mediacongo.net - Actualités - Selon l’ONU : Le rapport de HRW confirme ce qu’a toujours dit la MONUSCO !

Retour Société

Selon l’ONU : Le rapport de HRW confirme ce qu’a toujours dit la MONUSCO !

Selon l’ONU : Le rapport de HRW confirme ce qu’a toujours dit la MONUSCO ! 2017-12-07
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/10-octobre/9-15/bcnudh-conf-presse.jpg -

Conference de presse du BCNUDH en octobre 2014. (© Radio Okapi/John Bompengo)

Abdul Aziz Thioye, directeur du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme(BCNUDH) était l’invité de la conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies tenue hier mercredi 6 Décembre 2017 au siège de la Monusco.

Le Numéro 1 du BCNUDH était venu échanger avec la presse sur les activités menées par son office à l’occasion de la journée internationale dédiée aux personnes vivant avec handicap et sur ce que compte faire cette agence des Nations Unies en marge de la journée internationale des droits de l’homme célébrée le 10 décembre de chaque année.

L’occasion faisant le larron, les journalistes ont profité de sa présence pour connaitre le point de vue du chef de Bureau des Droits de l’homme de l’ONU en RDC en rapport avec le rapport coupe-gorge de l’organisation de défense des Droits de l’Homme américaine Human Rights Watch (HRW) qui accusent des officiers supérieurs des forces de sécurité congolaises d’avoir recruté en Ouganda et au Rwanda des rebelles du M23 pour réprimer les manifestations anti-Kabila de décembre 2016, tandis que d’autres ont reçu une formation « spéciale » à la mi-2017 pour défendre le régime du président Kabila hors mandat depuis 2016. Abdul Aziz Thioye a loué le travail produit par HRW qui, selon lui, est une organisation internationale qui a de l’expertise en la matière.

Le BCNUDH qui est une composante de la MONUSCO a, par l’entremise de son directeur, affirmé que le rapport de HRW confirme ce que la Mission Onusienne a toujours dit. Lors des manifestations anti Kabila du 30 novembre dernier, le directeur de BCNUDH a déploré un excès de zèle de certains policiers, vis à vis de ses équipes, à Goma et à Kinshasa. Il a appelé au respect de son mandat.

« Il y a des inquiétudes : si vous les arrêtez et que vous les rouez de coups, évidemment il y a un problème ! Si vous posez des entraves à la liberté de circuler des individus y compris des équipes (en charge des) droits de l’homme et des équipes de la Monusco, ça pose problème également. Donc je crois qu’il y a des choses à revoir, et à revoir le plus rapidement possible », averti Abdul Aziz Thioye.

Recrutés à partir d’octobre 2016

Des membres démobilisés de la rébellion congolaise du M23 dans un campement en Ouganda, le 7 février 2014. ( AFP/Archives)

Selon des membres de l’ancienne rébellion congolaise du M23 (défaite en novembre 2013) réfugiés dans des camps en Ouganda et au Rwanda et interrogés par HRW, ils avaient commencé à être recrutés par des officiers supérieurs des forces de sécurité congolaises entre octobre et début décembre 2016.

Au moins 200 rebelles ont répondu à cet appel et ont été intégrés à des unités de la police, de l’armée et de la Garde républicaine (garde prétorienne de Joseph Kabila, n’obéissant pas à la hiérarchie militaire) congolaises, après avoir reçu uniformes et armes. HRW a obtenu des confirmations de ces informations par des officiers de l’armée congolaise.

Les ex-rebelles, logés nourris et payés ont été envoyés à Kinshasa, Goma et Lubumbashi et ont reçu l’ordre de tirer « à la moindre provocation des civils », a raconté l’un d’entre eux à HRW. Ils savaient que cette « guerre » serait facile, les officiers congolais qui les envoyaient pour réprimer les protestations leur ayant spécifié qu’ils seraient déployés « contre des manifestants non armés ».

Inquiétude

Selon les interviews menées par HRW, les ex-M23 défaits avaient accepté le recrutement de fin 2016 parce qu’ils vivent dans des conditions misérables en Ouganda et au Rwanda et qu’on leur promettait, outre la paie, de pouvoir revenir au Congo avec des postes et des grades.

Seuls certains d’entre eux ont vu ces promesses respectées; les autres sont rentrés bredouilles en Ouganda et au Rwanda, fin décembre 2016 et en janvier 2017. Selon HRW, beaucoup ont à nouveau été recrutés par les forces de sécurité congolaises entre mai et juillet 2017, en vue d’une formation, à Kisangani (nord-est du Congo) pour des « opérations spéciales ».

