mediacongo.net - Actualités - Marche du 31 décembre : le CNC appelle au calme

Retour Politique

Marche du 31 décembre : le CNC appelle au calme

Marche du 31 décembre : le CNC appelle au calme 2017-12-28
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/12-decembre/25-31/muabilu_pius_17_0001.jpg -

l’Honorable Pius Muabilu Mbayu Mukala

Le Congrès National Congolais, CNC, parti cher à l’Honorable Pius Muabilu Mbayu Mukala, pense qu’il est temps de ne pas se laisser distraire. L’heure est aux préparatifs des élections prévues en 2018, conformément au calendrier publié par la CENI, le 5 novembre 2017. « Nous voulons aller aux élections.

Ce, avec Joseph Kabila et Corneille Nangaa, conformément aux prescrits constitutionnels. Les Congolais veulent fêter la bonne année. Nous invitons chacun à vaquer à ses occupations, et préparer la fête de ses enfants le 31 décembre prochain. Le Congo est un pays de Dieu, et nous tous, sommes enfants de Dieu. La loi électorale qui a été publiée est une sécurité du processus électoral. Ceux qui s’y opposent ne sont pas prêts à aller aux élections prochaines ». Ce sont des propos du Porte-parole du CNC, Harold Badibanga, aux prises avec La Prospérité, mardi 26 décembre 2017.

Une marche à multiples effets 

Le Comité Laïc de Coordination est le principal organisateur de ladite marche, prévue le 31 décembre. Des voix s’élèvent pour dénoncer cette voie, semble-t-il, du chaos préconisée par ceux qui ne veulent pas s’inscrire dans le schéma des élections. D’autres, par contre, à l’instar des Laïcs Chrétiens, ne veulent pas baisser les bras, en dépit des instructions de l’autorité provinciale interdisant des manifestations publiques, ce dernier temps.

Le Porte-parole du Congrès National Congolais pense que ce n’est pas le moment de chercher à faire couler le sang des innocents par la rue. Pour ce parti de la MP qui se sent très prêt à affronter les urnes, le calendrier électoral a été publié le 5 novembre 2017 ; la loi électorale a également été promulguée,  depuis le 25 décembre dernier. Il vaut mieux que toutes les parties prenantes aux scrutins électoraux de décembre 2018 s’y préparent, d’entrée de jeu, en lieu et place de semer la terreur et le feu, et de provoquer l’inquiétude du peuple, en pataugeant dans des démarches inconstitutionnelles.

Duel 

C’est à travers un communiqué rendu public le 15 décembre dernier que le regroupement des Laïcs Chrétiens (de l’Eglise Catholique RD. Congolaise, principalement) a invité le peuple Congolais à marcher dans les rues des villes et villages du pays, le 31 décembre, pour revendiquer la mise en œuvre intégrale de l’Accord de la Saint-Sylvestre lequel, du reste, expire le jour "J" de la Sylvestre comme le signale Harold Badibanga, Porte-parole du CNC.  Il sied de rappeler que l’hôtel de ville de Kinshasa a interdit, jusqu’ici, les manifestations publiques, suite aux enjeux sécuritaires du moment.

Le CNC prône la paix, et les élections crédibles, transparentes et apaisées, seul mode pour l’alternance démocratique, dans un pays qui se veut de droit. Le parti cher à l’Honorable Pius Muabilu Mbayu Mukala lance un message fort à ses militants et à tout le peuple Congolais, en général, celui d’inviter chacun à s’investir pour cultiver la paix, la cohésion sociale, et le développement de la nation, en barrant la route à tous ceux qui, de près ou de loin, entreprennent des démarches pour conduire le pays dans le chaos.

Projet de loi électorale     

Le Porte-parole du Congrès National Congolais, Harold Badibanga a salué la promulgation de la loi électorale par le Chef de l’Etat, Joseph Kabila Kabange. Au nom du CNC, ce grand parti politique parmi tant d’autres, dans la mouvance présidentielle, Harold Badibanga a affirmé que la loi électorale est un instrument fondamental pour le processus électoral en cours. « Pour nous le CNC, la promulgation de la loi électorale est l’expression de la volonté manifeste du Chef de l’Etat d’aller, réellement, aux élections, contrairement à ceux qui pensent qu’il n’en a pas la volonté.

