mediacongo.net - Actualités - Nord-Kivu : Julien Paluku met en garde contre la destruction de la province pour des « fins électoralistes »

Retour Provinces

Nord-Kivu : Julien Paluku met en garde contre la destruction de la province pour des « fins électoralistes »

Nord-Kivu : Julien Paluku met en garde contre la destruction de la province pour des « fins électoralistes » 2017-11-14
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/11-novembre/13-19/Paluku_julien_goma_conf.jpg -

Le gouverneur Julien Paluku lors de la Conférence des Ministres de la jeunesse/francophonie à Goma (© Julien Paluku, Twitter)

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku, a dans une communication en Kiswahili, en sa résidence officielles, éclairé ses administrés sur les enjeux de l’heure avec une mise en garde contre les initiatives visant à détruire les infrastructures publiques réalisées pour servir aux générations futures.

Partant des faits ayant caractérisés le passé politique de la République démocratique du Congo, l’Autorité provinciale a conseillé à ne pas se fier aux agissements et déclarations des opposants qui jouent à la distraction pour leurs intérêts personnels.

« Allons-nous accepter de détruire notre Nord-Kivu juste pour les intérêts électoralistes ? », s’est, interrogé le Gouverneur avant d’indiquer que la Politique n’est pas synonyme de guerre mais plutôt d’un programme à développer pour le bien de la population.

Au lieu de se livrer à des actes destructeurs, Julien Paluku a plutôt conseillé les potentiels candidats à affuter leurs armes pour affronter les scrutins en vu surtout que le calendrier rendu public dernièrement par la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) prévoit les élections du sommet à la base.

Il est revenu principalement sur les divers rounds des négociations qu’a connu les Congolais de l’époque de la Conférence nationale souveraine jusqu’au récent dialogue mené par la Conférence épiscopale nationale du Congo, (Cenco).


ACP/ MCN, via mediacongo.net
392 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Charles M - 14.11.2017 10:31

Ce pays n'est plus dans un etat de fragilite mais est en faillite.Pensez-vous gouverneur que "limiter la liberte d'expression" peut sauver encore la situation?

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation - 14.11.2017 10:08

Qui t'a dit qu'il y a élections en déc 2018. Même Nangaa lui même n'y crois plus au vu de difficultés qu'il a cité lui-même. Cher gouverneur encadrer les gens à manifester pacifiquement sans violences. C'est mieux !

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Le processus électoral au centre des discussions entre Aubin Minaku et des diplomates occidentaux

Politique ..,

Liberia : les Etats-Unis jugent l'élection crédible et demandent un second tour rapidement

Afrique ..,

Le budget 2018 revu et fixé à environ 5,7 milliards USD

Economie ..,

Ville morte : « Une journée mitigée », selon les organisateurs eux-même

Société ..,