mediacongo.net - Actualités - Le Comité laïc de coordination appelle à une marche le 31 décembre vendredi 22 décembre 2017

Retour Politique

Le Comité laïc de coordination appelle à une marche le 31 décembre vendredi 22 décembre 2017

Le Comité laïc de coordination appelle à une marche le 31 décembre vendredi 22 décembre 2017 2017-12-22
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/clc_17_0031.jpg -

Le Comité laïc de coordination (CLC), appelle à une marche dite de libération du pays, le dimanche 31 décembre. L’exhortation est ainsi faite aussi bien aux Kinois, aux Congolais des provinces qu’à leurs compatriotes vivant à l’étranger, précise le communiqué de cette structure laïque de l’Eglise catholique en RD Congo, parvenu hier à la rédaction de Forum des As.

Conjointement signé le 17 décembre par les Profs Thierry Nlandu, Justin Okana, Isidore Ndaywel, M. Julien Lukengu et Mme Léonie Kandolo, le document précise que cette marche sera organisée pour protester contre le non-respect des mesures de décrispation de la scène politique, telles que prévues dans l’Accord du 31 décembre 2016.


A en croire ledit document, « il ne s’agissait que des conditions à remplir préalablement pour l’organisation des élections véritablement crédibles. » Parmi ces mesures, le CLC rappelle notamment, la libération sans condition des prisonniers politiques, la fin de l’exil des opposants menacés d’arrestation dès leur retour au pays, la fin du dédoublement des partis politiques…y allant de sa propre lecture, le CLC estime que cet appel a reçu à ce jour, une fin de non-recevoir. Aussi, les organisateurs de la manif invitent-ils les Congolais à se libérer de la peur, de la résignation et de l’inertie coupable pour la réussite de cette marche prévue pour le dernier jour de l’année qui s’achève. ‘Libérons-nous et marchons, dans la capitale, en province ou à l’étranger. Levons-nous et marchons, femmes et hommes de foi, croyants en Dieu et chrétiens de sensibilité …pour libérer l’avenir et faire de notre pays une terre de paix, de dignité, d’hospitalité et de progrès pour tous », conclut le CLC dans son communiqué. Forum des As publie ci-dessous, le texte intégral dudit message. LKB

Appel à la marche du 31 décembre 2017 pour libérer l’avenir du Congo

Le 2 décembre 2017, le Comité laïc de Coordination a pris la communauté nationale et internationale à témoin, invitant nos gouvernants à respecter les mesures de décrispation de la scène politique, tel que décidées par l’Accord de la Saint-Sylvestre. Il ne s’agissait que de remplir des conditions préalables pour des élections réellement crédibles, notamment : la libération sans conditions des prisonniers politiques ; la fin de l’exil des opposants menacés d’arrestation à leur retour au pays ; la libéralisation des espaces médiatiques ; la fin du dédoublement des partis politiques ; la restructuration de la CENI afin de recréer la confiance entre F électoral et l’institution organisatrice des élections ; la confirmation de la volonté du Chef de l’Etat de ne pas briguer un troisième mandat comme l’exige la Constitution pour rassurer l’opinion. Cet appel est resté lettre morte. La volonté politique d’agir dans te sens de la paix, et du service à la communauté est totalement absente. La mauvaise foi de nos dirigeants est plus qu’évidente dans la gestion de l’alternance politique.


Aussi, fidèles aux valeurs chrétiennes et aux idéaux pour lesquels les pères de l’indépendance ont fait le sacrifice de leur vie, nous croyons que le temps est venu, sans haine ni rancœur, de donner à ces mêmes idéaux leurs formes concrètes par l’exigence du respect de cet Accord politique global et inclusif du 3l décembre 2016, l’unique feuille de route, solidement fondée sur la Constitution de la République.

