mediacongo.net - Actualités - Manifestations du 15 novembre : la police de Kinshasa annonce une répression "sans pitié" 
Retour Provinces

Manifestations du 15 novembre : la police de Kinshasa annonce une répression "sans pitié"

Manifestations du 15 novembre : la police de Kinshasa annonce une répression "sans pitié" 2017-11-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/11-novembre/13-19/kasongo_sylvano_17_0001.jpg Kinshasa-

Sylvano Kasongo

Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo se prépare à des heures chaudes ce mercredi 15 novembre 2017. L’opposition a maintenu ses mobilisations contre le calendrier électoral qui permet un nouveau maintien du président Joseph Kabila au pouvoir. Mais en face, elle pourrait bien se heurter à une police qui ne compte laisser prospérer aucune manifestation.

Et Sylvano Kasongo, chef de la police de Kinshasa, est catégorique à ce sujet. “Tout attroupement de plus de 5 personnes sera dispersé et on le fera sans pitié”, a-t-il déclaré ce mardi 14 novembre 2017 comme le rapporte le site congolais Actualité.cd.

À croire que les injonctions de la Mission des Nations unies en République démocratique du Congo (Monusco) ce mardi même, n’ont pas réussi à faire fléchir les autorités congolaises. Dans un communiqué, les Nations unies ont en effet mis en garde Kinshasa contre d’“éventuelles violations des droits de l’homme”.

“La Mission exhorte ainsi les autorités congolaises à respecter les libertés fondamentales telles que stipulées dans la Constitution congolaise, dont la liberté de réunion et de manifestation”, ajoute le communiqué.

Un ton qui irrite les autorités kinoises qui font valoir la souveraineté de la RDC. “Le Congo ne dépend pas de la Monusco. La RDC est un pays souverain. La Police dépend des autorités politico-administratives et non de la Monusco. Nous, nous respectons les ordres du Gouverneur. Le gouverneur nous a donné l’ordre de disperser toutes les manifestations de demain”, a rappelé le commandant de la police.

Après plusieurs mois d’attente, la Commission électorale congolaise a enfin livré le 5 novembre son chronogramme électoral qui prévoit une présidentielle en décembre 2018, prolongeant ainsi de fait le mandat du président Joseph Kabila jusqu‘à janvier 2019. Une aberration pour l’opposition qui réclame une transition dès janvier 2018, sans Joseph Kabila.

Au regard de l‘échec des précédents accords politiques sur cette présidentielle, l’opposition espère obtenir gain de cause avec ses mobilisations. Seulement, ces manifestations sont souvent lourdement réprimées en RDC comme il y a un mois à Goma (Est) où un rassemblement s‘était soldé par plusieurs morts (dont un policier).

Carole Kouassi
Africanews / MCN
3629 suivent la conversation
27 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Anonyme - 16.11.2017 14:34

Traitre.A quand deviendrez vous consciencieux comme vos amis de Zimbabwé?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mamadou ndala - 15.11.2017 10:18

Nous comprenons que, tu declare la guerre contre le peuple! nous aussi nous declarons la guerre contre la police, si nous voyons un policien au quartier, il s'en prendra à lui même! Merci pour cette initiative.

Non 0
Oui 4
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Mamadou ndala - 15.11.2017 10:14

Une repression sans pitié contre tes freres, soeurs, peres et mères, pour vouloir proteger un individu????????, vraiment suis deçu d'etre congolais!!!!!!!, mais tu auras ton compte, j'espère!, reprime sans pitié, mais sache que, aucune armée ou police ne peut vaincre le peuple. Garde ça pour toi en tête.

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Patriote B. - 15.11.2017 08:59

Tout le Monde sait ce qu'ont fait les Nations Unies dans ce pauvre pays sur tous les aspects de la vie : Securité, aide humanitaire, emploi digne aux Congolais moyens, Promotion de Liberté d'information(Okapi)...Force d'interposition entre les 4 belligérants...Ce qui a permis au Pouvoir actuel d'organiser son armée et ses po/milices...Aujourd'hui vous reniez les Nations Unies quand il s'agit de vous ramener aux standards democratiques!!! Nzete bamataka na yango kaka bakitaka na yango

Non 0
Oui 5
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation - 15.11.2017 08:46

VERITE' - 15.11.2017 08:23 Bien dit mon frère, il n'y a que les armes qui peuvent remettre chacun à sa place. Nos opposants sont de peureux. Ils accompagneront Kabila pendant 7 ans avec sa CENI comme ce fut les 7 ans de transition de MOBUTU vs TSHITSHI. N'eût été l'AFDL, Mobutu resterait Président tout en étant malade jusqu'à sa mort. Ou bien ils attendent que Kabila leurs présente son dauphin, Jeannette, zoe, francine muyambo, olive lembe ou azarias ruberwa pour qu'ils comprennent qu'il faut ko signer.

Non 0
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Asinge - 15.11.2017 08:41

Police aussi participe au pillage des réssources du p

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 15.11.2017 08:23

L'ARMEE ZIMBABWEANNE A COMPRIS. MUGABE EN DANGER.

Non 0
Oui 7
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
KANAMBE - 15.11.2017 08:17

POLICIER MEDIOCRE ET MACAQUE

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
deboutcongolais@yahoo.fr - 15.11.2017 08:17

Peuple congolais, n'attendons de personne le depart de Kabila. Sachez que des millions des dollars qui devraient etre mis à profit pour les elections sont distribués à titre de corruptions aux individus nationaux et internationaux pour se maintenir au pouvoir. Levons-nous comme un seul homme pour chasser ces inciviques qui n'aiment pas leur pays. Acceptons la mort pour la vie au lieu de la mort pour la mort.

