mediacongo.net - Actualités - Festival Amani : la 5e édition annonce la couleur

Retour Musique

Festival Amani : la 5e édition annonce la couleur

Festival Amani : la 5e édition annonce la couleur 2017-12-29
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/amani_festival_17_002.jpeg -

Ira Irene, Kerim, Anderson Mukwe, Dj Couleur et Young B sont les cinq artistes locaux à l’affiche de l’évènement international qui mettra en ébullition la ville de Goma, le second week-end de février, soit du vendredi 9 au dimanche 11.


À tout seigneur tout honneur, la cinquième édition du festival international de Goma n’a pas dérogé à la règle. Comme de coutume, cette année encore elle entend faire la part belle aux artistes de la ville. Cela n’entame du reste pas la forte réputation acquise dans la région des Grands Lacs dont il a réuni des artistes depuis maintenant quatre ans.

Et, comme qui dit Festival Amani dit musique mais aussi danse, Ira Irene, Kerim, Anderson Mukwe, Dj Couleur et Young B ne seront pas les seuls jeunes talents à découvrir ce second week-end de février. En effet, cinq groupes de danse sont également programmés et auront eux aussi le privilège de se produire sur la scène de la cinquième édition de ce rendez-vous que les organisateurs tiennent désormais pour le plus grand festival d’Afrique centrale. Ainsi, aux cinq chanteurs annoncés se joindront les Invisibles, Jazz music, Mundenga family, Step magic et Utomnes.

L’affiche locale de cette année a été constituée après une sélection opérée parmi quarante-huit jeunes musiciens. En effet, gagner sa participation à la cinquième édition du Festival Amani n’était pas donné d’avance. Il leur a fallu convaincre pendant trois mois de compétitions pour y parvenir. Ainsi, les cinq lauréats précités ont été choisis à trois niveaux. En premier lieu, il fallait faire effet sur le public de sorte à se qualifier sur la base de ses acclamations lors des Sanaa week-ends. C’est depuis septembre dernier que le Foyer culturel de Goma organisait des prestations publiques sous forme de concours de chant et de danse pour dénicher de nouveaux talents de la ville. Jean-Claude Wenga, un des organisateurs, a rappelé leur rôle primordial, à savoir que « les Sanaa Week-ends Amani participent à la réalisation des objectifs du festival en mettant en valeur les talents locaux à travers toute une série de prestations et cela devant un public actif d’environ quatre mille personnes ! ». Passé l’épreuve du face-à –face avec le public, les candidats devaient ensuite obtenir le maximum de votes sur les réseaux sociaux puis, en troisième lieu, plaire au jury. L’on comprend mieux la jubilation du jeune rappeur Young B exprimée de la sorte : « Je suis très content d’être honoré. Je me prépare pour une prestation unique au Festival Amani en février ».

Un évènement sans but lucratif

L’ASBL Festival Amani se réjouit du succès toujours grandissant de son évènement organisé maintenant tous les ans avec la collaboration indispensable du Foyer Culturel de Goma. Il est clair que le Festival Amani a réussi à présent à renvoyer une autre image de Goma et de l’est de la RDC. En effet, le pari de l’organisation tenait à faire en sorte que le nom de cette contrée ne soit plus assimilé qu’à la guerre, au viol et au pillage. Par ailleurs, la devise « Playing for change, Singing for peace » est bien illustrée avec les prestations d’artistes des pays comme le Rwanda et le Burundi, particulièrement. Amani a démontré qu’il était possible de rassembler par la culture quitte à retisser des relations pacifiques entre les peuples. Et, par-delà, favoriser la reconstruction d’une société où chacun trouve sa place. À ces deux grands objectifs s’ajoute la promotion de l’entrepreneuriat des jeunes. Par ailleurs, il faut souligner que la prestation sur la scène internationale du festival est en soi un beau tremplin pour les jeunes talents. «  C’est un pas de géant que j’ai fait », a certifié à cet effet, René Chante, un artiste sélectionné l’édition dernière.

Rappelons que le Festival Amani est non lucratif et reste ouvert à l’ensemble de la population. Et pour ce faire, le droit d’entrée resté le même depuis la première édition s’élève toujours à 1$ par jour. Par ailleurs, Amani s’est arrangé à faire des Sanaa Week-ends des moments culturels-clés de la ville de Goma et, qui plus est, s’activent à la promotion des artistes locaux. Aussi, avant d’en arriver à l’évènement proprement dit, des caravanes (concerts itinérants) seront-elles organisées dès janvier à travers toute la ville, signale-t-on. Au programme, il y a aussi les master class offertes par les artistes internationaux qui participeront au festival.

Nioni Masela
Adiac-Congo
447 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Baroani - 20.01.2018 07:03

le prix s'il vous plaît?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Vient de paraître : « Papa Wemba, la voix de la musique congolaise moderne »
left
ARTICLE Précédent : Une photo de la dépouille Marie Misamu fait des victimes à la morgue de la clinique Ngaliema
AUTOUR DU SUJET

Festival Amani: Goma chante sa soif de paix

Musique ..,

Goma : inquiétude après la disparition de Black Man Bausi, un musicien engagé

Provinces ..,

Une délégation du gouvernement à Goma pour la 5ème édition du Ferstival « Amani »

Culture ..,

Festival Amani : le Kivu a besoin de la paix !

Musique ..,