Parce que cet Accord est vidé chaque jour davantage, comme l’illustre l’imposition d’une loi électorale scélérate non fondée sur le consensus national ; parce que, à travers le pays, des millions de Congolais et de Congolaises, victimes des violences d’une ampleur sans précédant, disparaissent ou sont obligés de quitter leurs logis et leurs terres pour chercher refuge dans l’inconnu ; parce que les libertés les plus fondamentales continuent à être foulées au pied par un pouvoir qui n’hésite pas à tirer sur des manifestants sans armes ; parce que les opposants, les journalistes et les leaders syndicaux indépendants ainsi que les activistes de défense des droits de l’homme sont injustement emprisonnés et condamnés à l’exil ; parce que les richesses nationales, du sol et du sous-sol, demeurent confisquées par une poignée d’individus qui ont privatisé l’ensemble des services de l’Etat ; ensemble, comme le 16 février 1992, unissons nos efforts et nos forces pour dire NON à cet esclavagisme imposé par l’oligarchie au pouvoir. Nous disons NON à la situation actuelle, en attendant de le faire de manière plus décisive dans les urnes en 2018. Nous disons trois fois : NON à la confiscation de la démocratie par une poignée d’individus ; NON au silence coupable et cynique des dirigeants face à la misère généralisée de la population alors que les richesses nationales continuent à être pillées et dilapidées ; NON aux massacres des compatriotes du Kivu, du Kasaï et du Tanganyika ; NON aux viols de nos mères, de nos sœurs et de nos filles ; NON à l’utilisation des groupes armés pour terroriser et massacrer les populations ; NON à la répression aveugle des manifestations pacifiques.

Puisque nous voulons des élections crédibles, condition indispensable pour mettre fin à la crise actuelle de légitimité ; puisque nous voulons d’un Congo libéré de la dictature de la corruption, de l’impunité, de l’injustice et de la confiscation des institutions publiques et judiciaires, libérons-nous de la peur, de la résignation et de l’inertie coupable.
LEVONS-NOUS ET MARCHONS, dans la capitale, en province ou à l’étranger. LEVONS-NOUS ET MARCHONS, femmes et hommes de foi ; croyants en Dieu et chrétiens de toute sensibilité ; toute personne éprise de justice et de paix ; de toute condition et de toute génération ; engagée ou non dans l’activité politique et associative. LEVONS-NOUS et MARCHONS pour libérer l’avenir, et faire de notre pays une terre de paix, de dignité, d’hospitalité et de progrès pour tous.


Ce dimanche 31 décembre 2017, main dans la main, nous marcherons pour sauver le Congo, notre patrimoine commun, dans le respect sacré des personnes et des biens.

Fait à Kinshasa, ce 17 décembre 2017.

LE COMITE LAIC DE COORDINATION
Prof Thierry NLANDU Mayamba
Prof Isidore NDAYWEL e Nziem
Prof Justin OKANA
Mme Léonnie KANDOLO
Frère Julien LUKENGU


Forum des As
2111 suivent la conversation
24 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
amour divin - 26.12.2017 13:22

que Dieu nous soutiens

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 26.12.2017 08:06

Pierre - 23.12.2017 17:10 l'armée de terre portera les uniformes policières ne t'en fais pas. Tu sera surpris mon frère nous nous retrouvons le 01 et 02/01 pour commenter sur votre unième Échec. Comme DIEU ESPRIT SAINT n'est plus avec les OPPOSANTS et de la CENCO et du RASSOP/Limete & Cie, après l'échec de ladite marche, que deviendra cette OPPOSITION plurielle?

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 26.12.2017 08:00

Le Combat actuel est celui spirituel. Eglise Catholique(Bête d'Apocalypse,666) contre le reste des Eglises(Celles priant le vrai DIEU PERE ESPRIT SAINT), nous verrons au 31/12 qui sortira vainqueur. A mon humble le DIEU ESPRIT SAINT que je prie a déjà choisi son camp celui de la PAIX. Donc la marche du 31/12/2017 sera vouée à un Échec cuisant. Le fameux plan B des opposants de la CENCO n'aboutira jamais jamais jamais jamais jamais et jamais!!!