L’inquiétude est donc grande du fait que ces ex-soldats rebelles seront encore utilisés pour réprimer les protestations contre le maintien au pouvoir de Joseph Kabila au-delà du 31 décembre 2017. La date du 31 décembre avait été retenue comme délai butoir limite de son départ par l’Accord de la Saint-Sylvestre 2016, signé sous la pression des manifestations de rue réprimées avec l’aide des ex-M23.


La Tempête / MCN, via mediacongo.net
3683 suivent la conversation
30 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
VERITE' - 08.12.2017 07:56

Vraie Congolais est un maniaque, c'est toi qui aime la manipulation etrangere. kanambe un Rwandais qui vous manipule et vous acceptez. BULLSHIT.

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation - 08.12.2017 07:54

Vraie congolais - 07.12.2017 17:05 je crois que tu devrais chercher à comprendre pourquoi et comment on est arrivé là. Et proposer des solutions comme vous êtes avec le pouvoir. Dis nous un seul rapport des ONGS qui a déjà fait l'objet d'enquêtes par les autorités du pays. Tout rapport est rejeté à la minute près.De la même manière que les opposants rejettent tout calendrier électoral à la minute près. Je dirai plutôt que les politiciens congolais ont la manie de rejeter les rapports et les décisions pour bloquer le pays dans le vampirisme. Laisse cette population déjà meurtrie tranquille.

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation - 08.12.2017 07:25

Vraie congolais - 07.12.2017 17:05 Laisse cette population déjà meurtrie tranquille. La population congolaise a trop souffert ces dernières décennies par de viols, meurtres, assassinats, tueries, accusations arbitraires, impayements, pillages de ressources des autochtones,..... A ta place je condamnerai nos politiciens (pouvoir et opposition) parce qu'il n'y a pas de mauvaises troupes il n'y a que de mauvais chefs.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bosco - 08.12.2017 06:11

C,est étonnant qu'à chaque fois le gouvernement nie tout ce qu'on lui nreproche d'avoir fait même si au vu et su de tout le monde

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
buyi - 07.12.2017 22:18

Vraie congolais - 07.12.2017 17:05, tu n es qu'un imbécile sans valeurs morale, sais-tu que la boucherie de kabila dépasse même celle de mobutu, on va encore compté combien des morts.quand les autres évolues, nous on est entrain de voir comment tripoter notre constitution et tricher aux urnes. ndeko zala mayele, yebela pona avenir ya congo

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
buyi - 07.12.2017 22:13

RDC, des enfants arrachés à leurs parents et ramenés dans des groupes armés. Des vies détruites et des millions de morts à cause de ceux qui se battent pour se maintenir et les autres conquérir au pouvoir. Les autres fabriquent les armes et c'est à nous africain de faire le test, l’Afrique est pris pour un champ de tir et l’africain pour cible. Le nombre de réfugiés s’accroit vu que nos dirigeants troquent la paix ainsi que les vies humaines par rapport à leurs richesses. Les peuples vivent dans la misère mais nos dignitaires se font des millions, l'hypocrisie de nos dignitaires s'accroit et ils flattent le peuple en disant que ce pays. La constitution violée comme...

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Le peuple vaincra - 07.12.2017 18:05

Réfuter les informations de WRH serait synonyme d'affirmer haut et fort que nous avons une armée et une police non républicaine , à même de tuer sa propre population. Ridicule.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vraie congolais - 07.12.2017 17:05

La population Congolaise aime la manipulation étrangère. En tout cas je n'ai jamais vu un peuple qui accepte tout sans discernement. Un rapport de HRW qui cherche à tout prix culpabiliser les autorités politico-militarocongolaise, mais ladite population l'accepte par le truchement de l'opposition/RASSOP-Limete, vous allez manger la terre noir continue a accepter ces etrangers. J'ai toujours dit le complot contre la RDC n'aboutira jamais. Wait and see manifestation sans autorisation Papa, Maman tala photo ya mwana nayo Boyebela.

Non 6
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Birosa - 07.12.2017 16:12

Débauchage du Responsable de la CENI, débauchage des membres du rassemblement, débauchage des cadres de l'UDPS, débauchage des opposants et maintenant débauchage des rebelles... la MP débaucherait DIEU si cela est possible...

