mediacongo.net - Actualités - Sylvie Matuidi révèle « Tremplins Blaise Matuidi » au public 
Retour Société

Sylvie Matuidi révèle « Tremplins Blaise Matuidi » au public

Sylvie Matuidi révèle « Tremplins Blaise Matuidi » au public 2017-11-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/09-septembre/4-10/blaise_matuidi_17_003.jpg -

Encore une organisation vouée à l’enfance en RD Congo. Elle est l’œuvre d’une star du football international, Blaise Matuidi, cet international français, ancien du PSG, qui n’est plus à présenter. L’athlète lance localement un nouveau concept : « Tremplins Blaise Matuidi », « TBM », qui a vu le jour en France en fait en 2015, et date donc de deux ans.

Objectifs de l’organisation : encadrer les enfants, les former et les lancer dans la vie après qu’ils aient bénéficié de tout ce dont ils peuvent avoir besoin pour s’épanouir, notamment les sports. Fort de sa devise « Redonner le sourire », TBM se déploie à travers le sport pour les enfants principalement, mais il entend aussi secourir les plus démunis et en difficulté scolaire et/ou sociale de la même tranche d’âge.

TBM est déjà à l’oeuvre en France et dans le monde entier à travers diverses actions : dons des produits de première nécessité, d’accessoires médicaux, de vêtements, distribution de repas, organisation des manifestations sportives … afin de faciliter l’accès aux sports, intervention auprès d’enfants.

Vendredi 3 novembre 2017, devant un parterre de journalistes, Sylvie Matuidi, ambassadrice et porte-parole au quotidien de son frère Blaise Matuidi, a explicité les objectifs de TBM, structure qu’elle préside avec brio. En commençant par présenter l’idole de l’équipe nationale de France, Les Bleus. Blaise Matuidi, né à Toulouse, en France en 1987. Il débute sa carrière professionnelle en tant que footballeur à l’OS Troyes AC, en Ligue 2. Grace à sa ténacité et à ses exceptionnels talents, il rejoint très vite la Ligue 1 et intègre l’équipe prestigieuse du Paris Saint-Germain en tant que milieu de terrain.

Avec cette équipe, il remporte à plusieurs reprises, le Trophée des Champions, le Championnat de France, la Coupe de France et la Coupe de la Ligue. Sélectionné en Equipe de France Espoirs, il convainc aussitôt ses encadreurs et se voit intégrer l’équipe de France A dès 2010. Blaise Matuidi participe à l’Euro 2012, à la Coupe du Monde 2014 et à l’Euro 2016 (Finaliste). Joueur leader et vice-capitaine du PSG et de l‘équipe nationale de France, Matuidi jouit d’une excellente image et véhicule des valeurs positives depuis le début de sa carrière.

Depuis septembre 2017, Blaise Matuidi évolue à la Juventus de Turin en Italie, où il a été accueilli en véritable leader. Il est également Ambassadeur de nombreuses marques telles que Nike, Nivea, Beat by Dreams… pour les valeurs fortes qu’il véhicule.


Fondateur de TBM, Blaise Matuidi draine derrière lui près de 7 millions de followers sur les réseaux sociaux. D’après un sondage IFOP – Canal+, il est le premier joueur et la quatrième personnalité préférée des Français du secteur footballistique. Il décrit d’ailleurs son parcours dans son autobiographie « Au bout de mes rêves », dont les lignes adressent un message positif à la jeune génération qu’il encourage. Aujourd’hui, , c’est à ses sources les plus profondes que retourne le capitaine des « Bleus », pour faire profiter aussi aux jeunes Congolais des avantages de TBM.

A Kinshasa, l’organisation s’appuie sur le Conseil pour l’Encadrement et la Réinsertion des Jeunes par le Sport, « CERJS » dont le mentor n’est autre que Matuidi Rivelino Faria, le père biologique de Blaise Matuidi. Le paternel avait pris cette initiative louable en faveur des jeunes depuis 2007, en l’honneur de son fils-vedette internationale, et compte plusieurs actions à son actif

A en croire Sylvie Matuidi, TBM qui prend en charge les enfants à partir de 13 ans, pourrait dans les jours à venir revoir ses objectifs pour s’occuper également des adultes. La sœur et porte-parole de Blaise Matuidi a par ailleurs, rappelé que TBM Kinshasa est autonome, même si elle ne voyait pas d’inconvénient à fusionner avec CERJS. D’autant plus, argue-t-elle, que Blaise, l’icône des organisations, est toujours au service des autres et entend rendre ce que la vie lui a donné de plus précieux : de l’espoir.


LE MAXIMUM
158 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR