mediacongo.net - Actualités - Journée des petites entreprises minières : Mazal Sarl et Rain Makers Corporation comptent relever le défi 
Retour Echos des entreprises

Journée des petites entreprises minières : Mazal Sarl et Rain Makers Corporation comptent relever le défi

Journée des petites entreprises minières : Mazal Sarl et Rain Makers Corporation comptent relever le défi 2017-12-22
Economie / Echos des entreprises
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/12-decembre/18-24/mazal_jpem_17_0001.jpg -

D’ici quelques mois, les exploitants artisanaux des mines pourront bien se rencontrer et échanger autour des problèmes qui sont les leurs. Ce, à travers la première édition des Journées de petits exploitants miniers (JPEM). Organisé par Mazal Sarl avec l’appui de Rain Makers Corporation, ce forum sera organisé à Kinshasa, du 20 au 21 mars 2018.

L’annonce a été faite le jeudi 21 décembre, au cours d’une conférence de presse organisée à ce sujet grâce à la facilitation de Dellion, une structure spécialisée en coaching des affaires. Plusieurs questions y ont été abordées. Notamment le « rôle de l’Etat dans l’exploitation artisanale des mines » ; les défis à relever dans le secteur et autres.

Le ministre des Mines y a été représenté par un de ses conseiller, Ngoy Kasongo.

« La rencontre de ce jour touche clairement à notre volet réseautage, la mise en réseau des PME pour leur expansion. En organisant cette conférence de presse, nous voulions mettre sur la table les opportunités que représentent les petites entreprises minières, pour que celles-ci accèdent à l’équipement, qu’ils parlent aux financiers ainsi qu’aux banquiers. C’est également une opportunité pour qu’elles puissent aussi s’adresser à l’Etat », a expliqué Michel Kahasha, responsable de Dellion, une entreprise qui a facilité la tenue de la conférence de presse de ce jour.

Selon les organisateurs du forum, 2 millions d’exploitants artisanaux seront représentés. Hormis les exploitants artisanaux, les JPEM ciblent également les banques, les petites entreprises minières ainsi que les coopératives. Plus ou moins une centaine de coopératives minières devront participer à ces premières journées des petites entreprises minières.

Dans son speech, François Thiabo, représentant de Rain Makers Corporation a circonscrit le contexte et les motivations qui ont conduit son entreprise à appuyer une telle initiative. Pour lui, les exploitants miniers artisanaux représentent une proportion non négligeable dans l’univers économique de la RDC. « Si nous avons accepté de financer les journées des petites entreprises minières, c’est parce que nous sommes convaincu que son rôle dans l’économie nationale est significatif », a-t-il indiqué.

Intervenant sur le rôle de l’Etat dans la gestion des petites entreprises minières, le représentant du ministre des Mines a indiqué que la loi n’a rien prévu en ce qui concerne les exploitants miniers artisanaux. Ceci étant, a-t-il ajouté, ils ne sont tenus à aucune obligation vis-à-vis de l’Etat. Les problèmes liés à la fraude et à la traçabilité sont autant des défis qu’il faut relever.
« Depuis quelques temps, le gouvernement s’active à regrouper les exploitants artisanaux en coopérative. A ce jour, le travail se poursuit. Le Premier ministre a déjà signé un décret portant création du service national géologique. Avec ce service, l’Etat disposera d’une banque des données qui, au besoin, pourra bien orienter les recherches dans ce domaine », a-t-il nuancé, avant d’ajouter que l’initiative de Mazal Sarl et ses partenaires rentre dans la politique du gouvernement. Et dans cette optique, pense-t-il, le ministère des Mines ne peut qu’apporter son appui.

Pour sa part, le représentant de Mazal Sarl a esquissé les principales raisons qui ont conduit à une telle initiative ainsi qu’au résultat attendu à l’issue de l’organisation de ces premières journées de petites entreprises minières. « Tous ces creuseurs artisanaux sont orientés vers les titulaires des entités de traitement », a-t-il confié.

Dellion est un cabinet conseil qui se focalise sur des PME. Il évolue dans cinq axes d’intervention. Notamment le renforcement des capacités à travers l’organisation des ateliers qui boostent les connaissances ; l’aide à la recherche de financement ; le réseautage.

Le dernier axe concerne principalement les jeunes entrepreneurs pour lesquels Dellion propose l’incubation, l’hébergement et autres. A partir du premier trimestre 2018, Dellion lance le volet « accès à l’équipement pour les PME ».


mediacongo.net
772 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Tenke Fungurume Mining, S.A.R.L. présente ses résultats du troisième trimestre 2011
left
ARTICLE Précédent : EIES de la ville de Matadi : Travaux de réhabilitation de l’axe « Rond-point Buima - Avenue Tsasa Di Tumba »