mediacongo.net - Actualités - Sommet climat: les engagements pour le continent africain

Retour Science & env.

Sommet climat: les engagements pour le continent africain

Sommet climat: les engagements pour le continent africain 2017-12-13
Afrique
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/keita_boubacar_17_003.jpg -

Ibrahim Boubacar Keita, le président malien au sommet climat, près de Paris, le 12 décembre 2017.

Une soixantaine de chefs d'État étaient réunis mardi 12 décembre à Paris au chevet de la planète. C'était le One Planet Summit, un rendez-vous consacré au climat dont on retiendra certains discours, comme celui d'Emmanuel Macron : « On est en train de perdre la bataille », a lancé le président français, mais également des engagements. Ainsi, nombre d'acteurs économiques et financiers ont formulé toute une série d'annonces, notamment à destination du continent africain.

L’engagement le plus significatif est celui de la Commission européenne et de la Fondation Bill Gates, qui entendent au total consacrer 525 millions d’euros à la recherche en agriculture, la fondation américaine souhaitant aider les agriculteurs les plus pauvres, notamment en Afrique, à s’adapter au changement climatique. Autre initiative à destination du continent : la création d’une plateforme de financement de 100 projets eau et climat, et ce, sur cinq ans.

L’Agence française de développement (AFD) a, de son côté, annoncé la signature d’accords avec Maurice, les Comores, le Niger et la Tunisie. Objectif : aider ces pays à s’adapter aux impacts des dérèglements. L’AFD déboursera pour l’ensemble de ces accords 30 millions d’euros sur quatre ans. Des engagements français que l’ONG Oxfam juge au final insuffisants.

« Le président français a souligné l’urgence d’agir. Et pourtant, il n’a pas apporté de réponse de la part de la France pour augmenter la part des financements français, qui vont à l’adaptation au changement climatique, qui est pourtant cruciale, notamment dans les pays africains. Il y a eu des annonces plus positives d’autres acteurs, mais c’est quand même la déception qui domine », résume Armelle Lecomte, responsable des questions climat et énergie au sein de la branche française de l’ONG.

L’ONG Oxfam regrette notamment que l’Agence française de développement n’ait pas suivi l’exemple de la Banque mondiale. Cette dernière a annoncé hier qu’elle arrêterait après 2019 de financer l’exploration et l’exploitation de pétrole et de gaz, certainement l’une des annonces les plus marquantes de ce sommet.


RFI/MCN
647 suivent la conversation
3 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Songinzila - 14.12.2017 02:03

Que l'Afrique puisse profiter de telles occasions pour imposer la loi car l'Afrique détient un immense réserve climatique mondiale que l'Occident sait et cache aux Africains. Ce n'est pas pour rien l'Occident multiplie des réunions sur les climats. Le danger climatique vient de l'Occident mais pourquoi l'Occident associe l'Afrique ? ATTENTION DANGER !

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 13.12.2017 13:37

KABILA KANABE a eu peur d'aller à Paris, car les combattants et résistants allaient lui faire le LUMBE LUMBE, MIETE MIETE il a préféré de rester chez lui au palis de la nation pour fêter la mort de casque bleu TANZANYENS

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 13.12.2017 13:32

Soixantaine des Chefs d'Etat reunis. Et la RDC avec ses multiples ressources que l'humanite cherche a conserver pour lutter contre le changement climatique etait represente par qui ?

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : C’est prouvé : vous ne pouvez pas avoir plus de 150 « vrais » amis sur Facebook
left
ARTICLE Précédent : Une Firme suisse compte s’impliquer dans la construction des parcs publics en RDC