Le gouvernement a fait sa part, le parlement a fait la sienne. Et le Président de la République, Chef de l’Exécutif a placé la barre Très Haut en promulguant cette loi. Il ne reste qu’au gouvernement de la République ainsi qu’aux partenaires, de mobiliser des fonds nécessaires. Ceux qui s’opposent à cette loi, jusqu’ici, ne sont pas prêts à aller aux élections. La loi est dure, mais c’est la loi. L’article 135 de la Constitution RD. Congolaise a été d’application quant à l’harmonisation des divergences des points lors de l’examen et adoption dudit projet de loi. Ceux qui disent que la procédure n’a pas été respectée, ils n’ont qu’à nous le prouver», a confié le Porte-parole du Congrès National Congolais.


La Prosperité
3649 suivent la conversation
19 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
VERITE' - 29.12.2017 08:48

Certains maniaques ne sont pas au courant de l'imposture. Il y a un imposteur A la tete de notre pays, je dis bien NOTRE PAYS. LIBERONS NOTRE PAYS.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
BOZINDO - 29.12.2017 06:06

Manifester à Kinshasa et puis,... MWANA KIN, vrai kinois FUNGULA MISO BAGUNA BAJALI TROP. Ils veulent détruire notre belle ville comme ils l'ont fait ailleurs, non pas de casse, pas de pillage, élections eza na porte nayo.

Non 7
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa - 29.12.2017 04:30

Muabilu Mbayu Mukala le CNC appelle au calme. Tu es fou et tu veux nous parler des elections, malade que tues. Joseph kabila n'organisera pas les elections puisque la CONSTITUTION et l'accord du Saint Silvestre ne lui permet pas de se presenter. Muabilu Mbayu Mukala montre nous le DOPHIN de Kabila? En 2006 Jean Pierre Bemba qui a gagne' les elections mais Kabila a triche'. En 2011 Tshisekedi qui a gagne' les elections mais Kabila a vole' les elections. Nous regrettons pour tes commentaires et va au DIABLE. La souffrance de CONGOLAIS se trouve entre vos mains.

Non 3
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Renouvellement de la classe politique - 28.12.2017 19:49

Mouton de Panurge! Qui a demandé que le Sang coule? On va faire une marche pacifique tout en suivant les consignes du CLC. Le Peuple n'a pas d'armes à feu pour combattre et Il n en a même pas l'intention. Nous suivons juste les prescrits et les prérogatives qui nous sont attribués par la Constitution que vous vous êtes évertués à violer sans une once de honte. Rendez-vous le 31 décembre Mr Badibanga

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Maty - 28.12.2017 18:42

Tu es pire bête. Tu oublies que manifester est un droit constitutionnel ? Zoba. Non-événement.

Non 1
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
"Justice" ya mboka na biso - 28.12.2017 18:14

Encore une fois face à la désinformation,manifester est un droit constitutionnel,point n'est besoin d'une autorisation de l'hôtel de ville(régime de l'information)mais plutôt un encadrement de la police"faire couler le sang..??". De plus, ce type de propos est symptomatique de l'inconscience de ces politiciens qui évoquent une loi électorale qui les disqualifient eu égard au seuil de représentativité NATIONALE !! Au passage le comité laïc (rassemble chrétiens et toutes confessions mais s'appuie sur le message de conscience des prélats catholiques !!)

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Je suis RDC - 28.12.2017 17:00

Tête vide, Un homme d'état qui parle en fonction de fête avec ses enfants alors que le pays va tres mal comme ça.

Non 2
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Léon Konande MUDUBU - 28.12.2017 16:52

Après avoir lu ce que l'internaute Roméo a dit sur le sens de la paix tel que compris par les vrais ennemis de notre pays qui sont la MP, alors je dis bravo mon frère. Ton analyse est très profonde. C'est cela que chaque congolais doit désormais comprendre pour réaliser que nos ennemis sont nos propres frères qui vendus leur corps, leur esprit et leur âme à celui qui celui à qui ils ont vendu notre pays. Aujourd'hui nous sommes esclaves dans notre propre pays. Quelle nation! Quelle honte que d'être congolais de la RDC!

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Maving Jose - 28.12.2017 16:22

"Nous invitons chacun à vaquer à ses occupations, et préparer la fête de ses enfants le 31 décembre prochain" vous dites ca puisque vous avez l'argent. Le peuple va feter comment a? Avec ce salaire de misere que vous donnez aux gens ?

Non 4
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 28.12.2017 15:34

Prof kikidi: tu es prof en maternel ou l'ecole primaire? car avec ton raisonnement,je ne peux meme pas envoyer mes chats dans ta classe! idiot.

