mediacongo.net - Actualités - Marche du 31 décembre : la rançon d'une manif hors contexte 
Retour Politique

Marche du 31 décembre : la rançon d'une manif hors contexte

Marche du 31 décembre : la rançon d'une manif hors contexte 2017-12-20
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/12-decembre/25-31/policiers_manifestants_17_0003.jpg Kinshasa-

Pas de marche avant-hier à Kinshasa. C’est la deuxième fois en l’espace de deux semaines que la grande procession annoncée ne se concrétise. Bien évidemment, dans ce pays où chacun voit midi devant sa porte, cette non tenue de la marche est diversement interprétée. Echec aux yeux de la Majorité. Succès selon l’Opposition qui se félicite de la "paralysie des activités" et qui parle d’une marche muée en "ville morte". 

Au-delà de ces postures, il y a tout de même lieu pour le Rassemblement/Limete de s’interroger sur ses propres stratégies de lutte. Quelle opération projetée en quelle période pour quels objectifs politiques ? C’est la mère de questions. En politique comme dans l’art de la guerre. A ce propos, Sun Tzu unanimement considéré comme l’auteur du tout premier ouvrage de stratégie militaire indique : "Ne répétez pas les mêmes tactiques victorieuses, mais adaptez-vous aux circonstances chaque fois particulières".

Pas sûr que les ténors du Rassop aient intégré ce précieux enseignement du Général chinois Sun dans leur stratégie. Autrement, ils auraient vite réalisé d’abord qu’en raison des débordements sur fond de mort d’homme, de moins en moins de Kinois sont enclins à descendre dans la rue ou à laisser leurs enfants le faire. "Marche pacifique" résonnant de plus en plus comme affrontement entre casseurs, pilleurs et forces de l’ordre.

En plus, dès lors que le calendrier électoral de la CENI a été adoubé par la "très respectée" communauté internationale, initier une opération pour exiger l’organisation des élections a un côté hors-propos, voire hors-sol. Enfin, en ce mois de décembre, les esprits sont plus aux festivités de fin d’année qu’aux manifestations de rue. 

Bien que proverbialement désargentés, fauchés et donc en proie à la galère quotidienne ; les Congolais sont en pleine battue pour trouver ne serait-ce qu’un minimum pour un semblant de fête.

José Nawej
Forum des As
342 suivent la conversation
1 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Jckmzlo - 28.12.2017 15:34

Attendez-vous à un ÉCHEC cuisant car la marche ne sera même pas autorisée.

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Assemblée plénière extraordinaire de la CENCO: « Nous n’abandonnerons jamais notre...

Religion .., Kinshasa

Messe en mémoire des victimes du 21 janvier 2018 : l’émotion ce vendredi à la cathédrale...

Politique .., Kinshasa, RDC

Messe vendredi à la mémoire des "martyrs" des marches réprimées en RDC

Religion ..,

Marche du 21 janvier: des familles assurent avoir dû payer pour la libération de leurs proches

Société ..,