mediacongo.net - Actualités - Evénements de décembre 2016: HRW accuse le pouvoir d'avoir recruté d'ex-rebelles du M23 pour mater les manifestations

Retour Société

Evénements de décembre 2016: HRW accuse le pouvoir d'avoir recruté d'ex-rebelles du M23 pour mater les manifestations

Evénements de décembre 2016: HRW accuse le pouvoir d'avoir recruté d'ex-rebelles du M23 pour mater les manifestations 2017-12-04
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2016_actu/decembre/19-25/police_gaz_lacrymo.jpg -

Des policiers dispersant des manifestant lors des événements de septembre 2016. (©Mustafa Mulopwe/AFP)

Dans un rapport rendu public ce lundi, l'ONG Human Right Watch (HRW) accuse le régime du président Joseph Kabila d'avoir recruté d'ex-miliciens du M23 pour réprimer les manifestations de décembre 2016 en République démocratique du Congo, une répression qui a fait des dizaines de morts.

"Des officiers supérieurs des forces de sécurité en République démocratique du Congo ont mobilisé plus de 200 anciens combattants rebelles du M23 venant des pays voisins", affirme HRW dans un rapport publié lundi.

Les 19-20 septembre 2016, puis les 19-20 décembre 2016, des Congolais ont manifesté pour demander au président Kabila de quitter le pouvoir à la fin de son deuxième et dernier mandat, intervenue le 20 décembre 2016 selon la Constitution.

Des dizaines de personnes - 62, d'après le rapport de HWR - sont mortes dans la répression de ces manifestations.

Les miliciens du M23, qui ont rendu les armes en novembre 2013, avaient été actifs dans les régions du Kivu (est) où ils avaient notamment occupé Goma fin 2012.

"Des officiers supérieurs des forces de sécurité congolaises ont recruté des combattants du M23 dans des camps militaires et de réfugiés en Ouganda et au Rwanda voisins", affirme HRW.

"Après avoir été transférés en RD Congo, les combattants du M23 ont été déployés dans la capitale, Kinshasa, ainsi qu'à Goma et à Lubumbashi. Les forces de sécurité leur ont donné des uniformes neufs et des armes et les ont intégrés dans la police, l'armée et la Garde républicaine, le détachement de la sécurité présidentielle", selon le groupe défense des droits de l'homme, témoignages à l'appui.

"De nombreux combattants du M23 ont été déployés pour faire la guerre à ceux qui voulaient menacer le maintien au pouvoir de Kabila ", a raconté un combattant du M23 à Human Rights Watch.

"Nous avons reçu l'ordre de tirer immédiatement à la moindre provocation des civils", a expliqué un autre.

"Les officiers congolais ont renvoyé les combattants du M23 recrutés en Ouganda et au Rwanda à la fin du mois de décembre 2016 et au début du mois de janvier 2017", selon HRW qui affirme que "beaucoup ont été à nouveau conduits en RD Congo entre mai et juillet et ont été envoyés à Kisangani (nord-est)".

A la suite des violences de septembre et décembre 2016, la majorité et l'opposition avaient conclu un accord sous l'égide de l'épiscopat le 31 décembre, qui prévoyait des élections au plus tard en décembre 2017.

La commission électorale a finalement annoncé le 5 novembre un calendrier qui reporte les élections présidentielles, législatives et locales au 23 décembre 2018.

Le Rassemblemnt de l'opposition, principale force politique anti-Kabila, rejette ce calendrier et demande une "transition sans Kabila" après le 31 décembre.

Organisées à l'appel du Rassemblement de l'opposition contre le calendrier électoral, des manifestations le 30 novembres ont été systématiquement et immédiatement réprimées par les autorités qui les avaient interdites. Bilan: un mort.

Le Rassemblement de l'opposition appelle à une nouvelle journée de manifestation le 19 décembre, un an après les violences de 2016

"Les conclusions du rapport s'appuient sur plus de 120 entretiens", dont neuf avec des officiers des forces de sécurité congolaises "ainsi que 21 combattants et leaders politiques du M23", selon HRW.

