mediacongo.net - Actualités - Crise politique en RDC: les évêques belges demandent une médiation internationale

Retour Politique

Crise politique en RDC: les évêques belges demandent une médiation internationale

Crise politique en RDC: les évêques belges demandent une médiation internationale 2017-11-29
Religion
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/11-novembre/27-30/de-kesel-jozef.jpg -

Le cardinal et archevêque de Malines-Bruxelles, Jozef De Kesel

Le cardinal belge Jozef De Kesel, archevêque de Malines-Bruxelles, a appellé, jeudi dans un communiqué, la Belgique, l'Union Européenne et toute la Communauté internationale à exprimer son soutien et sa solidarité en faveur de la justice et de la paix en RD Congo.

Le cardinal se dit "fort préoccupé" par la situation "très tendue au Congo". "Elle est la cause entre autres de nombreux morts, de la destruction d'écoles et de centre de santé, d'une nouvelle vague de réfugiés obligés, et plus généralement de la violation des droits fondamentaux.

" Lundi, la conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) a exhorté le président Joseph Kabila à déclarer publiquement qu'il ne sera pas candidat à la prochaine élection présidentielle, fixée au 23 décembre 2018, et réclamé des garanties pour la tenue effective des scrutins prévus à cette date. C'est sous la houlette de l'Eglise catholique congolaise qu'un compromis a été "laborieusement trouvé" à la fin de l'an dernier, par l'accord dit de la Saint-Sylvestre.

A défaut d'élections organisées dans le délai constitutionnel - soit avant la fin 2016 -, l'accord fixait les élections présidentielle, législatives et provinciales pour la fin décembre 2017 au plus tard. Sa mise en oeuvre a "subi de graves entorses", déplorait lundi la Cenco.

Dans une lettre récemment adressée à son confrère le président de la Cenco, Marcel Utembi Tapa, le cardinal de Kesel a exprimé, au nom des évêques belges, l'admiration pour l'engagement des évêques congolais en faveur de leur pays. "Ils font tout pour sortir de l'impasse au point d'encourir personnellement de très grands risques", souligne-t-il, appelant désormais à une médiation internationale.

Mardi, le Conseil de sécurité des Nations Unies a entériné la date de l'élection présidentielle au 23 décembre 2018 et a mis en garde contre tout éventuel nouveau report.


Belga / MCN, via mediacongo.net
4259 suivent la conversation
14 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Mampuya - 30.11.2017 18:39

Le pape a terminé sa viste en Birmanie. Les eveques de ce pays avaient demandé au pape de ne pas prononcer le mot roigya, la tribu ou peuple qui est massacrer par des boudistes et le gouvernement Birman. Chaque Eveque se sent Boudiste et Birman dans son coeur. Est bien le Pape n'a pas mantionné ce mot, ou prononcé ce mot. Nos eveques vont pleurnicher partout, destabiliser les institutions de leur pays. Voilà la différence d'etre patriote entre le congolais et l'Asiatique. Le Congolais vend toujours l'ame pour un petit titre.

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
boniface - 30.11.2017 09:18

la honte va l'amene a l'humilation,ne vous en fait pas il sera rattrape par l'histoire

Non 0
Oui 3
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Jckmzlo - 30.11.2017 08:53

Le DIEU de JKK le fera triompher jusqu'à confondre tous ses détracteurs en mal de positionnement. Pourquoi encore une médiation internationale, les opposants de la CENCO se disaient prêts à prendre la tête du pays, ils n'ont qu'à déclencher directement leur fameux plan B comme souhaité et ils verront en ce moment la colère divine. Mais pour l'instant DIEU ESPRIT SAINT SEUL maître de la RDC.

Non 9
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 30.11.2017 08:15

Le régime sanguinaire de KANAMBE et ses acolytes se sont radicaliser aucune médiation ne peut les ramener à la raison. Comme ils ont amassé des milliers de dollars sur la vente de tous les gisements miniers de la RDC ils deviennent trop sourde. Seule la force peut les contraindre à quitter la RDC

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation - 30.11.2017 08:05

Il n'est pire sourd que celui qui refuse d'entendre. Trop d'appel au niveau national et international pour dire à la RDC de faire les choses honnêtement et correctement mais la MP est pris en otage par certaines personnalités dont Boshab, Mende, Atundu, Tambwe, Shadary,Mova,etc et leurs corollaires Nangaa, Bitakwira, mibikay, olengankoy, Tshibala.

Non 2
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
ngaruma - 30.11.2017 08:05

la seico a des compte a redre au pleuple congolais

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Ntshiakala - 30.11.2017 07:54

Une médiation en kinyarwanda peut encore passer sinon c'est un leurre avec une MP sourde et aphone.Les évêques,belges soient-ils,ne doivent pas oublier qu'ils négocient avec le démon en personne.

Non 1
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 30.11.2017 07:30

Avec "ENREGISTREMENT SONORE", Il faut etre trop naïf ou trop stupide pour croire aux elections. kanambe doit partire et nous laisser en paix. Il a assez vole'. Quand aux parasites de Mende, Tambwe Mwamba, Shadary,Olenga Nkoy etc... le people va decider quoi faire avec eux, pour HAUTE TRAHISON.

Non 1
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KABILA MOYIBI - 30.11.2017 05:38

Kabila ne va jamais organiser les élections. Ceux qui y croient seront déçu, nous devons le chasser par la force et c'est l'unique solution. Article 64!

Non 1
Oui 17
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Claude Mashala - 29.11.2017 21:02

Je m'adresse ici à N'shole Donatien! Pourquoi doit-il s'apprendre au président Kabila ? Il veut que le président suive ce qui est seulement dans sa tête! Pour qui se prend-t-il ?

Non 27
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 29.11.2017 19:56

KABILA JOSEPH N VEUX PAS QUITTER LE POUVOIR

Non 1
Oui 18
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : RDC: la Mission internationale d’observation électorale exige des moyens financiers pour la Ceni
left
ARTICLE Précédent : Renforcement des liens de coopération entre Berlin et Kinshasa
AUTOUR DU SUJET

CNSA et Élections : les deux lois en seconde lecture ce lundi au Sénat

Politique ..,

Elections : le gouvernement appelé à décaisser les fonds à temps

Economie ..,

Réforme électorale : L’UNC veut mobiliser pour barrer la route à une « loi suicidaire »

Politique ..,

Elections des gouverneurs : deux listes de candidats retenues pour le Kasaï-Central

Provinces ..,