs évoquent « plusieurs morts et blessés » ainsi que de nombreuses personnes arrêtées, y compris des prêtres, sans autres précisions.

En revanche, le « bilan consolidé » de la MONUSCO fait état de huit morts parmi les manifestations, dont à un Kananga.

Les autres cas ont été enregistrés à Kinshasa, notamment à Lemba, à Kingabwa et à Matete.

Il y a eu 87 arrestations à Kinshasa, parmi lesquelles deux prêtres. Et à l’intérieur du pays, quarante-et-une personnes ont été arrêtées lors de la manifestation de ce dimanche, selon le bilan provisoire de la mission onusienne.

Grand Katanga : une vingtaine d’arrestations

Une vingtaine d’arrestations et quelques blessés ont été enregistrés dans la province du Grand Katanga, lors de la marche pacifique organisée par le comité laïc de coordination. Selon le coordonnateur intérimaire du Rassemblement dans cette partie du pays, Christian Mwando, qui dresse ce bilan, « le président n’a aucune intention de libérer la démocratie. »

« Jusqu’à présent, le bilan qui est établi fait état de vingt et une personne arrêtées. 6 ont été arrêtées au niveau de la cathédrale, plus ou moins 15 au niveau de la basilique. Il y a aussi eu des blessés. Nous avons plus ou moins 7 blessés dont la coordonnatrice interfédérale de l’Union nationale des démocrates fédéralistes (UNADEF) de la ville de Lubumbashi, Mme Mutita, qui a été arrêtée devant la cathédrale, torturée, fracturée par des agents de la police », a fait savoir Christian Mwando, au cours d’une conférence de presse tenue à Lubumbashi.

Pour sa part, le commissaire provincial de la police, le général Paulin Kyungu affirme que quelques inciviques ont tenté de troubler l’ordre public et la police a lancé des gaz lacrymogène pour les disperser.


RO / MCN, via mediacongo.net
164 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Assemblée plénière extraordinaire de la CENCO: « Nous n’abandonnerons jamais notre...

Religion .., Kinshasa

Messe en mémoire des victimes du 21 janvier 2018 : l’émotion ce vendredi à la cathédrale...

Politique .., Kinshasa, RDC

Messe vendredi à la mémoire des "martyrs" des marches réprimées en RDC

Religion ..,

Marche du 21 janvier: des familles assurent avoir dû payer pour la libération de leurs proches

Société ..,