mediacongo.net - Actualités - Nestlé annonce la fermeture de son usine en RDC

Retour Economie

Nestlé annonce la fermeture de son usine en RDC

Nestlé annonce la fermeture de son usine en RDC 2017-12-04
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/nestle_logo_17_0002.jpg -

Le géant suisse de l'alimentation Nestlé a annoncé la fermeture de son usine à Kinshasa en République démocratique du Congo, marché potentiel d'environ 80 millions d'habitants mais miné par la pauvreté et l'instabilité politique, a-t-on appris dimanche auprès du groupe.


"En République démocratique du Congo, (RDC) nous fermerons notre usine et notre siège social d'ici la fin du mois de janvier et poursuivrons le développement de notre modèle économique de distribution par des tiers", a indiqué à l'AFP une porte-parole du groupe.

"Environ 120 personnes seront affectées par cette décision", a-t-elle ajoute, précisant que Nestlé propose à ses salariés "un ensemble de mesures compensatoires plus favorable que prévu par la législation du travail au plan local".

Présent en RDC depuis 2009, Nestlé avait ouvert une usine de fabrication des produits Maggi (cubes de bouillon de volailles...) pour un investissement estimé à 15 millions de francs suisses. Nestlé ne cesserait depuis d'enregistrer des pertes.

Lors de la célébration de l’an 1 de son usine de Kingabwa

 

Cet investissement était pourtant bienvenu pour la RDC qui, comme de nombreux pays d'Afrique centrale, cherche à renforcer sa base industrielle pour cesser de n'être qu'un exportateur de minerais, la richesse du pays.

Riche en coltan, cobalt...mais avec 80% de ses habitants sous le seuil de la pauvreté, la République démocratique du Congo subit depuis un an une dépréciation du franc congolais (1600 pour un dollar actuellement).

Le pays vit de plus une crise politique, avec une partie de l'opposition qui refuse le calendrier électoral renvoyant au 23 décembre 2018 le scrutin pour la succession du président Joseph Kabila, dont le deuxième et dernier mandat a pris fin le 20 décembre 2016 d'après la Constitution.

En octobre, c'est la filiale congolaise du géant néerlandais de la bière Heineken, Bralima, qui avait annoncé un plan de restructuration.


VOA / MCN
2986 suivent la conversation
7 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Anonyme - 05.12.2017 11:05

Les gens publient des informations gratuites en assurant que 80% de la population vivent en dessous de seuil de la pauvreté. Où a-t-on tiré ces info. Logiquement ça fait 64 millions d'habitants vivent en dessous de 2USD/jour. Ce qui est une connerie, une niaiserie et bêtise pour la RDC. Ce qui est vrai, plus de 80% de l'activité économique se trouvent dans le secteur informel qui génère bcp de fonds. Que ces gens ne prennent pas en compte. Il y a l'agriculture, les pharmacies, taxi et bus, les centres médicaux, les boutiques, petits commerces, les écoles privées....qui ne sont pas recensés mais sinon...ça devrait être pire que la Somalie... Intellectuels, réfléchisser un...

Non 2
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
maitre zossou - 05.12.2017 03:26

CE COMMENTAIRE A ETE SUPPRIME (PUB)

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Motoazamotote - 04.12.2017 12:58

Qu'ils s'en aillent. On s'en fout

Non 1
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 04.12.2017 11:53

Le problème pour la RDC c'est la présence de KANAMBE Hypolitte un Rwandais qui cherche à tout prix retarder le développement de la RDC au profit de son pays natal le Rwanda

Non 1
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jamel - 04.12.2017 11:46

C'est une parmis plusieurs qui sont en route pour fermer leurs investissement en RDC. c'est triste. Il y a deux semaines, notre équipe a silloné plusieurs sociétés dans le cadre de notre service d'audit, le constat est inquietant. Le travail de plusieurs de nos freres est ménacé. Les tracasseries fiscales se trouvent en bonne place. Bcp d'impôt et taxes mais l'etat est toujours pauvre.

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mawangu Sitra - 04.12.2017 10:39

C'est ça un pays qui se veut "Émergeant" à l'horizon 2030. Du "Copier-coller" et "copie-conforme" du mobutisme avec son "Objectif 80". Pauvres Kongolais, je demande un procès contre Larent Désiré KABILA pour "Très Wote Trayizon", lui qui a vendu le pays aux rwandais.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 04.12.2017 07:28

QUAND VOUS ETES EXCLAVE DANS VOTRE PROPRE PAYS. " Riche en coltan, cobalt...mais avec 80% de ses habitants sous le seuil de la pauvreté, la République démocratique du Congo subit depuis un an une dépréciation du franc congolais (1600 pour un dollar actuellement)". Kinshasa a une population de plus de 10 Millions d'habitants, mais moins de 100 milles employe's donc 9.9 Millions des chomeurs ou des pauvres. ASSEZ C'EST ASSEZ.

Non 0
Oui 22
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC-Ouganda: appel à cesser l'activité pétrolière autour du parc des Virunga
left
ARTICLE Précédent : Le Chef de l’Etat Joseph Kabila préside la réunion de l’équipe économique du gouvernement
AUTOUR DU SUJET

Départ de Nestlé : plus de cent quarante emplois supprimés !

Economie ..,

La fermeture de Nestlé en RDC n’est pas liée au climat des affaires, selon l’ANAPI

Economie ..,

RDC : Forum sur la lutte contre la corruption en marge de sa célébration

Echos des entreprises .., Kinshasa