mediacongo.net - Actualités - Experts de l’ONU tués en RDC: Antonio Guterres nomme des enquêteurs

Retour Société

Experts de l’ONU tués en RDC: Antonio Guterres nomme des enquêteurs

Experts de l’ONU tués en RDC: Antonio Guterres nomme des enquêteurs 2017-11-10
http://www.mediacongo.net/dpics/filesmanager/actualite/2017-actu/11-novembre/6-12/guterres-antonio-onu-mediacongo-net.jpg New-York, USA-

Antonio Guterres a nommé le procureur canadien Robert Petit et d'autres experts pour mener une enquête complète sur le meurtre de Michael Sharp et Zaida Catalan.

Le Conseil de sécurité des Nations unies demande au gouvernement de la RDC de mener une enquête complète sur le meurtre de Michael Sharp et Zaida Catalan, les deux membres du Groupe d’experts assassinés au Kasaï en mars dernier.

Le Secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a nommé le procureur canadien Robert Petit et d'autres experts pour aider la justice militaire congolaise POUR mener une enquête complète sur le meurtre de Michael Sharp et Zaida Catalan. Le Conseil de sécurité demande à Kinshasa de collaborer avec cette équipe afin que les auteurs de ces crimes soient traduits en justice.

 

Antonio Guterres se dit également prêt « à désigner aux fins de sanctions les personnes et les groupes responsables d’actes qui compromettent la paix, la stabilité ou la sécurité de la RDC, y compris le fait de planifier, diriger ou commanditer des attaques contre des soldats de la paix de la MONUSCO ou des membres du personnel des Nations Unies ».

Qui sont ces experts et dans quel cadre se déroule leur mission ?

Robert Petit est un procureur canadien qui a travaillé pour la justice onusienne, un haut fonctionnaire qui aura la lourde de tâche, écrit Antonio Guterres au Conseil de sécurité, d'appuyer « l'enquête nationale » alors que le procès est déjà en cours depuis le mois de juin. Il sera assisté par quatre experts techniques et un personnel d'appui. Ce sont eux qui seront réellement sur le terrain, à Kananga au Kasaï Central.

Robert Petit se rendra en RDC, « régulièrement et à chaque fois que ce sera nécessaire », précise encore le Secrétaire général de l'ONU. Cette affaire a été négociée entre le gouvernement congolais et Antonio Guterres depuis plusieurs mois. Une rencontre à New York avec le chef de la diplomatie congolaise suivie par des négociations avec l'envoyé spécial des Nations unies.

« Je suis convaincu que les autorités congolaises coopéreront et accorderont un plein accès aux experts de l’ONU », a-t-il affirmé.

Début septembre, Said Djinnit avait obtenu que la justice militaire congolaise patiente jusqu'à la nomination de ces experts techniques et de ce haut fonctionnaire de l'ONU. Kinshasa avait demandé à New York de faire vite. C'est chose faite deux mois plus tard.

Les autorités congolaises avaient été toutes prêtes à répondre à cette demande, sans doute encouragées par les conclusions d'un premier comité de l'ONU désigné par Antonio Guterres.

Ce « board of inquiry » avait délibérément écarté tous les éléments de preuves indiquant une implication d'agents de l'Etat congolais dans l'organisation de la mission qui a coûté la vie aux deux experts onusiens, ou même, selon la contre-enquête menée par RFI, la possibilité d'un piège tendu par les renseignements congolais.


RFI / RO / MCN, via mediacongo.net
543 suivent la conversation
2 commentaire(s)
Chers internautes, les commentaires sont déposés librement par les utilisateurs et n’engagent nullement mediacongo.net. Néanmoins, afin de conserver un espace constructif et de qualité, mediacongo.net se réserve le droit de supprimer tout commentaire injurieux, immoral ou contraire à ses valeurs.
Anonyme - 10.11.2017 12:13

J-408 KANAMBE et ses acolytes iront à la CPI

Non 0
Oui 0
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
fausseliberation - 10.11.2017 09:47

vous n'êtes que des aventuriers ! Prêts à sacrifier leurs hommes à cause du coltan

Non 0
Oui 1
Êtes-vous d'accord avec ce commentaire ?
right
ARTICLE SUIVANT : Festivités de fin d’année : les enseignants de Bafwasende obligent aux élèves des fagots de bois
left
ARTICLE Précédent : Pose de la première pierre pour la construction d’un amphithéâtre à l’ISSS/CR
AUTOUR DU SUJET

Kasaï Oriental : la naïveté des croyants des églises de réveil conduit au pire

Société .., Mbuji-Mayi, Kasaï-Oriental

Kasaï-Oriental : timidité des activités à Mbuji-Mayi, situation normale à Kabeya Kamuanga

Provinces ..,

Assassinat de deux experts de l’ONU: Lambert Mende s’oppose à la déclaration du parquet...

Société ..,

Arrestation d'un chef présumé Kamuina Nsapu en RDC

Provinces ..,