 

Ci-après, en annexe, le rapport complet de HRW sur le recrutement d'ex-rebelles du M23 pour mater les manifestations de décembre 2016  : 


AFP / VOA Afrique / MCN, via mediacongo.net

2017-12-4-11-06-48_HWR_Rapport_recrutement_M23_....pdf (16.65Mb)

.pdf

2017-12-4-10-58-59_HWR_Rapport_recrutement_M23_Annexes.pdf (2.92Mb)

.pdf
3295 suivent la conversation
21 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
maitre zossou - 05.12.2017 03:27

CE COMMENTAIRE A ETE SUPPRIME (PUB)

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Asinge - 04.12.2017 16:46

L'éveil de conscience et patriotique oblige! Il faut réfléchir en silence sans trop parler, évitons la jouissance et réfléchissons chers Congolais! Le pays va mal et cela risque de compromettre l'avenir de nos enfants. L'éducation est banalisée et à qui allons nous léguer ce pays? Nous sommes un pays riche et très riches, mais à nous de le mettre en valeur, donc il nous faut des hommes honnêtes et sages pour l'alternance au sommet de l'état. Les pays voisins sont contents de la situation de la RDC et en profitent silencieusement. Oui nous savons le projet de balkanisation de la partie Est ou Orientale et qu'avons nous fait pour barrer route aux artisans? Chacun dans son...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
coco - 04.12.2017 15:45

La machine congolaise est à l’arrêt. Elle est à l’arrêt parce qu’il y a un grain de sable dans la mécanique., ce grain de sable n’est pas national, ce grain de sable recrute ses frères tutsi pour tuer les congolais, ce grain de sable détruit la démocratie, ce grain de sable bloque le développement de notre pays, ce grain de sable est soutenu par un groupe de congolais cupides, ce grain de sable est survolté parce que n’ayant pas réussi à disloquer la nation comme son parrain le lui avait recommandé depuis son imposture de 2001, ce grain de sable a réussi à rouler beaucoup de gens dans la farine grâce à la corruption, ce grain de sable dilapide nos richesses, ce...

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 04.12.2017 14:49

HWR est une ONG au service des USA pour déstabiliser les pays moins avancés, c'est connu de tous. Depuis qu'ils cherchaient la Balkanisation de la RDC qui ne viendra jamais, cette ONG ne fait que des rapports contre le régime de Kinshasa, mais avec quelle finalité? Non nous disons non à des rapports fantaisistes visant les autorités Rd congolaises. PEINE Perdue car toute armée forgée contre lesdites autorités sera nulle et sans effet. La justice divine triomphera et a déjà choisie son camps celui de la paix.

Non 5
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zéphyrin Makambu Kahumba - 04.12.2017 14:29

Tout simplement scandaleux!!!Est ce que les Mova, Shadari, Kokonyangi, Théo Mbemba Fundu,sont au courant quand toutes ces choses se font ou ils ont décidé de fermer les yeux afin de jouir du gâteau RDC en toute quiétude pendant que les ennemis ravagent?

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 04.12.2017 13:43

" Bertrand Bisimwa, un des responsables de l’ex rébellion du M23, confirme ce rapport en précisant qu’il s’agit des éléments radiés de leur movement". Et il dit qu'ils sont cantone's A Kisangani et Goma. kanambe,kanambe,kanambe tu es diable.

Non 1
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Infirmier - 04.12.2017 13:41

Combien de rapport sans suite!! laisse-nous tranquille. Allons aux élections seulement.

Non 3
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mawangu Sitra - 04.12.2017 13:11

AFP / VOA Afrique / MCN, via mediacongo.net. Nous savons que vous soutenez la dessimation des Kongolais en lieu et place de la "balakanisation" que vous n'avez jamais réussi et que ne réussirez point. Dieu sera toujours avec nous.

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
SHADIMI ADI - 04.12.2017 11:54

L'histoire dira son mot un jour, le sang des congolais criera vengeance tôt ou tard.

