mediacongo.net - Actualités - La fermeture de Nestlé en RDC n’est pas liée au climat des affaires, selon l’ANAPI

Retour Economie

La fermeture de Nestlé en RDC n’est pas liée au climat des affaires, selon l’ANAPI

La fermeture de Nestlé en RDC n’est pas liée au climat des affaires, selon l’ANAPI 2017-12-05
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/anapi_direction_generale_17_0021.jpg -

L’annonce de la fermeture des activités de Nestlé en République démocratique du Congo (RDC) n’enchante ni le monde des affaires ni les structures étatiques du secteur des investissements. La dernière réaction en date est celle de l’Agence nationale pour la promotion des investissements (Anapi).

A travers un communiqué rendu public à ce sujet, les responsables de l’Anapi se lavent les mains du fait que la fermeture de Nestlé ne soit liée aux tracasseries, encore moins à la pression fiscale.

Pour l’Anapi, le phénomène « Lufu », l’inflation ainsi que l’amenuisement du pouvoir d’achat du Congolais moyen sont à la base de cette faillite voilée de Nestlé en RDC.

Nestlé s'est établie en République Démocratique du Congo depuis plusieurs années. En 2009, elle a décidé d'investir avec une usine de reconditionnement du produit « Maggi », pour un coût d’investissement prévisionnel évalué à 22.336.880 USD. Plusieurs emplois y ont ainsi été créés. Nestlé a procédé à l'inauguration de sa nouvelle ligne de conditionnement du lait un certain 18 août 2015. Au moment de l’annonce de sa fermeture prochaine (30 janvier 2018), Nestlé employait 120 travailleurs qui, à ce jour, sont envoyés au chômage.


MCN TEAM / mediacongo.net
1434 suivent la conversation
7 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
SAUVONS LE CONGO - 06.12.2017 11:56

FACE A CETTE FERMETURE DE NESTLE, SI KABILA ÉTAIT RÉELLEMENT COMPÉTENT IL AURAIT FAIT QUELQUE CHOSE, MALHEUREUSEMENT IL S'EN FOUT DU CHÔMAGE DES CONGOLAIS. C'EST TRISTE...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Birosa - 06.12.2017 08:51

Mrs de l'ANAPI, toutes les banques commerciales ont l'obligation de verser USD 30 Millions à la banque centrale comme capital. ce montant est fixé en USD mais obligatoirement libéré en Franc congolais. Et tous les ans, la banque centrale demande aux banques commerciales de compléter leur capital à cause de la dévaluation des francs congolais, ceci porte un coup fatal sur les activités de toutes les banques qui se voient perdre chaque année près d'Un million de dollar voire même plus alors que ce capital déposé à la banque centrale ne produit aucun intérêt mais que des pertes. Est-ce cela le climat des affaires en RD Congo ?

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Pax dey - 06.12.2017 08:50

Les responsables de l’Anapi se lavent les mains du fait que la fermeture de Nestlé ne soit liée aux tracasseries, encore moins à la pression fiscale. Dans cette déclaration de l'ANAPI, elle admet que c'est le climat politique qui n'est pas favorable au maintien et à l’expansion des unités de production. Qlqu'un a dit: "Fait-moi une bonne politique, je vous produirais une bonne économie".

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Panthère Noire - 06.12.2017 08:31

L'Anapi doit être en mesure de préciser ce qui constitue le climat des affaires. Pense-t-elle vraiment que, par exemple,un constructeur de voitures investirait dans un pays où les travailleurs n'ont pas des moyens pour acheter leur produit, même si vous lui proposez une taxe nulle? C'est dire que le pouvoir d'achat participe au climat des affaires.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Bondekwe - 06.12.2017 08:12

L'ANAPI ferait mieux de se taire. personne n'ignore que dans mon pays les impots sont payes en visible et en invisibles. De plus, les taxes sont multiples et difficiles a supporter. De quel climat des affaires nous parle-t-on quand pour signer un arrete, le ministre de tutelle exige son pot de vin ? Qui ne le sait pas ?

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel - 06.12.2017 07:47

Faux, les entreprises ferment a cause du climat difficile de notre environnement des affaires. En dehors de la BIAC, il y a une banque qui va fermer, il y a une microfinance aussi et plusieurs autres sociétés évoluant comme sous traitant miniers.

Non 0
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
sentinelle - 05.12.2017 20:46

Et que fait le pouvoir en place pour empecher le produits venant de lufu? Et quand le pouvoir d'achat de la population baisse, les entreprise ferment,mais le regime au pouvoir doit reste?

Non 4
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

RDC : L’ANAPI présente les avantages accordés aux PME formalisées !

Economie ..,

La RDC gagne deux places dans le classement des économies mondiales

Monde ..,

L’ANAPI tend la main aux investisseurs belges !

Economie ..,

l’ANAPI et la FEC signent un protocole de collaboration !

Economie ..,