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 26.12.2017 07:32

Past DSK - 22.12.2017 15:40 bien dit ashi tubila yandi mutindu yina, bikotakota yandi tafwa après beto vila nge.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois - 25.12.2017 06:37

Il faut changer le système de marcher pour vaincre cette armée et police fortes devant sa population non armée et pourtant les rebelions n'ont jamais cessé d'exister en RDC pendant le reigne de Kabila. Donc marcher toujours la nuit vous verrez le résultat.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois - 25.12.2017 06:29

Kabila et son régime peuvent fuir au cas où cette marche se tenait la nuit comme il a l'habitude de dépêcher l'armée et la police pour barrer la route aux manifestants. Pendant la ces derniers peuvent fuir la pression de la population majoritaire comme une grande partie de Kinshasa est souvent dans le noir.

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Course au pouvoir - 23.12.2017 18:52

Qui vivra verra. Quand a moi je me confie a Dieu. Avec Dieu tout est possible. Mais si vous le rejeter, il vous laisera faire seul et vous echouerez.

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pierre - 23.12.2017 17:10

Chaque paroise devra prendre sa propre direction, on vera compbien de policiers ils ils vonts allouer a chaque paroise. Ces inconcients ne savent pas que combattre l'eglise c'est creuser sa propre tombe!

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Prof. Dr.Robert KIKIDI - 23.12.2017 12:54

Je vous félicite personnellement SEM Gouverneur Denis Kambayi Cimbumbu, vous venez d'une grande école politique du Camp de la Patrie et l'MP vous a découvert, je crois que vous ne décevrez pas le KASAÏ CENTRAL dont le peuple a tant souffert de la politique de la terre brûlée.

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK - 23.12.2017 11:33

Christopher Columbus, 11:21, regarde tout autour de JKK de qui est-il entouré? de toutes les tribus. Regarde l'agir de tes amis. Si votre Kikwit est dans l’obscurité, c'est la faute à vos frères qui ne voient que le bout de leur nez. JKK vous a donné toutes les occasions pour développer votre milieu, que faites-vous, tu dira encore que c'est à lui la faute? Kimbuta a dit: Kishasa ekobonga lisusu te, toi tu dis Kikwit ekobonga te, wana etali bino car vous êtes sans espoir, les hommes de peu de foi!!!

Non 2
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
A - 23.12.2017 11:28

Oui chers compatriotes suivons le mot d’ordre du CLC car le pays est en danger. Kabila doit partir SVP trop c'est trop.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK - 23.12.2017 11:25

Je serais d'accord avec les laïcs catholiques s'ils pouvaient décréter le 31 déc 017 comme une journée de jeûne et prière afin de demander ce dont ils ont besoin. Pendant qu'ils ont gardé au frais ce qu'ils vont manger en ce jour là, ils demandent aux pauvres affamés qui ne savent à kel saint se vouer pour leur demander de marcher et à la fin vont chercher quoi manger? C'est méchant et injuste. C'est un jour de culte, n'en faites plus le 16 fév 1992 de triste mémoire!!!

Non 5
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Christopher Columbus - 23.12.2017 11:21

Tarzan moteur bis - 22.12.2017 18:49, les catholiques mouvanciers, ceux qui vivent bien au détriment du reste de la population, resteront chez eux; pourquoi tu te tracasses???

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Christopher Columbus - 23.12.2017 11:09

Past DSK tu n'es qu'un connard; avec des raisonnements pareils tu ne fais que ternir l'image de l'intellectuel du Bandundu. C'est pourquoi vous avez donné le pouvoir à Joseph Hyppolite Kanambe en poussant les mamans de votre PALU provincial à voter cet homme pour un gobelet de riz et de sel. Mawa na bino. Province na beno ta bikala kubonga ve!!! Kikwit toujours dans l'obscurité.