Non 1
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 04.12.2017 11:35

Nous le disons toujours que KANAMBE est un Rwandais qui cherche à éliminer les RDCongolais avec complicité des ventriotes Minaku TAMBWE Mova Kalev Tshibala OLENGANKOY NANGA. RDCongolais nous devons nous libérer de cette occupation. NANGA n'organisera jamais les élections démocratiques et sanctionner les crocodiles de la MP

Non 1
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KANAMBE ALIS H - 04.12.2017 11:23

Ce rapport est a envoyer aux satanistes de l'ONU qui ont vote la RDC membre du conseil de droit de l'homme den UN

Non 1
Oui 20
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mawangu Sitra - 04.12.2017 10:45

CE COMMENTAIRE A ETE SUPPRIME (GROSSIERETES)

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation - 04.12.2017 10:17

Quand la RDC peine devant vents et marrées à installer la démocratie dans son pays, aucun pays du monde ne vient à notre rescousse. Tous sont jaloux de nous et attendent que le géant RDC tombe pour qu'ils se moquent de nous. Ce pays ne sera pas divisé comme le soudan, NON. Tôt ou tard, nous aurons notre destin en mains et là, nous verrons ....

Non 1
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Salima - 04.12.2017 10:00

Bemba se retrouve à la Haie pour avoir été accusé d'avoir commandité les ravages (sic) de ses troupes envoyés en RCA. Ces M23 venant d'Ouganda, Rwanda et ceux cantonnés dans des camps à l'est y compris sous surveillance de ces troupes spéciales sud-africaines, tanzaniennés, etc, de l'Onu qui avaient aidé à le battre à son temps, c'est un scandale qui ne dit pas son nom.

Non 0
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 04.12.2017 09:35

Albert est un lecheur de ce Rwandais. HENRY LOKONDO connait bien cette poubelle de la MP que toi. Il faut lire ses declarations. Tu defends des betises,

Non 0
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Birosa - 04.12.2017 09:34

Dear Albert, ne savez-vous pas que GEDEON KYUNGU qui est cannibale de ses frères katangais a été gracié pour aller combattre le KAMUINA NSAPU au KASAI. Conséquence 80 fausses communes au KASAI. Donc, les méthodes sont connues et décriées par tous sauf par vous pour des motifs égoïstes...Mentez...mentez...il en restera...

Non 1
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Congolais débouts - 04.12.2017 09:24

C'est l'oeuvre de Kabila. C'est satanique cet agissement. Il l'a fait aussi au Kasai avec les hommes de Gedeon Kyungu...Kabila est totalement fou. Qui peut liberer ce peuple Congolais? Sindika peut-il pas agir autrement?

Non 0
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Birosa - 04.12.2017 09:21

Dear Albert, ne savez-vous pas que GEDEON KYUNGU qui est cannibale de ses frères katangais a été gracié pour aller combattre le KAMUINA NSAPU au KASAI. Conséquence 80 fausses communes au KASAI. Donc, les méthodes sont connues et décriées par tous sauf par vous pour des motifs égoïstes...Mentez...mentez...il en restera...

Non 0
Oui 11
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 04.12.2017 09:20

La vérité finira par triomphé.

Non 0
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Albert Ilunga - 04.12.2017 08:53

On connait les objectifs de HRW au Congo et surtout face au régime actuel. Le chien aboie la caravane passe; cap aux élections et non aux tergiversations.

Non 35
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mawangu Sitra - 04.12.2017 08:31

Un jour, ces rwandais, ougandais, burundais et tanzaniens qui se croient "Maîtres absolus" de la RDKongo déchanteront comme MOAB, SEIR et AMON. La main de l'Eternel des Armées Célestes, Dieu de Simon KIMBANGU se lèvera et les occupants du Kongo seront punis jusqu'à leur anéantissement total. On ne touche pas aux "Oints" de Yawe et, le Kongo est un "Bénit" du Dieu Créateur, Maître des Cieux et de la Terre. Parole de prophète.

Non 1
Oui 24
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Kivu: une plateforme recense les centaines d'atteintes aux droits de l'homme dans la région

Provinces ..,

Recrutement présumé des ex-M23 : le BCNUDH sollicite la mise en place d’une commission...

Société ..,

Selon l’ONU : Le rapport de HRW confirme ce qu’a toujours dit la MONUSCO !

Société ..,

Affaire M23 : une enquête approfondie exigée

Politique ..,