Non 2
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 28.12.2017 15:30

CNC nde eloki nini lisusu? Zoba ya songe epayi na bino ata nzela eza té,des maisons en chaume pilulent le centre ville de ton chef-lieu kabinda meme à coté de la maison de votre messi lumanu,et toi à kinshasa tu soutient le regne animal des shegués! du n'importe quoi!

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 28.12.2017 15:21

Cap vers les élections dit!!!!!

Non 9
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 28.12.2017 14:57

le gouverneur KIMBUTA interdit de manifestation publique, mais la MP est libre de tenir ses manifestations , si réellement vous voulez la paix, ne provoqué pas ces chrétiens, laissez le faire leur marche, au cas contraire, vous risquez de ne pas fêté comme vous le souhaité avec vos enfants, car seul la MP KABILIE qui va fêter vu qu'ils ont de moyens financiers, mais le reste de 95% de la population congolaise ne fêtera pas par manque de moyen financier, PIUS, tu dois être malade pour dire que nous voulons fêter, oui tu as aussi raison , car vous de la MP KABILIE vous allé bien fêter et non nous qui n'avons rien pour fêter, mais laisser nous méditer en marchant.

Non 4
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Roméo - 28.12.2017 14:55

Ah la paix ? Si la paix veut dire: rester bouche bée pendant que l'on torture la constitution, je dis NON, si la paix veut dire: Accepter les poubelles et autres dépotoirs pour rendre malades les Kinois/congolais, je dis NON. si la paix veut dire recevoir quelques kg de riz et de mpiodi la veille de la Nöel ou du nouvel'an, je dis :NON. Si la paix veut dire: un enseignant et 1 militaire/policier doit gagner un salaire de misère et entre temps : le député+/ministre et autres gagnent de l'argent, je dis NON. SI la paix veut dire accepter la corruption comme cela se vit dans mon pays, je dis NON. et je marcherai.

Non 1
Oui 23
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Daniela ebunga - 28.12.2017 14:52

Ne cherche pas a te faire valoir aupres de ce type, Si tu n'est pas congolais, calme-toi.

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI - 28.12.2017 14:33

IL est de la volonté de Dieu, qui a donné la RDC pour vocation la Démocratie et le peuple congolais doit continuer à exiger que la salut de la Démocratie et des élections libres, transparentes soient faites et l’héritage de nos pères de l’indépendance parler dans notre bouches et dans vos actions non violentes.

Non 3
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mushikazi - 28.12.2017 14:21

tu es médiocre, la manifestation pacifique est constitutionnelle mr, il faut avoir le temps de lire même ce que les autres ont écrit pour vous. voir ta masse on a l'impression que tu es paresseux mr. nous allons marché, et si toi tu ne vais pas reste chez toi entrain de manger le foufou comme tu en a l'habitude.

Non 5
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI - 28.12.2017 13:55

La RDC est entrée en pleine usure du pouvoir dans toutes les institutions à mandat électifs, Le Président de la République, les Sénateurs, Députés Nationaux et Députés Provinciaux sont fin mandat depuis fin 2016 et on voit exacerbe la violence sous toutes ses formes comme mode d’expression collective, compromettant ainsi sur l’avenir de notre cher pays. Il nous faut les action non-violence est un principe du christianisme, une conception attribuée au Seigneur Jésus lors du sermon sur la montagne et à l’Apôtre Paul, qui consiste à surmonter le mal par le bien, l’amour, le respect et la justice et non-nuisance, [] qui se définit comme une « opposition à la...

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI - 28.12.2017 13:52

La RDC est entrée en pleine usure du pouvoir dans toutes les institutions à mandat électifs, Le Président de la République, les Sénateurs, Députés Nationaux et Députés Provinciaux sont fin mandat depuis fin 2016 et on voit exacerbe la violence sous toutes ses formes comme mode d’expression collective, compromettant ainsi sur l’avenir de notre cher pays.L’action non-violente est une technique grâce à laquelle ceux qui rejettent la passivité et la soumission, et qui considèrent que la lutte est essentielle, peuvent livrer leur combat sans recourir à la violence. L’action non-violente ne cherche pas à éviter ou à ignorer les conflits. C’est une façon de...

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Assemblée plénière extraordinaire de la CENCO: « Nous n’abandonnerons jamais notre...

Religion .., Kinshasa

Messe en mémoire des victimes du 21 janvier 2018 : l’émotion ce vendredi à la cathédrale...

Politique .., Kinshasa, RDC

Messe vendredi à la mémoire des "martyrs" des marches réprimées en RDC

Religion ..,

Marche du 21 janvier: des familles assurent avoir dû payer pour la libération de leurs proches

Société ..,