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le combattant et résistant silencieux - 23.12.2017 04:52

Si les collabos reconnaissent que le pays est occupé et qu'ils veulent le libérer, alors mettons nous ensemble pour sauver notre Congo. Ingeta

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Musa - 23.12.2017 01:55

Oui nous sommes d'accord pour la MARCHE, Joseph Kabila doit partir le 31 decembre 2017,il est hors mandat.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 22.12.2017 21:16

Courage nous appelons aussi les FARDC et la police PNC de servir la population RDCongolaise et non le Rwandais KANAMBE Hypolitte

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Tarzan moteur bis - 22.12.2017 18:49

Les initiateurs de cette marche doivent savoir que tout les fidèles de l'église catholique ne sont pas de l'opposition et ils doivent cesser d'utiliser le nom de l'église pour leurs fins politiques. La mission de l'église ce de prêcher l'Évangile du Christ pour sauver les âmes perdus. Thierry , Isidore Justin et autres doivent arrêter saper la réputation de la sainte église de Dieu.

Non 7
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
JOSEPH KABILA KABANGE - 22.12.2017 18:01

Prof Thierry NLANDU Mayamba Prof Isidore NDAYWEL e Nziem Prof Justin OKANA Mme Léonnie KANDOLO Frère Julien LUKENGU Merci de confirmer aux congolais que vos familles seront aussi la. Prof Justin OKANA parce que tu n'es plus DG de la RVA tu deviens opposant? Qui vous a dit que le congo c'est pour l’église catholique? Si réellement vous priez le vrai Dieu demande lui d'agir, Moi, mon Dieu est en action, je suis couverts de saint esprit; votre Mosengo, n'aura rien jusqu'à la fin de mon mandat.

Non 8
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mampuya - 22.12.2017 17:01

Bonne chance, ni l'abbè Nsole, ni un Mgr, serà nomer à la tete de la transition. Le Congo est un état laique. Pour le reste bon voyage, nous nous allons feter, en attendant les éléctions. Le Bon dieu s'il existe est de tous, pas seulement pour l'Eglise catholique, se non à chacun son Dieu.

Non 4
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK - 22.12.2017 15:40

Prof Ndayw, ba kongo ntangu boke kabisilanaka kimfumu, bo ke salaka bonso baluba. Nge ke kota makambu na bo sambu na nki? Beto kezola nde mbasi kana beto baka kimfumu, betu ta tula nge kisika ya mbote kansi nge ke zo banda kubebisa??? Kukota buzoba na bo yina ve. Bokezola bantu kufwa? Nge ke kangama ti bantu ya ke ti kilo ata mosi ve na politiki? Yo me tala nge!!!!

Non 9
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Past DSK - 22.12.2017 15:32

les conditions que vous posez bloquent déjà la machine car non respectueux de la loi. Les prisonniers ne seront tous libérés comme ça sans tenir compte du cas par cas; si non c'est soutenir l'impunité que vous décriez. Attention pour ne pas nous amener à l'histoire de triste mémoire du 16 février......

Non 7
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pierre - 22.12.2017 15:21

D'accord avec Anonyme 22.12.2017 14:45. Aussi longtemps que ces dirigents ne sentent pas la douleur, ils ne reagirons pas. Il faut les cibler personnelement pour les inquieter physiquement et moralement. Combien des gents sont morts et ils sont insensibles? Vont ils diriger les morts qu'ils tuent?

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 22.12.2017 14:45

mes chers oposants toutes les strategie que vous prenez ne sont pas mal bien , mais je emerai vous proposer cette strategie, tous connaissent bien leur famille, leurs vehicul, leur bureau, leur enfants leurs femmes, comme ils ne tien pas compte des autre ventres que de leurs et de ses enfats ainsi que famille, sublons juste leurs personelles, je vous dis le tete de kabila sont mende, oben, mova sakanyi, et autres creez une unitee fortee pour toucher a leur vie je vous dis il y aura un changeemnt

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Dernier hommage à Rossy Mukendi sur fond de crise politique

Société ..,

Obsèques de Rossy Mukendi près de 3 mois après son assassinat à Kinshasa

Société ..,

Obsèques de Rossy Mukendi : Dispersion de la procession funéraire par la police

Société .., Kinshasa, RDC

Kinshasa : funérailles de Rossy Tshimanga

Société ..,