mediacongo.net - Actualités - Loi électorale, l’Opposition en appelle à la « sagesse » de Kengo

Retour Politique

Loi électorale, l’Opposition en appelle à la « sagesse » de Kengo

Loi électorale, l’Opposition en appelle à la « sagesse » de Kengo 2017-12-07
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/senat_rdc_vue_17_004_1.jpg -

Les députés nationaux de l’Opposition ont rencontré ce mercredi matin, le président du Sénat « pour l’informer d’abord comme doyen de la plupart des hommes politiques mais aussi comme chef de corps qui est appelé à traiter, en seconde lecture, la loi (électorale) qui a été votée au Parlement”, a dit à TOP CONGO FM, le député Toussaint Alonga. 


Avec certains membres du gouvernement, « ils ont dénoncé et fustigé cette loi électorale », indique l’élu de l’opposition qui se dit réconforté par les propos des membres du gouvernement issus de l’Opposition qui, à l’issue de leurs échanges avec le président du Conseil national de suivi de l’accord (CNSA), Joseph Olenghankoy, ont affirmé que « le texte adopté à l’Assemblée nationale n’est pas le même que celui débattu et adapté au Conseil des ministres ».

Pour Toussaint Alonga, il est clair que « nous sommes là en présence d’une fraude ».

« Exclusion de certains acteurs (article 10, alinéas 1 & 2), cautions trop élevées (article 121) et seuil qui viole même les dispositions constitutionnelles (article 118) », ont amené les députés de l’opposition à rejeter le projet de loi électorale et à ne plus prendre part aux travaux de la commission PAJ qui en débattait.

Malgré cela, le projet de loi électorale a été adopté par 284 des 287 députés présents à l’Assemblée nationale.


Top Congo FM/MCN
956 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
KABILA MOYIBI - 08.12.2017 08:02

Le jour ou nous congolais décideront de nous soulever contre ce dictat impose par la MP nous serons libérés. Pour le moment notre passivité, notre capacité à accepter sans dire un mot tout ce que ce gouvernement est en train de metre en place pour gagner les prochaines élections est tout simplement incroyable. L'expression bête comme un congolais trouve ici toute sa justification. Il reste à Kabila et son gouvernement à violer nos mères, soeurs, femmes et tantes, peut être que ce jour là nous réagirons. NOUS NE SOMMES QUE DES MOUTONS, ON NOUS EGORGE ET NOUS NE DISONS RIEN!

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
zemira - 07.12.2017 14:56

La RDC est quel pays où des députés et sénateurs hors mandat continuent à légiférer. C'est là qu'il y a déjà fraude, non ? Les Congolais devraient, aux élections à venir, sanctionner tous ces compatriotes qui se pavanent avec l'argent public gagné indûment sur le dos des contribuables et électeurs congolais.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

Pourquoi Katebe Katoto, demi-frère de Katumbi, rentre définitivement en RDC

Politique ..,

CNSA : la proposition de loi votée au Sénat

Politique .., Kinshasa

CNSA et Élections : les deux lois en seconde lecture ce lundi au Sénat

Politique ..,

Evénements meurtriers de 2016 : Le CNSA plaide pour le dédommagement des victimes

Politique ..,