Non 3
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ATUNDU MENDE Lambert - 07.12.2017 15:41

nous attendons que Le BCNUDH nous dise un mot encore sur ses alégations c

Non 1
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mawangu Sitra - 07.12.2017 14:44

Le Monde entier sait très bien ce qui se passe en RDKongo qui est prise en mal par les satanistes de la Communauté Internationale, jalouse de ses richesses. Nous sommes victimes d'un Complot International. Nous le savons, il est ourdi par l'ONU et exécuté par ses organes techniques; HCR, MONUSCO. Mais sachez le, il y a un Dieu Sauveur pour le Kongo comme il y en a pour Israél, tous deux victimes de la méchanceté de l'homme. Ouganda, Rwanda, Burundi, Tanzanie et toutes vos populations diaboliques hutus et tutsis; le jugement divin vous attend. Parole de Prophète.

Non 1
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TOFLA - 07.12.2017 14:03

QUE LA M.P CESSE SON JEUX DE DEDOUBLER LES PARTIS POLITIQUES. L'UDPS A VU LE JOUR PENDANT QUE LES MEMBRES DE LA M.P ETAIENT ENCORE A L'ECOLE MATERNELLE. AUJOURD'HUI VOUS PARLEZ DE LA SUCCESSION DE TSHISEKEDI PARCE QUE FELIX TSHISEKEDI EST A LA DIRECTION DU PARTI. C'EST BIEN MAIS COMMENCONS D'ABORD PAR LAURENT DESIRE KABILA SUCCEDE PAR JOSEPH KANAMBE KABILA. C'EST DEVENUE UNE DYNASTIE OU UNE JUNGLE ? NE CHERCHEZ PAS A FRAGILISER L'OPPOSITION. L'OPPOSITION EXISTE DANS TOUS LES PAYS DEMOCRATIQUES DU MONDE. QUE TSHIBALA DEJA EXCLU DE L'UDPS MANGE COMME IL EST A LA MANGEOIRE ET LAISSES LES AUTRES S'OCCUPER DE LA MISERE DU PEUPLE.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Birosa - 07.12.2017 13:31

Débauchage du Responsable de la CENI, débauchage des membres du rassemblement, débauchage des cadres de l'UDPS, débauchage des opposants et maintenant débauchage des rebelles... la MP débaucherait DIEU si cela est possible...

Non 2
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TOFLA - 07.12.2017 13:21

CES MILITAIRES NE RESSEMBLENT PAS AUX CONGOLAIS. ILS SONT EGALEMENT A KINDU EN TENUE CIVILE SOUS LA CASQUETTE DES ELEVEURS/VENDEURS DES VACHES. TOUS LES GONDOUANAIS LAMDA DE KINDU DANS LA TRES TRES DEMOCRATIQUE REPUBLIQUE AU MONDE SONT AU COURANT DU PLAN DE CESSESSION: LA FIN DE KABILA A KINSHASA EGAL SON DEBUT A KINDU-CAPITALE. ZOE EST AU COURANT. ET TOUT CECI FAIT PLAISIR A TOUS LES ZAIROIS QUI SONT DA LA M.P QUI ETAIENT JADIS DANS LE M.P.R.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
TOFLA - 07.12.2017 12:59

POURQUOI NIER QUE KABILA N'EST PAS RWANDAIS ALORS QUE SA CEINTURE DE PROTECTION N'EST PAS 100% CONGOLAIS ? EST-CE UNE DEMOCRATIE LE FAIT D'UTILISER LES ARMES CONTRE SON PROPRE PEUPLE REVENDIQUANT CE QUI EST JUSTE, UN PAUVRE PEUPLE QUI N'A MEME PAS UN COUTEAU EN MAIN. ET TOUS LES MOBUTISTES TROUVENT QUE CE NORMAL DE MUSELER LE PEUPLE. VOS JOURS SONT COMPTES AU BOUT DES DOIGTS, CAR TOUTE CHOSE A UN DEBUT ET UNE FIN. ON NE FORCE JAMAIS L'ETERNITE.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation - 07.12.2017 12:26

Jckmzlo - 07.12.2017 12:13 Pourquoi tu te plains. Si c'est faux, essayer de prouver le contraire. Comment croire en nos autorités quand déjà les opposants ne peuvent pas parler sur la chaîne nationale. Cela prouve qu'ils ont de choses à cacher.On est habitué avec la radio trottoir.

Non 0
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 07.12.2017 12:13

La population Congolaise aime la manipulation étrangère. En tout cas je n'ai jamais vu un peuple qui accepte tout sans discernement. Un rapport de HRW qui cherche à tout prix culpabiliser les autorités politico-militarocongolaise, mais ladite population l'accepte par le truchement de l'opposition/RASSOP-Limete. J'ai toujours dit le complot contre la RDC n'aboutira jamais. Wait and see.

