mediacongo.net - Actualités - Nécessité d’un travail d’équipe pour mettre fin aux violences faites aux femmes

Retour Femme

Nécessité d’un travail d’équipe pour mettre fin aux violences faites aux femmes

Nécessité d’un travail d’équipe pour mettre fin aux violences faites aux femmes 2017-11-29
Femme
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/11-novembre/20-26/viol.jpg Kinshasa-

Le Directeur a.i. du Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme (BCNUDH),  Abdoul Aziz Thioye, a recommandé aux acteurs étatiques, aux organisations féminines et aux partenaires au développement de la RDC, de faire un travail d’équipe, à travers le  plaidoyer, la conscientisation, l’échange et le développement des stratégies pour  mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles, indique un communiqué de l’ONU Femmes, reçu lundi à l’ACP.
 

« J’exhorte les acteurs étatiques, les organisations féminines, les partenaires au développement de la RDC à faire de ces 16 jours d’activisme un moment de plaidoyer intense, de conscientisation, d’échange et de développement des stratégies pour mettre fin aux violences faites aux femmes et pouvoir ainsi atteindre nos Objectifs de Développement Durable (ODD) », a dit M Abdoul Aziz Thioye, lors du lancement des 16 jours d’activisme.

La ministre du Genre, Enfant et Famille, Chantal Safou, qui a remercié tous les partenaires qui continuent à s’impliquer dans la prévention et la sensibilisation aux violences basées sur le genre(VSBG), a rappelé que la paix était une des conditions primordiales pour créer un environnement sans violence.

Cette cérémonie de lancement des 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes et aux filles a été marquée par un concours de « génies en herbe » qui réunissait les écoles de Kinshasa autour de la connaissance des lois sur les droits des femmes.

 


ACP / MCN
123 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : RDC : 170 femmes victimes d’exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires en 10 mois (ONU)
left
ARTICLE Précédent : Goma: Les jeunes se plaignent du coût élevé de la dot !