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation - 15.11.2017 07:35

Nous avons l'armée la plus fantastique du monde parce que nos militaires sont sous payés, mal/sous logés, mal nourris (pas de cantine), mal soignés,sous/moins équipés ; leurs enfants fréquentent dans les mauvaises écoles du pays et les mauvais dispensaires, sous alimentés,etc. Mais rendent un bon service au pouvoir en place, voilà pourquoi ils sont fantastiques.

Non 0
Oui 14
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
RDC - 15.11.2017 07:18

la police démissionnaire!

Non 0
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
VERITE' - 15.11.2017 07:02

Voila un macaque. Ce type habite A kin, pas dans la brousse. IL OPERATION " TOYEBI NDAKO"

Non 0
Oui 8
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Vive la RDC - 15.11.2017 06:55

Une police chassée de la République Centre Africaine pour incompétence notoire et avérée parce que dirigée par des incompétents fumeurs de chanvre ne connaissant pas leurs tâches comme leur commandant suprême. Un jour, le peuple aussi va s'en charger de vous "SANS PITIÉ".

Non 1
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
AZARIAS RUBERWA - 15.11.2017 06:29

Toi l'idiot de gén de police, je te l'assure, de bien dire à tes policier, pas plus de 3 policiers, si non, ils seront brulés vifs, oeil pour oeil, dent pour dent, tu veux la guerre au peuple, tu finira par te caché sous ton lit avec ton gros ventre d'inapte,nous allons t'avoir bientôt pour te bruler

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kolo Mboka - 15.11.2017 06:20

Le peuple aussi ne veut pas voir 5 policiers au même endroit. Sinon, ils seront fortement battus.

Non 2
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
sentinelle - 15.11.2017 06:08

Comprenez qu'il a soif de sang comme ils sont formes.Groupe des rebels qui ont pris en otage la rdc.

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.11.2017 05:57

Propos irresponsable une police appartenant à un idiot et incapable. Alors fini la mission de sécuriser la population c'est assassiné répression en sang MONUSCO voilà une déclaration de violence

Non 2
Oui 6
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Tarzan moteur bis - 15.11.2017 05:43

Oyo aza na matoyi ya koyoka a yoka. Sinon !!! Mon commandant fera son travail!!!

Non 8
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
verité libère - 15.11.2017 01:30

La Police ton travail ces partisans de quelques pati politique que leurs ames ont étés vendus dans les detenebres par leurs leaders d'opposition perirons et leur chefs continuerons a les sacrifiers dans des fetiches et leurs infliges dans leur sorceleries la misère pure a ne rien faire et ni travailler mais a etre distrait sur tout les plans mais nous le peuple nous sommes soumis a nos autorités meme si bcq sont des tirans mais somme aussi pres maitenant a barrer la route a ses poignet des ignorants qui ne respect pas ni les autorités du pays ni Dieu car toute viens de Dieu et la vengence l'appartient aussi et ces soit disant frange du peuple lache et corrompus dt voyou criminel...

Non 5
Oui 2
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 15.11.2017 00:59

Ce chef de la police n'est ni plus ni moins qu'un psychopathe sanguinaire inteĺlectuellement limité et formaté par le régime en place pour reprimer dans le sang toute manifestation de l'opposition.Mais il oublie que dans ce pays ont existé des officiers plus sanguinaires tels que les BARALOTO,NDZIMBI,WEZAGO,NZAPALI ROI DES BETES,KONGULU MOBUTU ALIAS SADAM,ETC. MAIS QUE SONT-ILS DEVENUS?ils se sont retrouvés sans gloire ds les oubliettes de l'histoire,mais pour vous ça sera la CPI à vie avec tous les "chiens de garde" du régime

Non 2
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Lwabeya Ntumba - 15.11.2017 00:45

L'inimaginable est imaginable en RDC. Nulle part au monde une police s'exprimerait de la sorte envers son peuple. Nous avons des inhumains qui dirigent notre pays.

Non 2
Oui 13
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Zairois - 15.11.2017 00:22

Vous touchez combien vous la police? Ba zoba!

Non 1
Oui 12
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Christian KLJ - 14.11.2017 23:24

Toko bomana biso mpe sans pitie

Non 1
Oui 9
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
MON KONGO - 14.11.2017 23:01

Mende,Kimbuta et consort,vous savez bien qu'il y a eu dans ce pays un M.Mobutu qui a régné pdt 32ans et vs connaissez sa fin.Joseph lui n'était pas ici et il n'en sait rien sauf les quelques archives qu'il peut lire ou regarder à la télé. Cette fois ce n'est plus la révolution. pardon coe avec Mzee mais ce sera soit la tombe,soit prison à vie ou RIP retour interdit au pays jusqu'à la 10eme génération. Bo yebela eh eh eh eh.La chasse commence demain 15 Nov

Non 1
Oui 10
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 14.11.2017 20:45

un gouverneur fumeur du chanvre comme toi? dites que le congo appartient à vos sales ancetres rwandais

Non 2
Oui 15
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Kolo Mboka - 14.11.2017 20:30

Congolais to telema !

Non 2
Oui 16
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
Anonyme - 14.11.2017 20:28

c'est la fin de la dynastie kanambienne,la monarchie absolue

Non 2
Oui 20
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Cinq ans de prison pour un policier américain qui avait tiré sur des adolescents noirs

Monde ..,

Bunia: la saisie des véhicules sans plaques au cœur d’un malentendu entre la justice la police

Provinces .., Bunia

Mont-Ngafula : un bébé de 7 mois décapité par sa mère

Société ..,

Nigeria : le chanteur Davido entendu par la police après trois morts suspectes dans son entourage

Musique .., Nigeria