mediacongo.net - Actualités - Equateur, Kasaï-Central et Mongala : l'élection des gouverneurs et leurs adjoints fixée au 21 décembre 2017

Retour Provinces

Equateur, Kasaï-Central et Mongala : l'élection des gouverneurs et leurs adjoints fixée au 21 décembre 2017

Equateur, Kasaï-Central et Mongala : l'élection des gouverneurs et leurs adjoints fixée au 21 décembre 2017 2017-11-12
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/11-novembre/6-12/equateur_assemblee_16_0001.jpg -

Jean-Pierre Kalamba, rapporteur de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), a annoncé, samedi 11 novembre dernier, que l'élection des gouverneurs et vice-gouverneurs des provinces de l’Equateur, Kasaï-Central et Mongala, est fixée au 21 décembre 2017, soit dans 39 jours.

L'opinion se rappellera que l'Assemblée provinciale de la Mongala avait demandé au vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur, Emmanuel Ramazani Shadary, d’instruire à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) d’organiser, dans un bref délai, l’élection du nouveau gouverneur de province.

Ainsi, au cours d'une annonce faite à la presse samedi 14 octobre 2017, le président de cette institution provinciale, Bienvenu Moyengo, a fait savoir qu’une motion de défiance initiée contre l’actuel gouverneur, Bienvenu Essimba, a été votée lors d’une plénière. Ce qui a ouvert la voie à l'élection d’un nouveau gouverneur.

Pour rappel, le gouverneur est rendu responsable d'un massacre au cours duquel environ vingt membres d'une secte secte avaient succombé à la suite de l’intervention de la police. Appelé en consultation à Kinshasa suite à ces incidents, le gouverneur Esimba n’a plus regagné sa province, à en croire Moyengo.

Au Kasaï-Central, Alex Kande Mupompa est déboulonné depuis mercredi 4 octobre 2017. 17 députés provinciaux ont voté pour sa déchéance contre 4. Il lui est reproché la mauvaise gestion et le détournement de plus de 3 millons de dollars américains.

Quant à la province de l'Equateur, les députés provinciaux avaient voté à l’unanimité, jeudi 7 septembre 2017, la motion de censure contre Tony Cassius Bolamba. Et lors du vote, les 21 députés provinciaux présents dans la salle ont tous approuvé la déchéance du gouvernement provincial.

Au regard des enjeux politiques de l'heure, à la suite de la publication du calendrier électoral, plusieurs députés nationaux, voire des ministres du gouvernement central, seront tentés de postuler dans ces provinces pour assurer leur élection aux prochaines législatives, et espérer retourner à l'hémicycle chinois ou aux différentes assemblées provinciales pour un nouveau contrat de cinq ans.

 


MCNTeam / mediacongo.net
290 suivent la conversation
0 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Le Festival Amani se tiendra du 13 au 15 février 2015 à Goma
AUTOUR DU SUJET

Haut-Katanga : l’élection du gouverneur et de son adjoint confirmée, la Ceni défie la Cour...

Provinces .., Lubumbashi, Haut-Katanga

Élection des gouverneurs : du 22 au 24 août, début de la campagne électorale

Provinces ..,

Elections de gouverneurs à l'Equateur : la Ceni donne raison à Lokondo

Provinces ..,

Voici la liste de gouvernants de 11 provinces, Kasaï-Central et Mongala candidatures rejetées

Provinces ..,