Non 15
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 07.12.2017 11:52

" Abdul Aziz Thioye a loué le travail produit par HRW qui, selon lui, est une organisation internationale qui a de l’expertise en la matière". Donc la MONUSCO a toujours dit cela. Le gouvernement Congolais veut porter plainte pour DIFFAMATION, kiekiekiekiekiekie diffamation veut dire" atteinte A la reputation", la question est de savoir, quelle reputation ???? Ce raport est juste une confirmation de la MONUSCO.

Non 1
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mawangu Sitra - 07.12.2017 11:45

KANAMBE fait le temps que Dieu lui a donné et sera tué comme Sancherib l'assyrien venu contre Israél et Jérusalem et Ezechias.

Non 1
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
RMK - 07.12.2017 11:44

Mushikazi merci de ne pas raconter les choses que vous ne maitrisez pas. la situation au niveau de L'Ibtp Ngaliema est calme.ce sont les étudiants qui revendiquaient leurs droits en rapport avec les frais et non ce que vous publiez puisque ce n'est pas à vous de le faire. a chacun son travail

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pax dey - 07.12.2017 11:33

Les ex-rebelles, logés nourris et payés ont été envoyés à Kinshasa, Goma et Lubumbashi et ont reçu l’ordre de tirer « à la moindre provocation des civils », a raconté l’un d’entre eux à HRW. Ils savaient que cette « guerre » serait facile, les officiers congolais qui les envoyaient pour réprimer les protestations leur ayant spécifié qu’ils seraient déployés « contre des manifestants non armés ».On se rappellera de cette déclaration"Papa et maman tala libela photo ya mwana nayo!" ceci était dit pcq il y'avait déjà l'ordre de tuer les manifestants.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kilulu 1er - 07.12.2017 11:27

Ce Zoé Kabila qui ose Twitter est étonnamment sans vergogne. Est-il normal que fréquemment on voit au Memling des militaires et officiers uniquement Tutsi. Est-il normal que lors des journées chaudes à Matshipisha/Lubumbashi ces militaires rwandoides affluent. Est-il normal qu'à Kinshasa circulent à certaines périodes des véhicules bondés uniquement de ces énergumènes? Si oui, qu' il y ait également des unités exclusivement Bakongo, Bangala, Baluba, Batetela, Bampende, Basakata, Bayombe, Boyomais, etc...

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
kilulu 1er - 07.12.2017 11:20

Ce Zoé Kabila qui ose Twitter est étonnamment sans vergogne. Est-il normal que fréquemment on voit au Memling des militaires et officiers uniquement Tutsi. Est-il normal que lors des journées chaudes à Matshipisha/Lubumbashi ces militaires rwandoides affluent. Est-il normal qu'à Kinshasa circulent à certaines périodes des véhicules bondés uniquement de ces énergumènes? Si oui, qu' il y ait également des unités exclusivement Bakongo, Bangala, Baluba, Batetela, Bampende, Basakata, Bayombe, Boyomais, etc...

Non 0
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 07.12.2017 11:13

commentaire supprimé pour atteinte à la personne

Non 3
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mushikazi - 07.12.2017 11:11

commentaire supprimé

Non 2
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mushikazi - 07.12.2017 11:04

ce commentaire a été supprimé pour incitation et propos grossiers

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Papy tamba - 07.12.2017 11:02

Voilà ces petits rwandais à la tête du pays en complicités avec cet intrus de Mr Mende tshaku national tozozela oloba mawa nabino vs êtes déjà aux abois

Non 1
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 07.12.2017 11:00

mushikazi, explique bien mon frère ou soeur.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Onusienne - 07.12.2017 10:50

IL N'Y A RIEN DE CONTRADICTION DANS CE RAPPORT. MAIS IL FAUT RETENIR QUE LA POPULATION EST LA PLUS GRANDE ET PUISSANTE ARMÉE D'UN PAYS. LE PEUPLE VAINCRA!!!

Non 0
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
mushikazi - 07.12.2017 10:50

commentaire supprimé

Non 2
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Kivu: une plateforme recense les centaines d'atteintes aux droits de l'homme dans la région

Provinces ..,

Recrutement présumé des ex-M23 : le BCNUDH sollicite la mise en place d’une commission...

Société ..,

Affaire M23 : une enquête approfondie exigée

Politique ..,

Zoe Kabila à Human Rights Watch : le rapport de cette ONG est « un manque de respect »

Société ..,